⚠️ Le site est en lecture seule le temps d'une maintenance. Vous ne pouvez plus poster ni commentaires ni messages sur le forum.
Pour plus d'informations, veuillez lire le message explicatif. Patience nous revenons très bientôt !

Page complète du livre audio gratuit :


MONTAIGNE, Michel (de) – Qu’il ne faut juger de nostre heur qu’après la mort (Essais I, 18)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 8min | Genre : Essais


Michel de Montaigne

Extrait des Essais (Livre I, Chapitre 18).

« Il luy fist entendre qu’il verifioit lors à ses despens l’advertissement qu’autrefois luy avoit donné Solon, que les hommes, quelque beau visage que fortune leur face, ne se peuvent appeller heureux, jusques à ce qu’on leur aye veu passer le dernier jour de leur vie, pour l’incertitude et varieté des choses humaines, qui d’un bien leger mouvement se changent d’un estat en autre, tout divers. »

Qu’il ne faut juger de notre heur qu’après notre mort.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 3. XVIe siècle, Essais, ,

 

Page vue 15 228 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

4 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Guignole le 3 avril 2010

    Merci Mr Depasse, merci tellement!

  2. abdelmalek le 4 avril 2010

    bravo pour ce super site
    bonne continuation
    je suis trés heureux ……………
    merci bcp

  3. Tourya le 7 avril 2010

    Merci mil fois Monsieur Depasse.
    J’ai vraiment pris bcp de plaisirs

  4. Jean-Loup le 17 mai 2010

    Bravo et merci M. Depasse,

    Je viens d’écouter avec beaucoup de plaisir ce chapitre des Essais de Montaigne. Vous réussissez à rendre ce texte vivant et accessible, bien que la langue de Montaigne, même dépoussierrée, reste difficile.

    Aussi ai-je une demande à vous faire. Guy de Pernon a réalisé une véritable traduction des Essais de Montaigne dans une langue actuelle. Je l’ai lue en entier, presque d’un jet, alors que je n’étais jamais arrivé à bout des Essais jusqu’à présent. A ma demande, Victoria, une lectrice de ce site, a accepté, avec l’accord de Guy de Pernon, d’entreprendre l’enregistrement de cette traduction. Devant l’ampleur de la tâche, elle souhaiterait le faire avec l’aide d’autres lecteurs.

    Accepteriez-vous de collaborer avec elle ?

    Par avance, merci

    Jean-Loup

    PS: bravo aussi pour l’Apologie de Socrate de Platon, que vous rendez à merveille.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.