Page complète du livre audio gratuit :


LOVECRAFT, Howard Phillips – La Cité sans nom

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 41min | Genre : Nouvelles


La Cité sans nom

« Au plus profond du désert d’Arabie se trouve la cité sans nom, croulante et sans forme, ses murs bas presque ensevelis sous les sables accumulés au long d’âges innombrables.

Il devait déjà en être ainsi quand les premières pierres de Memphis furent posées, et alors que les briques de Babylone n’étaient pas encore cuites.

[…]

En moi-même, je me figurai les splendeurs d’un âge si lointain que même la Chaldée ne pouvait en garder le souvenir, et je pensai à Sarnath la Maudite, qui se dressait au pays de Mnar quand l’homme était jeune, et à Ib, qui fut bâtie de pierre grise avant que l’humanité n’existe. »

La Cité sans nom (The Nameless City) fut écrite par Lovecraft en 1921.

Traduction : Vincent de l’Épine pour Littérature Audio.

Illustration : Charles Théodore Frère (1814-1888), Ruines de Thèbes.

La Cité sans nom.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)





> Références musicales :

La plainte du vent qui ouvre et clôt le récit est issue du site Universal Soundbank.


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 7. XXe siècle, Fantastique, Nouvelles, , ,

 

Page vue 14 736 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

28 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Shmuel R le 22 février 2015

    Grand merci pour ces moments incommensurables et et ces infinités intemporelles.

  2. Vincent de l'Épine le 23 février 2015

    Merci beaucoup Shmuel de votre commentaire. Cette petite phrase résume assez bien certains aspects de l’oeuvre de Lovecraft et particulièrment de cette nouvelle :-)
    Si les audiolecteurs continuent à apprécier les lectures de Lovecraft, je me lancerai dans d’autres traductions, notamment « Le témoignage de Randolph Carter », dont la traduction s’annonce, une fois n’est pas coutume pour cet auteur, relativement simple. Je suis ensuite ouvert à toute proposition pour d’autres nouvelles du « Maître de Providence ».
    Amicalement

  3. Jawhar le 23 février 2015

    Merci M. de l’Epine !! J’avais adoré votre lecture de « La chose sur le seuil », vous êtes l’un des meilleurs lecteurs de ce site, surtout ne vous arrêtez pas de nous faire découvrir les oeuvres de M. Lovecraft, notamment l’excellent « Dans l’abîme du temps » !

  4. Vincent de l'Épine le 25 février 2015

    Merci Jawhar pour vos encouragements :-)
    « Dans l’abîle du temps » est une excellente nouvelle et j’aurais beaucoup de plaisir à la lire. Elle est toutefois beaucoup plus longue que les autres nouvelles auxquelles je me suis attaqué, et la traduction promet d’être très longue… mais je vais étudier ça !
    Votre commentaire m’est très précieux car même l’enregistrement d’une courte nouvelle comme celle-ci demande un temps considérable. Un grand merci pour avoir pris le temps de me faire ce retour.

  5. philippe le 26 février 2015

    Bel effort, sns nul doute, mais il manque les temps de silence, qui permettent de ressentir l’etmospehere tres particuliere de l’univers de Lovecraft, prenez votre temps en lisant, mais c’est pas mal du tout quand même

  6. Trollus le 28 février 2015

    Bien que trop courte à mon gout, je dois quand même fortement remercier le lecteur pour ce superbe travail!
    Vivement votre prochaine lecture du même genre…
    Ou d’un autre genre.
    Merci beaucoup et au plaisir.

  7. Vincent de l'Épine le 1 mars 2015

    Merci Philippe et Trollus pour vos retours.
    Philippe, cette notion de silences est très subjective… j’ai vu que vous aviez fait la même remarque à d’autres donneurs de voix. Parfois on met un peu plus de silence, et d’autres auditeurs trouvent qu’il y en a trop :-) Mais votre remarque me semble toutefois pertinente particulièrement pour cet auteur ; j’essaierai de la garder à l’esprit.
    Trollus, heureux de vous retrouver à chaque lecture de Lovecraft, merci de votre fidélité !

  8. Frederik le 3 mars 2015

    Chic Chic Chic, voilà comment nous accueillons chacune de vos nouvelles lecture: Un atelier où toute une équipe vous écoute alors avec joie, et pour celle-ci, avons débouché une excellente bouteille et stoppé l’ouvrage pour mieux entrer dans le terrible univers. Merci mille fois, Encore Encore Encore

  9. Vincent de l'Épine le 5 mars 2015

    Bonjour Frederik,
    Je suis très touché par votre commentaire ! Merci d’avoir pris un peu de temps pour me faire ce retour. Je penserai à vous, et à l’équipe de l’atelier, en enregistrant ma prochaine nouvelle de Lovecraft. Pour l’instant je suis en train de la traduire.
    Amicalement
    Vincent

  10. Jean-Albert le 8 mars 2015

    Merci Vincent !
    Vous avez rendu mes trajets en métro plus terribles mais aussi peuplé mon imagination embrumé par la torpeur matinale de pensées qui lui font dépasser ses limites habituelles.
    Pour une prochaine traduction, un jour peut-être, puis-je suggérer « Celui qui chuchotait dans les ténèbres » et « Par delà le mur du sommeil » ?

    Encore bravo ! C’est avec impatience que j’attends de vous écouter et je pense venir vérifier au moins une fois par semaine si une nouvelle traduction n’est pas disponible.

  11. Mireille le 8 mars 2015

    Merci pour cette autre nouvelle. J’ai beaucoup apprécié les autres, aussi je languis d’entendre celle-ci. J’y vais de ce pas, mais je suis sur que ce sera parfait, comme d’habitude.

  12. Vincent de l'Épine le 8 mars 2015

    Grand merci pour vos encouragements.
    Jean-Albert, je suis heureux de vous avoir permis de donner à vos trajets en métro une autre dimension ! Mais remerciez surtout Lovecraft pour ce voyage.
    Je vais étudier vos deux propositions, notamment « Par-delà le mur du sommeil », qui a déjà été demandé. Cela dépasse de beaucoup la longueur des nouvelles que j’ai déjà traduites, mais peut-être cela vaut-il le coup d’essayer. Le travail est très long et j’ai aussi d’autres projets ; vous pouvez voir que je ne peux pas sortir plus d’un ou deux Lovecraft par an…
    Mireille, merci à vous, j’espère que cette nouvelle vous plaira également :-)

  13. Charlotte le 20 mars 2015

    Je n’ai pas vraiment coutume de m’exprimer en public, fut-il virtuel, mais j’ai pensé qu’il était important d’exprimer mes remerciements à Monsieur De l’épine pour son excellent travail et le plaisir qu’il m’offre à chaque fois que je l’écoute.
    J’ai découvert son travail y a quelques années et j’avoue, à ma grande honte, que je revenais régulièrement sur le site de littérature audio pour voir si il n’y avait pas une nouvelle supplémentaire à se mettre sous l’oreille.
    Je le dis sans flagornerie, votre travail, monsieur de l’épine est excellent et vos traductions donne une couleur plus vive encore aux œuvres de Hp Lovecraft que j’adore. Je n’irais pas jusqu’à dire que vous avez amélioré l’original mais… si en fait… et je suis fan de l’original, c’est dire.
    Grâce à vous j’ai retrouvé le goût de cet auteur, et j’ai tout relu cette dernière année, avec toujours autant de bonheur. Et il en aura fallu du talent pour me forcer à trouver le temps de relire mes auteurs préférés.
    Je tiens à vous féliciter particulièrement pour la traduction du « Molosse » qui reste l’une de mes nouvelles préférées. Je conçois que ce sont des félicitations un peu tardives, mais comme je disais en préambule, je reste avare de mes interventions.
    Puisque vous nous sollicitez pour de prochaine traductions, j’avoue que j’ai dressé mentalement la liste de ce que j’aimerais écouter, mais en fait, je ne crois pas qu’il existe de nouvelles de Lovecraft qui ne soit pas digne d’attention.
    Je n’ose, bien évidement, vous demander mon histoire préférée, « les montagnes hallucinées », parce que pour le coup, vous n’êtes pas arrivé au bout de vos peines. «  dans l’abime du temps », dont le thème se rapproche un peu, reste également assez long.
    Peut être que « la couleur tombée du ciel », que j’aime particulièrement, serait plus accessible (48 pages quand même…)

    En tous cas, encore merci pour tout.

  14. Vincent de l'Épine le 21 mars 2015

    Bonjour Charlotte,
    Merci, grand merci à vous pour avoir pris le temps de me faire ce commentaire. Je suis vraiment heureux que vous ayez apprécié mes lectures de Lovecraft.
    Particulièrement pour « Le Molosse », qui était ma première traduction. C’est un travail qui prend beaucoup de temps et que je m’attache à faire avec beaucoup d’application, mais cela apporte beaucoup également dans ma redécouverte permanente de cet auteur.
    C’est formidable que vous ayez retrouvé le goût de relire tout Lovecraft ! Je n’ai pas perdu mon temps :-)
    Je vais étudier également vos suggestions. Je ne pourrai pas traduire « Les montagnes hallucinées », qui est beaucoup trop long. J’avoue que « la couleur tombée du ciel » est une de mes nouvelles préférées également… Merci à vous pour cette suggestion. Je vais étudier toutes les lectures qui sont demandées. Pour l’instant je travaille sur « Le témoignage de Randolph Carter » et aussi des nouvelles d’Edith Wharton. Ensuite je m’attaquerai sans doute à une traduction de Lovecraft un peu plus ambitieuse, mais il me faudra du temps, beaucoup de temps !
    En tout cas je ne saurais dire combien des commentaires comme le vôtre contribuent à me motiver. Bonne journée à vous !

  15. Gapin Jean-Claude le 16 avril 2015

    Très bien lu ! J’ai adoré ! Le livre audio tient une grande place pour moi étant aveugle.

  16. Vincent de l'Épine le 17 avril 2015

    Merci Jean-Claude.
    Je suis vraiment heureux d’avoir pu vous apporter cette lecture de Lovecraft.
    Le catalogue de cet auteur continue à s’étoffer sur notre site, avec maintenant une douzaine d’oeuvres !
    Amicalement

  17. Dorian le 21 avril 2015

    La cité sans nom m’avais tellement frustrée quand je l’avais bouquinée que j’avais repris la nouvelle depuis le début et l’avais lu une 2ème fois à la suite !

    À mon tour de vous féliciter pour votre formidable travail qui, je l’espère, couvrira encore plus d’oeuvres de Lovecraft.
    Je suis complétement amoureux de son oeuvre et l’ai découvert via un livre audio en cassette il y a plus de 20 ans. Depuis j’ai pû tout lire mais cherche sans relâche de nouveaux documents à écouter et, bien que toute sa littérature existe en audio dans sa langue maternelle, je désespérai de n’en n’avoir qu’une fraction en français…

    Vous m’offrez ma plus belle friandise à chaque nouvelle écoute. Chaque nouvelle histoire que vous racontez comble un peu plus ma faim insatiable.
    Je salue votre courage devant cette tâche mais sachez qu’a chaque fois que vous faites revivre une histoire de cet auteur, vous rendez quelqu’un formidablement heureux !

    Bien que je les attende avec impatience, je n’ai aucune suggestion pour les prochaines sinon d’éviter un doublon avec celles de vos tout aussi talentueux collègues, JL Fischer et TLT. Ne changez rien, ou plutôt continuez comme vous le souhaitez !
    Encore une fois, merci.

  18. Vincent de l'Épine le 23 avril 2015

    Merci Dorian, vous ne sauriez me faire plus plaisir ou m’encourager davantage !
    Merci de votre enthousiasme. Mon prochain enregistrement sera « Le témoignage de Randolph Carter », mais en attendant il y a d’autres auteurs sur lesquels je travaille. Et comme je l’ai déjà dit le travail de traduction est long, très long, même s’il est aussi particulièrement intéressant.
    Un grand merci pour vos encouragements.
    Vincent

  19. Polom le 28 avril 2015

    Je prends un indicible plaisir à écouter ces indescriptibles audiobooks qui, non contents de m’emmurer dans une terreur sans nom, entrainent mon âme dans des abimes de terreurs cyclopéennes :-)

    Merci pour cet excellent travail, même si je crains que vous n’en disiez beaucoup trop pour la santé mentale des auditeurs…

    Polom ^^

    Iä, Iä, Cthulhu fhtagn

  20. Vincent de l'Épine le 30 avril 2015

    Iä ! Iä ! Shub-Niggurath !
    soyez remercié Polom de votre commentaire, qui me touche beaucoup.
    Par la chèvre noire des bois aux mille chevreaux, je vois que vous connaissez bien le vocabulaire lovecraftien.
    J’ai commencé d’autres traductions, mais ce travail et long, et je crains qu’il ne m’entraîne dans d’insondables éons d’éternités infinies et blasphématoires !

  21. Yassine le 24 août 2015

    C vraiment formidable tres bien lu merci infiniment

  22. Vincent de l'Épine le 29 août 2015

    Merci à vous Yassine d’avoir pris le temps de me faire ce retour. Cela m’encourage à continuer à lire d’autres oeuvres de cet auteur fascinant.

  23. Yannick le 5 mai 2016

    Merci pour cette lecture ! je découvre l’univers de Lovecraft et vous m’y avez transporté complètement !

  24. Vincent de l'Épine le 5 mai 2016

    Merci à vous Yannick !
    Je suis très heureux d’avoir contribué à vous faire découvrir cet auteur extraordinaire.
    Je travaille actuellement sur la traduction de « La couleur tombée du ciel », et Cyprien nous offrira, dans quelques jours, « Le Temple ».
    En vous souhaitant de belles écoutes sur notre site !
    Amicalement

  25. Luc de Sailly le 6 mai 2016

    Merci à vous Vincent de l’Epine pour cette très bonne lecture de la Cité sans Nom.
    Bravo avant tout pour l
    Le texte est rendu avec toute l’émotion et les terreurs indicibles propres à Lovecraft. Un intense moment d’émotion et de poésie sombre au coeur de la terre et au bout d’incroyables éons de temps…

    à quand une lecture audio du Nécronomicon ?

  26. Vincent de l'Épine le 7 mai 2016

    Merci Luc de ces encouragements !
    Il me faudra alors acquérir une copie du Nécronomicon auprès d’un antiquaire sans âge de Klausenburg, et commencer à traduire au fond d’une cave putride les élucubrations blasphématoires de l’arabe dément Al Azhred ! Je ne sais pas s’il s’agirait d’un cadeau pour nos audiolecteurs :-)
    Merci beaucoup d’avoir pris un peu de temps pour me laisser ce commentaire.

  27. Luc de Sailly le 18 juillet 2017

    Nouvelle réecoutée hier pour mon plus grand plaisir.
    Merci, cher Vincent, pour la qualité de la lecture et pour la traduction.
    Lovecraft est certainement l’un des auteurs les plus difficiles à lire, car comment traduire dans la voix l’indicible ?
    Vous le faites avec justesse et retenue, c’est glaçant.
    merci encore.

  28. Vincent de l'Épine le 18 juillet 2017

    Merci cher Luc de Sailly :-)
    Heureux de vous retrouver pour cette seconde écoute :-) C’est très gentil à vous de me laisser ce petit commentaire à nouveau !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.