Page complète du livre audio gratuit :


MANDELA, Nelson – Discours du 11 février 1990

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 23min | Genre : Discours


Nelson Mandela

Nelson Mandela (1918-2013) fait désormais partie de l’histoire, une histoire universelle qu’il a contribué à forger à travers le combat politique mené contre l’apartheid. Premier président noir d’Afrique du Sud, son héritage est immense malgré les problèmes économiques et sociaux persistants des Sud-Africains.

Nous vous présentons ici deux versions du premier discours que prononça Nelson Mandela après ses 27 années de prison. L’une en français, traduite par François-Xavier Fauvelle-Aymar, historien que nous remercions chaleureusement. L’autre en anglais, la « version originale » de ce discours, dont la captation audio de l’époque est malheureusement difficilement audible aujourd’hui.

Illustration : Nelson Mandela vers 1990 (Source : Europeana).

Discours du 11 février 1990 en français.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


Discours du 11 février 1990 en anglais.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter les  versions textes de ce livre audio : texte en français, texte en anglais.

> Rechercher : 7. XXe siècle, Discours, , , ,

 

Page vue 9 026 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

2 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Cocotte le 3 mars 2014

    Un excellent choix, cher Tournesol, pour un grand homme qui est tout à fait d’actualité, un homme qui est entré dans l’Histoire.
    Les deux versions sont une très bonne idée.
    Un tel discours avait sa place parmi les meilleures lectures de Littérature audio.
    Merci, cher Tournesol, voilà du beau travail!
    Amitiés
    Cocotte

  2. Prof. Tournesol le 8 mars 2014

    Merci beaucoup Cocotte, ton commentaire plein de chaleur nous donne du baume au cœur pour continuer dans cette voie et enregistrer d’autres discours de grands hommes (et femmes) qui ont fait l’histoire.

    Je t’embrasse !
    Vincent

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.