Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'NOUVEAU TESTAMENT - Épîtres de Paul à Timothée et à Tite' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

4 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Plume le 13 octobre 2013

    Merci, cher André, pour cette lecture qui vient compléter les enregistrements déjà existants. Grâce à votre participation, l’enregistrement du Nouveau Testament sera bientôt complet ! Et, par ailleurs, votre lecture, est, comme de coutume, très agréable.
    Merci.
    Plume

  2. Littleblue le 1 février 2014

    Effectivement, la soumission de la femme à son mari choque évidemment. Pourtant, cette phrase est souvent lue seule hors de son contexte. Elle est reprise dans l’Epître aux Ephésiens (5, 24-25), suivie un peu plus loin de ces mots :

    « Maris, aimez vos femmes, comme le Christ a aimé l’Eglise et s’est livré lui-même pour elle »

    « Comme le Christ a aimé l’Eglise », d’un amour parfait, allant jusqu’à donner sa vie pour elle. Je ne crois pas que la tâche de l’homme soit plus facile que celle de la femme ! Puis, dans l’amour vrai, il s’agit plutôt d’une soumission réciproque. L’un veut le bonheur de l’autre et vice-versa. Ce ne devrait pas être un écrasement de l’autre.

    Quant à l’esclavage, c’était la vie de l’époque et il faut le remettre dans son contexte. Quoique hélas de nos jours, l’esclavage existe encore; il suffit de penser aux usines en Chine, au Bangladesh, etc. et aux pauvres gens exploités dans bien des pays du Sud.

  3. André Rannou le 3 février 2014

    Merci à toutes deux. Vos remarques, Littleblue – un bien joli pseudo! -, sont tout à fait pertinentes, et je reconnais qu’il faut replacer les recommandations de Paul dans leur contexte. Il n’empêche qu’elles heurtent de nos jours,et qu’elles ont servi des siècles durant à justifier la subordination de la femme. C’est vrai que l’esclavage existe encore, mais du moins n’est-il plus considéré comme normal et allant de soi. Merci aussi pour vos deux autres commentaires, qui m’ont beaucoup touché.
    André

  4. georgia le 12 janvier 2015

    Bonjour,
    pardonnez-moi, mais au lieu de Deuxième épître à Timothée et Épître à Tite vous avez deux fois encore Première épître à Timothée.

    Amicalement

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.