Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'MITTERRAND, François - Discours du 21 mai 1981' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

6 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Sinayoko le 11 janvier 2014

    Merci et merci encore!!!

  2. Prof. Tournesol le 11 janvier 2014

    Merci à vous Sinayoko pour votre enthousiasme !

  3. François muraille le 31 août 2014

    Tout est bien,je me régale à faire des recherches,merci

  4. Romain le 25 février 2019

    Bonjour,
    Je suis étonné de voir ici un texte de François Mitterrand, sachant que l’ancien président est mort en 1996 et que ses œuvres ne tomberont donc dans le domaine public qu’en 2067. Il est vrai que le site Wikisource propose plusieurs autres de ses discours (https://fr.wikisource.org/wiki/Catégorie:Discours_présidentiel), ainsi que ceux de présidents encore vivants (comme Jacques Chirac) ou morts il y a moins de 70 ans (De Gaulle). Y aurait-il donc une exception au droit d’auteur pour les discours officiels des chefs d’Etat ? Merci de m’éclairer si vous connaissez la réponse !

  5. Vincent de l'Épine le 26 février 2019

    Bonjour Romain,
    Il y a effectivement une exception ! Les discours des hommes politiques prononcés dans le cadre de l’exercice de leurs fonctions sont de plein droit dans le domaine public.
    Vous trouverez des informations ici : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000266350
    et là : https://fr.wikipedia.org/wiki/Domaine_public_(propriété_intellectuelle)

    En vous souhaitant une bonne journée :-)

  6. Romain le 26 février 2019

    Ah, super ! Je cherchais justement un texte pas trop long pour mon premier « don de voix »… Du coup, il est fort possible que mon choix se porte sur un discours présidentiel. Merci beaucoup de ces précisions et bonne journée également !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.