⚠️ Le site est en lecture seule le temps d'une maintenance. Vous ne pouvez plus poster ni commentaires ni messages sur le forum.
Pour plus d'informations, veuillez lire le message explicatif. Patience nous revenons très bientôt !

Page complète du livre audio gratuit :


MONTAIGNE, Michel (de) – Divers Événements de même conseil (Essais I, 23)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Essais


Corneille - Cinna

Dans l’Essai Divers Événements de même conseil (Livre I, Chapitre 23), Montaigne illustre par divers exemples la réponse à la question : Que doit faire un souverain devant la menace d’un complot dont il a été averti ? Pardonner ou châtier ?
Corneille, cinquante ans plus tard, en préparant Cinna, ou La Clémence d’Auguste avait dû lire ces lignes :
« L’Empereur Auguste estant en la Gaule, reçeut certain avertissement d’une conjuration que luy brassoit L. Cinna, il delibera de s’en venger ; et manda pour cet effect au lendemain le conseil de ses amis : mais la nuict d’entredeux il la passa avec grande inquietude, considerant qu’il avoit à faire mourir un jeune homme de bonne maison, et neveu du grand Pompeius : et produisoit en se pleignant plusieurs divers discours. Quoy donq, faisoit-il, sera-il dict que je demeureray en crainte et en alarme, et que je lairray mon meurtrier se pourmener cependant à son ayse ? S’en ira-il quitte, ayant assailly ma teste, que j’ay sauvée de tant de guerres civiles, de tant de batailles, par mer et par terre ? et apres avoir estably la paix universelle du monde, sera-il absouz, ayant deliberé non de me meurtrir seulement, mais de me sacrifier ? Car la conjuration estoit faicte de le tuer, comme il feroit quelque sacrifice. »

Divers Événements de même conseil.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 3. XVIe siècle, Essais, Philosophie, ,

 

Page vue 8 262 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

Aucun commentaire pour le moment. Ajoutez le vôtre !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.