Page complète du livre audio gratuit :


PLATON – Phédon

Donneur de voix : Thomas de Châtillon | Durée : 2h 49min | Genre : Philosophie


Socrate par David

Ce dialogue met en scène les dernières paroles de Socrate. Le propos en est ce que le philosophe doit savoir de la mort, et comment face à elle il doit se comporter.
Échécrate demande à Phédon ce que Socrate a dit avant sa mort. Comment est-il mort ? Cet homme, répond Phédon, était manifestement heureux, ferme et noble, comme s’il devait trouver là-bas un bonheur tel que jamais on n’en a connu.

Traduction : Victor Cousin (1792-1867).

Phédon.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 1. Antiquité, Philosophie, , , ,

 

Page vue 21 387 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

8 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. jeannedelaville le 18 octobre 2010

    Que ce texte est dur à lire !!! J’adore votre voix
    A bientôt sur Litterature audio.com

  2. Thomas de Châtillon le 19 octobre 2010

    Merci Beaucoup chère Jeannedelaville d’avoir prêté attention à cette lecture. Il est vrai que les textes philosophiques ne sont pas toujours faciles d’accès, surtout en audio, mais j’aime à me dire que rien ne nous dispense de l’effort, celui-ci, par expérience, est toujours récompensé, ne serait-ce que par l’effort lui-même qui nous découvre la « Vie de l’esprit », de la pensée.

    Amicalement,
    Thomas

  3. Dumont le 28 octobre 2010

    Admirable et Merci !
    dommage qu’il ne soit pas en fichiers afin de pouvoir le graver sur 2 CDs et l’emmener en sejour à la campagne, pas possible ?,
    Déjà très grand merci,pour ça et tout le reste,

    Francis

  4. Thomas de Châtillon le 1 novembre 2010

    Merci cher Francis pour vos encouragements ! Je n’ai en effet pas pensé à découper le fichier audio, mais il possible de le faire de votre coté, un certain nombre de logiciel le permettent, notamment le logiciel que nous utilisons pour nos enregistrements : http://audacity.sourceforge.net/download/
    Il suffit de glisser le fichier audio en question dans l’interface du logiciel, de supprimer la moitié du fichier avec l’outil « découper », et d’exporter en mp3 (fichier->exporter) sous un autre nom, par exemple, « phédon1″, vous aurez ainsi votre première partie. Pour la seconde (« phédon2″) procédez à la même manipulation mais en supprimant cette fois l’autre moitié.
    N’hésitez pas à me demander des précisions si vous rencontrez des difficultés.

    Je songerai la prochaine fois à enregistrer par petits morceaux.

    Amicalement,
    Thomas

  5. Claude Coulombe le 13 août 2011

    Belle lecture d’un texte difficile.

    Merci au lecteur, M. de Châtillon!

    L’écoute de livres audio sur mon baladeur numérique me permet de me cultiver tout en pratiquant un sport.

    Je ne peux résister à l’envie de commenter l’oeuvre.

    L’enchaînement de raisonnements et de sophismes de ce Phédon de Platon illustre parfaitement la méthode dialectique (questions-réponses) de son maître Socrate

    Bien qu’aujourd’hui encore, nous cherchons des réponses aux questions posées par Socrate et son disciple Platon, leur discours pré-scientifique peut sembler naïf voire puéril.

    Aussi, il n’est pas évident de démêler ce qui est propre à Socrate et ce qui est la pensée de Platon.

    Mon passage préféré est la description de la « Terre » vers 8655 secondes et la fable vers 8860.

    Encore merci!

    Claude Coulombe
    Montréal

  6. Tante Léonie le 17 décembre 2011

    Quelle magnifique aventure ! Entrer dans le monde de Socrate ! Merci mille fois ! Je crois que je commence à comprendre…

  7. Ahmed le 13 juillet 2013

    Bonjour ,

    Pourriez vous nous lire un autre Dialogue de Platon par votre choix et sommes heureux de vous écouter et reconnaissant de cet effort .

    Cordialement.

    Ahmed

  8. Mohamed-elb le 30 janvier 2014

    Merci pour la lecture. C’est grâce à ces petits gestes que l’on édifie l’Humain.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.