Page complète du livre audio gratuit :


PERGAUD, Louis – Les Petits Gars des champs

Donneur de voix : Alain Degandt | Durée : 41min | Genre : Biographies


Un meeting

Dans un récit vivant, pittoresque et plein d’une verve allègre, Pergaud évoque les enfants de la campagne ; un monde qu’il a connu « des deux côtés de la barrière », d’abord en tant qu’enfant de la campagne lui-même, et plus tard en tant qu’instituteur. On y retrouve avec un plaisir gouleyant les valeureux petits héros de La Guerre des boutons, ces si attachants petits galopins, ces sauvageons, ces graines de crapules au langage peu châtié et aux pratiques dénuées de fioritures inutiles, au demeurant les meilleurs enfants du monde… !

Références texte : Les Petits Gars des Champs, in Mélanges, p. 45 à 68. Éditions Mercure de France – Paris, 1938

À mon grand-père maternel, Maurice G., fils d’ouvrier agricole dans le Perche.

Licence Creative Commons

Les Petits Gars des champs.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)




> Références musicales :

Emmanuel Chabrier, Suite Pastorale Op. 033, 3ème mouvement, Valse, interprété par l’ensemble Detroit Symphony Orchestra, dirigé par Paul Paray (1960, domaine public).
Emmanuel Chabrier, Le Roi Malgré Lui, Op. 33 : I. Fête Polonaise, interprété par l’ensemble Detroit Symphony Orchestra, dirigé par Paul Paray (1960, domaine public).


> Rechercher : 7. XXe siècle, Biographies, ,

 

Page vue 3 268 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

3 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Ahmed le 24 avril 2015

    Bonsoir CHer ALAIN ,

    Je constaste que le texte est payant , prière informer et/ou donner un moyen pour télécharger le texte à titre gracieux .

    Cordialement
    Ahmed

  2. Bruissement le 25 avril 2015

    J’ai bien aimé cette vie des petits gars merveilleusement bien relatée par Pergaud et rendue si vivante par votre belle lecture et vos bons choix musicaux. Merci Alain

  3. Alain Degandt le 29 avril 2015

    Merci à vous, Ahmed et Bruissement pour vos aimables commentaires.
    Cher Ahmed, les références de la version-texte renvoient en effet à un ouvrage publié (en 1938 aux éditions Mercure de France), que j’ai découvert et acheté sur le stand d’un bouquiniste, lors d’un salon du livre ancien qui s’est déroulé dans notre capitale régionale (plus pour très longtemps encore …). Je ne connais pas, hélas, de version numérisée gratuite de ce texte, et le regrette, tout comme vous.
    Bien cordialement,
    ALAIN D.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.