Page complète du livre audio gratuit :


MOINAUX, Jules – Monographie de la police correctionnelle

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Nouvelles


Les Débuts de l'avocat

Les quatre sélections, jouées collectivement sur le site, des Tribunaux comiques extraites de La Gazette des tribunaux sont précédées de l’avant-propos intitulé Monographie de la police correctionnelle que voici.

Il est composé de 11 rubriques, certaines brèves, lues à la suite :

Le Président – Les Avocats – Les Prévenus – Les Métiers de police correctionnelle – Révélations d’audience – Les Huissiers d’audience – Le Substitut – L’Auditoire – Les Vieux Habitués – Les Débuts de l’avocat – Conclusion

Quelques rosseries, on s’en doute :

« Non que je n’aime pas les avocats, tant s’en faut, Seigneur ! je ne leur reproche qu’une chose : c’est de plaider !… J’entends : devant la police correctionnelle, où le président peut les arrêter par ces mots : La cause est entendue ! c’est-à-dire : Ne continuez pas ! vous avez gagné votre procès. Ce qui a rarement lieu au civil et ne se voit jamais en cour d’assises. De sorte que, toujours dans l’attente de cette interruption désirée, l’avocat parle, parle, produit deux fois, trois fois, les mêmes arguments, recommence à satiété la même analyse des faits, le même relevé des témoignages favorables à son client, la lecture des mêmes certificats ; en fin de compte, prononce trois plaidoiries au lieu d’une. »

Monographie de la police correctionnelle.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Humour, Nouvelles, ,

 

Page vue 3 286 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

Aucun commentaire pour le moment. Ajoutez le vôtre !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.