Page complète du livre audio gratuit :


MARIVAUX – L’École des mères

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 47min | Genre : Théâtre


Marivaux - L'École des mères

Marivaux se fit un style si particulier qu’il a eu l’honneur de lui donner son nom. On l’appela « le marivaudage ».

L’École des mères est une comédie romanesque en un acte et en prose de Marivaux créée pour la première fois le 26 juillet 1732 par les Comédiens italiens à l’Hôtel de Bourgogne.
L’École des mères reprend le thème de L’École des femmes, mais l’Angélique de Marivaux est moins naïve que l’Agnès de Molière.
Éraste et Angéline sont amoureux. Mais la mère de la jeune fille préfère la marier au père d’Éraste, Damis, un sexagénaire qui plaît moins à Angélique que le jeune et beau Éraste.
Hélas, à cette époque, ce sont les parents qui décident des mariages de raison, et l’amour a rarement la part belle.

L’École des mères.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)





Donneurs de voix ayant participé au projet, par ordre de leur entrée en scène :

Lisette : Christine Treille,

Éraste : Aymeric,

Frontin : Florent,

Madame Argante : Christine Sétrin,

Angélique : Plume,

Monsieur Damis : Gustave,

Champagne : Christophe Ménager,

Didascalies et coordination : Cocotte.



> Références musicales :

Luigi Boccherini, Quintette à cordes, Célèbre Menuet en mi majeur G275 Op. 13-05, III Menuet, Minuetto – Trio, interprété par le Quintetto Boccherini (1956, domaine public).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 5. XVIIIe siècle, Théâtre, , , , , , , , , ,

 

Page vue 8 545 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

7 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Ahmed le 23 novembre 2014

    Bonsoir Chère Cocotte ,

    Bravo à toute l équipe de Littérature Audio .
    Cordialement

    Ahmed

  2. Francine du Québec le 24 novembre 2014

    Merci à vous tous pour ce beau projet. Vous êtes tous merveilleux !

  3. Aymeric le 24 novembre 2014

    Merci, Ahmed et Francine, pour vos encouragements ! :)

  4. St3r3o le 28 novembre 2014

    Quelle belle initiative! J’ai été surpris puis ravi de découvrir ce projet.

    J’ai beaucoup aimé l’idée et la qualité du travail apporté. De plus le montage est très bien réalisé et le tout est très original et agréable :D

    Juste un petit bémol: comme il s’agit ici de théâtre et non de roman, le jeu d’acteur est aussi important que la qualité de la lecture, et tout les participants n’avaient pas le même niveau.

    Néanmoins, c’est une très belle idée et le résultat final est TRÈS réussi! A quand d’autres pièces de théâtre collectives ? :D

  5. Cocotte le 28 novembre 2014

    Cher St3r3o
    Vous avez le don de voyance! Une autre pièce de Marivaux sera publiée demain soir. J’espère que vous l’aimerez aussi.
    Votre beau et généreux commentaire me touche infiniment, ainsi que tous les donneurs de voix de l’équipe.
    Si vous aimez les pièces de théâtre, il y en a de nombreuses déjà publiées sur le site de L.A., très diverses. D’autres sont prévues pour les prochains mois. mais c’est très long de réunir la meilleure distribution possible. Tous les participants ne sont pas toujours disponibles.Le montage est long aussi.
    Mais un commentaire comme le vôtre nous donne du courage pour continuer.
    Merci beaucoup, beaucoup!
    Amitiés
    Cocotte

  6. Cocotte le 28 novembre 2014

    Je tiens à remercier personnellement Francine du Québec et Ahmed pour leur fidélité et pour leur si aimable commentaire.
    Quel plaisir d’avoir noué des liens amicaux avec de si agréables auditeurs!
    Merci encore
    Cocotte

  7. Lila le 7 février 2017

    Merci à tous.
    Grâce à vous, je passe de très bons moments.
    J’aime beaucoup le théâtre et votre enthousiasme à tous me fait autant apprécier les acteurs que les non acteurs. L’essentiel est le cœur qu’on y mets.
    Cette pièce de Marivaux est tout à fait d’actualité quand on considère le méli-mélo social de nos sociétés: des vieux avec de très jeunes femmes, des jeunes hommes avec des femmes qui ont l’âge de leur mère…
    Marivaux offre heureusement un dénouement sensé et éclairé.
    Amicalement

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.