Page complète du livre audio gratuit :


NOUVEAU TESTAMENT – Epître de Jacques

Donneuse de voix : Bruissement | Durée : 18min | Genre : Religion


Papyrus copte du IV eme siecle avec portion Evangile selon Saint Jean

Voici une épître qui ne ressemble pas à celles de l’apôtre Paul plus structurées et argumentées. Ici il s’agit d’une succession de conseils moraux qui se suivent sans lien apparent et qui incitent le chrétien d’origine juive, à qui cette épître est adressée, à mettre en pratique sa foi au Christ, notamment en honorant le pauvre.
Dès le IIè siècle cette épître de Jacques est reçue comme canonique par l’ensemble de l’Eglise et son auteur est communément identifié avec ce Jacques « frère du Seigneur » plutôt qu’à l’apôtre Jacques.
Les maximes de la sagesse juive sont ici repensées d’après l’accomplissement qu’elles ont eu dans la bouche de Jésus.

Traduction : Louis Segond (1810-1885).

Accéder au sommaire de La Bible

Épître de Jacques.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 1. Antiquité, Religion, , , ,

 

Page vue 11 119 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

2 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. victor le 16 mai 2011

    Merci Bruissement, je commençais à m’impatienter.
    j’èspère cette lecture nous ouvrira les yeux et le coeur.Pouvez-vous postez aussi les autres epitres .

    Merci d’ avance.

  2. Bruissement le 16 mai 2011

    Cher Victor
    j’ai également posté la deuxième épître aux Corinthiens qui arrivera sur le site le 25 mai (il y a beaucoup de livres lus par les uns et les autres et deux ou trois sont publiés par jour…il y a donc une petite file d’attente)
    Naturellement je serais ravie de continuer les épîtres, j’en suis la première bénéficiaire.
    Je pense poursuivre avec celle aux Romains puis celle aux Hébreux etc…
    Je vous remercie d’avoir été sensible à ces lectures qui nous ouvrent des horizons sur les profondeurs de l’âme
    Amicalement

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.