Page complète du livre audio gratuit :


PICHLER, Caroline – Agathoclès, ou Lettres écrites de Rome et de Grèce au commencement du quatrième siècle (Tome 1)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 5h 25min | Genre : Romans


Caroline Pichler

Caroline Pichler (1769-1843) était une romancière nationaliste autrichienne. Elle naquit à Vienne de Hofrat Franz von Greiner. En 1796, Caroline épousa Andreas Pichler, un fonctionnaire gouvernemental. Pendant de nombreuses années son salon fut le centre de la vie littéraire dans la capitale autrichienne, où elle décéda en 1843.

Ses premières œuvres, Olivier, d’abord publiée anonymement (1802), Idyllen (Idylles, 1803) et Ruth (1805), bien que déployant un considérable talent, étaient immatures. Elle trouva ses marques avec le roman historique, et le premier de ses romans de cette catégorie, Agathoclès (1808), une réponse à l’attaque d’Edward Gibbon sur ce héros dans son History of the Decline and Fall of the Roman Empire (Histoire de la décadence et de la chute de l’Empire romain), atteint une grande popularité.

Incipit :
« Rome avait cessé d’être la résidence des Empereurs à l’époque où commence ce roman, mais n’en était pas moins regardée encore comme la capitale du vaste Empire romain. Dioclétien, qui de l’esclavage s’était élevé à la dignité d’un des premiers officiers commandant la garde impériale, monta sur le trône après la mort de l’empereur Numérien. Il s’était associé son compagnon d’armes Maximien, pour gouverner l’empire. Maximien régnait sur les pays situés au couchant, et résidait à Milan ; Dioclétien sur ceux situés à l’est, avait pour résidence Nicomédie. Peu de temps après, les deux empereurs trouvèrent nécessaire de s’associer encore deux co-gouvernants, sous le titre de Césars. Maximien s’associa Constance Chlore, père du grand Constantin, et Dioclétien nomma Galérius à la même dignité : ces deux césars furent regardés comme les fils adoptifs des deux empereurs. Ils furent obligés de se séparer de leurs épouses ; Maximien donna sa fille à Constance, et Dioclétien de même unit Galérius à la sienne. Ces quatre souverains se partagèrent les vastes possessions de l’Empire romain ; Constance Chlore gouvernait les Gaules, l’Espagne et l’Angleterre, connue seulement sous le nom de Bretagne ; Galérius les bords du Danube et les provinces d’Illyrie ; Maximien, l’Italie et une partie de l’Afrique ; Dioclétien, l’Egypte, la Thrace et les provinces asiatiques. Chacun de ces souverains jouissait de tous les droits de la souveraineté, et leur pouvoir réuni s’étendait sur toute la monarchie. »

Traduction : Isabelle de Montolieu (1751-1832).

Illustration : Portrait de Caroline Pichler.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Agathoclès (Tome 1).zip



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, , ,

 

Page vue 825 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

Aucun commentaire pour le moment. Ajoutez le vôtre !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.