Page complète du livre audio gratuit :


PIDOUX, Gil – La Femme du peintre

Donneuse de voix : Esperiidae | Durée : 17min | Genre : Nouvelles


Les Veuves

Gil Pidoux (1938) consacre sa vie au théâtre : comédien, metteur en scène, adaptateur et encore décorateur. Il a également écrit de nombreuses pièces pour la scène ou la radio. Et ce n’est pas tout, Gil Pidoux est également peintre et poète.

Après La Lettre d’Australie et La Muette, Gil Pidoux nous partage cette fois sa passion de l’écriture et surtout de l’humain, à travers La Femme du peintre, une nouvelle tendre et passionnée, hommage à un Artiste tant aimé.

Je remercie infiniment Gil Pidoux, qui a consenti avec amabilité et générosité à la publication de quelques unes des nouvelles de son recueil Les Veuves. Avec l’aimable autorisation des Éditions Au Plaisir de Lire.

La Femme du peintre.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)




> Références musicales :

Frédéric Chopin, Nocturne en do dièse mineur Nº20, interprété par Claudio Arrau (1959, domaine public).


> Rechercher : 8. XXIe siècle, Contemporains, Nouvelles, ,

 

Page vue 6 218 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

4 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Alain le 7 février 2013

    N’ayons pas peur des mots. Ce texte renferme un grand talent littéraire : justesse des mots, qualité des phrases ciselées, force poétique.
    Je me suis souvent demandé les raisons de tous ces autoportraits peints pas Vincent Van Gogh, comme le faisait lui aussi son aîné, le grand Rembrandt deux siècles plus tôt. J’ai la réponse grâce au personnage du récit et son autoportrait qui le « chicane » : regard scrutateur sur le temps qui passe, recherche de cet autre lui-même qui l’obsède, pressentiment de son départ proche…
    Van Gogh aurait été heureux de rencontrer une femme de cette qualité pour l’accompagner dans son difficile parcours.
    Quand la mélodie de la voix se hisse au niveau du récit, c’est du bonheur !
    Merci Esperiidae

  2. jarovey le 11 février 2013

    Le texte de Gil Pidoux et la voix d’Esperiidae agissent toujours et l’émotion est là.
    Bel hommage rendu aux femmes et très bien servi par votre interprétation.

  3. Esperiidae le 12 février 2013

    Alain, merci pour ce commentaire et excuse-moi pour la réponse tardive! Lorsque j’ai décidé de choisir cette nouvelle pour la partager ici, c’est un peu en pensant à toi, à ta passion pour l’Art et la peinture. Je suis heureuse de lire la réponse qu’elle t’a apporté. La papa de Gil Pidoux, Bernard Pidoux, était peintre. Mais il n’y a rien d’autobiographique dans « la femme du peindre », puisque Gil Pidoux a publié « Les Veuves » en 1996 alors que Bernard Pidoux est décédé en janvier 2012.

    Cher Jarovey, merci pour votre écoute et votre commentaire.

    Très belle fin de journée à vous deux.

  4. castillonne le 8 mars 2015

    Complètement d’accord. Texte magnifique servi par une lecture tout à fait digne d’une comédienne. Il m’a donné envie découvrir d’autres textes du même auteur. Quant à la voix, il faut continuer à la mettre au service de beaux textes aussi longtemps que possible. Un vrai régal, une émotion réelle. Bravo.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.