Page complète du livre audio gratuit :


PHILIPPE, Vincent – Elle et Lui

Donneuse de voix : Esperiidae | Durée : 25min | Genre : Nouvelles


Elle et Lui

Vincent Philippe est né le 24 mai 1940 à Lausanne. Il mène de front les carrières de journaliste, correspondant à Paris des quotidiens La Tribune de Genève et 24 Heures, d’essayiste et de romancier.

Dans son second recueil de nouvelles, Ne dure qu’un instant, publié aux Éditions de l’Aire en 2010, Vincent Philippe décline avec un style pointilliste, coloré et sensuel et par petites touches sensibles et délicates, la question du désir, qu’il décline en une grande variété de tableaux ; tendres, drôles, légers, anxieux ou épicés. Chaque fois, le point de vue change.

Un grand merci à Vincent Philippe ainsi qu’aux Éditions de l’Aire pour leur autorisation.

Elle et lui.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)




> Références musicales :

Olivier d’Icarie, Piste 9 de l’album Accords décousus (licence Cc-By-Sa-3.0).


> Rechercher : 8. XXIe siècle, Contemporains, Nouvelles, , ,

 

Page vue 5 843 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

11 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Artur le 17 avril 2015

    Est le texte disponible? Ce serait d’une aide pour l’apprenant.

  2. Esperiidae le 18 avril 2015

    Bonjour Artur,

    Merci de tes messages. J’ai répondu à ton MP.

    Bien à toi :-) .

  3. Jeanneney P-A le 20 avril 2015

    Un beau texte et surtout une bien belle voix que je découvre avec bonheur.
    Merci
    P A J

  4. Esperiidae le 21 avril 2015

    Bonjour Jeanneney,

    Je suis enchantée de vous avoir fait découvrir cet auteur et ravie de lire que cette nouvelle vous a plu.

    Et un grand merci également pour ce commentaire sur ma voix… le soc de la satisfaction de vous savoir apprécier ce texte et ma voix, vient labourer les parcelles de ma modestie… ;-)

    Au plaisir
    Très belle fin de semaine

  5. Alain le 25 avril 2015

    Un homme, une femme… Un passé oublié qui resurgit. Elle l’a relancé, lui aimerait. Des rapports de séduction s’établissent à nouveau, la chaleur d’une auberge, un repas. L’amour de jeunesse va renaître ? Tout est permis, puis, surprise, elle se dérobe, elle doit partir. A-t-elle peur ? Une autre fois peut-être…
    Une jolie histoire contée avec délicatesse.

  6. Rodica Cretu le 25 avril 2015

    …le baiser dure longtemps à l’horloge de leur subjectivité … Une manière poétique d’exprimer le temps.
    C’est comme un haiku de la nouvelle…
    Merci Esperiide pour encore une lecture merveilleuse.

  7. Esperiidae le 26 avril 2015

    Chers Alain et Ridoca Cretu,

    Un grand merci à tous deux de m’avoir partagé vos commentaires après l’écoute de cette tendre nouvelle de Vincent Philippe, qui laisse à notre imagination le loisir et le plaisir de rêver la fin de l’histoire…

    Bonne soirée dominicale
    Amicalement

  8. Rodica Cretu le 27 avril 2015

    Voici une autre description de l’horloge faite par Chateaubriand:
    « L’astre enflammant les vapeurs de la cité, semblait osciller lentement dans un fluide d’or, comme le pendule de l’horloge des siècles ».

    Mon nom est Rodica, pas Ridoca! Les escuses sont acceptées.

  9. Esperiidae le 29 avril 2015

    Chère Rodica,

    Aïe, et bien donc, voici toutes mes excuses pour avoir aussi grossièrement estropié votre nom!! J’espère que ce malheureuse lapsus, avec sa sonorité proche des fameux bonbons suisses aux plantes, ne vous restera pas en travers de la gorge :-) .

    Je vous remercie pour le partage de cette belle et poétique description de l’horloge par Chateaubriand. Je me suis aventurée à rechercher sur la toile un passage plus long contenant cette citation, et ce fut une belle découverte. Merci!

    Très cordialement

  10. Hirondelle le 8 mai 2015

    Encore une de vos lectures agréables !
    Merci pour elle, et pour la découverte de cet auteur.

  11. Esperiidae le 10 mai 2015

    Bonjour Hirondelle,

    Je suis ravie de vous avoir fait découvrir cet auteur. Merci pour votre écoute et ce retour qui me fait bien plaisir :-)

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.