Page complète du livre audio gratuit :


MIRBEAU, Octave – L’Abbé Jules (Version 2)

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 9h 34min | Genre : Romans


'Abbé Jules

« Ses projets les plus sérieux tournaient en farces amères, ses idées les plus rares avaient une cruelle mystification pour aboutissement. Ses émotions elles-mêmes, ses enthousiasmes, fleurs généreuses et spontanées de son âme, ne tardaient pas à se tordre dans l’insulte d’une grimace, à se flétrir sous la bave d’une colère. Aussi, avec de très brillantes qualités intellectuelles, il n’était rien ; avec une activité incessante, il ne cherchait rien ; avec une énergie qui allait jusqu’à la férocité, il ne voulait rien. Son éloquence, ses passions, ses facultés créatrices, ses sensibilités, ce qui remuait en lui de rêves grandioses et d’aspirations hautaines, autant de forces perdues ; tout cela se consumait dans la fièvre stérile du caprice, dans le délire de ses fantaisies de déclassé. Être à rebours de lui-même, parodiste de sa propre personnalité, il vivait en un perpétuel déséquilibrement de l’esprit et du cœur. [...] »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

L’Abbé Jules.zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Partie 01 :

Chapitres 01 et 02.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Chapitres 03 (a).mp3
Chapitres 03 (b).mp3
Chapitres 03 (c).mp3
Chapitres 03 (d).mp3
Chapitres 04.mp3

Partie 02 :

Chapitres 01 et 02.mp3
Chapitres 03 et 04.mp3
Chapitres 05 et 06.mp3


> Remarque
La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.



> Références musicales :

Frédéric Chopin, Études, Op. 25, Océan (European Archive, domaine public).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Complets), ,

 

Page vue 5 857 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

21 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Origan le 9 novembre 2019

    Chère Pomme, merci pour cette lecture par laquelle je découvre un écrivain dont j’avais souvent entendu le nom et qui a  » participé à la  » révolution du regard » des impressionnistes et a mis en oeuvre une esthétique de la révélation: totale subjectivité, dérision, dėmystification. » Je cite PIERRE MICHEL dans le Dictionnaire des Auteurs

  2. Pomme le 9 novembre 2019

    Origan, le site contient bien d’autres romans et nouvelles de Mirbeau que vous semblez bien connaître. Bonnes lectures.

  3. Fabien le 10 novembre 2019

    J’imagine le scandale que ce livre à créé à l’époque de sa sortie.
    Après la bourgeoisie dans « Le Journal d’une femme de chambre » qui est égratignée de belle manière, l’église l’est aussi ici.
    Enfin, l’abbé Jules montre toute la difficulté du vœu de chasteté.
    Pomme vient encore de frapper avec une lecture impeccable. Je lui discerne la Pomme d’or.

    Que diriez-vous d’un Alphonse Daudet? Jack en Version 2.

  4. Pomme le 10 novembre 2019

    Une « pomme d’or »? Oh je suis touchée, Fabien! Merci!
    Oui, Mirbeau a soulevé quelques tabous dans ses romans. Je vous invite à aller écouter Sébastien Roch , le sujet est tellement d’actualité, avec la magnifique voix de Juliette.
    Quant à Jack, c’est une voix féminine qui l’a lu sur le site, alors j’ai des scrupules, vraiment.
    Vous aurez bien une autre idée…
    Bien à vous,
    Pomme

  5. Liam le 10 novembre 2019

    merci beaucoup

  6. charpentier .g le 13 novembre 2019

    Merci pour cette lecture . c’est très agréable de suivre le texte avec votre façon de lire .. plus facule de suivre le sujet quand on le comprend bien.

  7. Pomme le 13 novembre 2019

    Ravie pour vous, Charpentier.g !

  8. joel le 17 décembre 2019

    Merci pour cette lecture qui m’a fait passer un sacré de bon moment!

  9. Pomme le 17 décembre 2019

    Joliment dit!
    Merci Joel pour ce retour enthousiaste.

  10. Le Barbon le 18 décembre 2019

    « Pomme vient encore de frapper », c’est Fabien qui a trouvé la formule idoine.
    Merci à Pomme.

  11. Pomme le 19 décembre 2019

    Le Barbon, quelques bleus à l’âme, tout au plus.

  12. Fraise_Sauvage le 20 janvier 2020

    Ma chère Pomme, je vous dois, avec beaucoup de retard, un autre grand merci pour cette lecture qui vaut en effet une Pomme d’or ;-) Un autre Mirbeau passionnant et passionné, dont les dernières pages m’ont fait penser à La Mort d’Ivan Illich de Tolstoï. Juliette et vous avez fait de moi une grande admiratrice de Mirbeau. Merci encore et toujours!

  13. Pomme le 20 janvier 2020

    Un vrai bonheur de vous lire, Fraise-sauvage!

  14. Poire Williams le 21 janvier 2020

    Merci à Pomme pour sa belle lecture!

  15. Pomme le 21 janvier 2020

    Je vous en prie, Poire Williams. Bien heureuse pour vous!

  16. KMC le 13 juillet 2020

    Merci Pomme de m’avoir permis de découvrir cet auteur extraordinaire au son de votre lecture parfaite. Je vais suivre toutes vos lectures et dévorer toute l’oeuvre d’Octave Mirbeau. Dire que je ne l’aurais sans doute jamais connu sans litteratureaudio !

  17. Pomme le 13 juillet 2020

    Je suis d’accord avec vous, KMC, Mirbeau mérite d’être connu. Votre gros appétit de cet auteur vous fera découvrir une autre voix, que je trouve merveilleuse!, celle de Juliette!
    Bon appétit!

  18. Dominique Vignon le 11 avril 2021

    J’achève avec bonheur l’audition de l’abbé Jules. Avec bonheur n’est pas vraiment le mot, car c’est un roman terriblement noir.
    Le bonheur vient de vous, qui n’êtes pas une « donneuse de voix » mais une interprète qui donne du sens.
    Comment faites-vous pour ne pas tomber dans un ton monocorde avec un texte aussi long ?
    Bravo et merci.

  19. Pomme le 11 avril 2021

    D’abord un gros merci à vous, Dominique, pour ce compliment qui me touche sincèrement.
    Pour répondre à votre question, Dominique, je dirai que j’adore lire Mirbeau sans doute justement parce qu’il est souvent « terriblement noir »: on est alors obligé (en tout cas je le sens ainsi) de prendre quelque distance pour ne pas tomber dans le gravement dramatique. C’est au lecteur de sentir le drame, pas au donneur de voix de le singer. Et j’aime cette neutralité dans la lecture à voix haute!
    Je crois bien que je ne réponds pas du tout à votre question, là. Eh bien, en fait, je ne sais pas! sans doute parce que j’adore lire à voix haute, ce plaisir écarte toute monotonie dans mon ton!

  20. SPECKENS Jean le 8 mai 2021

    Un grand plaisir de découvrir l’Abbé Jules que je ne connaissais pas. Ancien petit séminariste des années 1960, je n’ai pas connu de prêtre comme l’abbé Jules même si certains ont défroqué. Certains traits de caractères me sont revenus. Vous vous défendez de donner une coloration particulière au texte que vous lisez, votre voix et votre intonation m’ont paru en parfaite adéquation avec ce que j’attendais. Si vous avez le plaisir de lire, celui de vous écouter n’est pas moindre ! Un très grand merci!

  21. Pomme le 9 mai 2021

    J’ose espérer qu’il n’existe pas en réalité des prêtres tels l’Abbé Jules…
    Grand merci pour votre compliment, Jean. Je suis enchantée que vous ayez pris plaisir à écouter ce roman un peu particulier.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.