Page complète du livre audio gratuit :


POUCHKINE, Alexandre – Eugène Onéguine

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 4h 15min | Genre : Romans


Eugène Onéguine

Œuvre majeure de la littérature russe, écrite entre 1829 et 1832, Eugène Onéguine est un roman d’environ 1400 vers. Pouchkine raconte la vie d’un jeune dandy petersbourgeois blasé, dégoûté de la vie en société et retiré à la campagne, avec Lenski, un ami poète qu’il tuera en duel, pour un malentendu. Il vivra un roman d’amour raté avec Tatiana que l’auteur analyse subtilement.

Poème étrange où curieusement Pouchkine s’adresse au lecteur, avec un ton désinvolte, en l’interpellant :
« Vous avouerez, mon lecteur, que notre ami s’était conduit d’une façon fort chevaleresque avec la pauvre Tania. Et ce n’était pas pour la première fois qu’il montrait une véritable noblesse d’âme, quoique la malveillance humaine ne l’eût guère épargné. Ses ennemis, ses amis (c’est peut-être la même chose), l’avaient accommodé de toutes les façons. Chacun a ses ennemis dans ce monde ; mais Dieu nous garde de nos amis ! Oh ! les amis, les amis ! ce n’est pas sans raison que je me souviens d’eux. »

et aussi nombreuses descriptions poétiques :
« Poussées par les rayons du printemps, les neiges des collines environnantes sont déjà descendues en ruisseaux bourbeux sur les prairies inondées. À peine sortant de son sommeil, la nature salue d’un sourire attendri le matin de l’année. Les cieux, d’un bleu plus foncé, sont plus rayonnants ; encore transparents, les bois se couvrent d’un duvet de verdure ; l’abeille quitte sa cellule de cire pour aller butiner sur les premières fleurs ; les champs se sèchent et se nuancent ; les troupeaux mugissent joyeusement, et le rossignol a déjà chanté dans le silence des nuits. »

En 1878 sera créé Onéguine, opéra lyrique, musique de Tchaïkovski.

Traduction : Ivan Tourguéniev et Louis Viardot (1800-1883).

Illustration : Vasilii Fedorovich Timm (1820-1895), Eugène Onéguine.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Eugène Onéguine.zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Chapitre 01.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Chapitre 02.mp3
Chapitre 03.mp3
Chapitre 04.mp3
Chapitre 05.mp3
Chapitre 06.mp3
Chapitre 07.mp3
Chapitre 08.mp3


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Complets), , ,

 

Page vue 18 012 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

17 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Jocelyne le 25 décembre 2011

    Joyeux Noël René, toujours présent…Jocelyne

  2. Tante Léonie le 4 janvier 2012

    bon, au boulot ! J’adore l’opéra… et n’ai jamais lu le texte d’origine !

  3. LMMRM le 22 janvier 2012

    Figurez-vous qu’hier ma femme me pose une question ; je lui réponds avec une certaine intonation, et qu’est-ce qu’elle me dit ? « Fais pas ton Depasse ! »
    Finalement j’apprends que ma femme est agent secret, qu’elle voyage beaucoup et qu’elle écoute Depasse durant ses trajets, soit en avion soit en fusée invisible (un nouveau modèle dont on ne peut vous parler ici). J’étais scié.
    Merci pour cette lecture.

  4. René Depasse le 23 janvier 2012

    Cher LMMRM, dîtes à ma fidèle auditrice que je lui dédie la fusée d’Oscar Wilde programmée dimanche prochain.Cordialement!

  5. Jocelyne le 23 janvier 2012

    Cher monsieur Depasse,
    Vous allez devenir une vraie star de l’audio, les maris inquiets commencent à vous écrire…Blague à part nous sommes tous tellement heureux de vous entendre dans nos activités ou dans nos insomnies, merci encore.

  6. LMMRM le 27 janvier 2012

    René Depasse, permettez-moi de vous signaler deux petits problèmes de colle et de ciseaux.
    Primo, le fichier 1 contient trois fois le même texte (de « Dès qu’il tombe sérieusement malade » à « sa vigilante montre de Breguet ait marqué l’heure du dîner »). La répétition commence à 8:00 et elle reprend à 16:00. Triple copié-collé, donc.
    Secundo, le fichier 2 commence à « Le village où s’ennuyait Onéguine » ; c’est-à-dire qu’il manque – si j’en crois le texte que j’ai sous les yeux – de « Déjà la nuit vient » à « bruit inutile et des insultes ».

  7. [...] grande partie de cet éloge est consacrée à l’intéressante analyse d’Eugène Onéguine et à la compréhension du personnage de Tatiana : « Eugène Onéguine, un poème qui n’a plus [...]

  8. Aurore...Boréale le 30 janvier 2012

    Quelle beauté de texte! Tous ces trésors offerts à notre écoute émerveillée qui semble les redécouvrir sans même en avoir jamais entendu parler.Allons donc à la recheche de l’opéra lyrique pour en saisir la quintessence…

  9. Ad le 16 juillet 2012

    Bonjour,
    J’ai écouté le chapitre 6 d’Eugène Onéguine hier soir et il me semble qu’il y a une erreur de montage : Lensky se fait tuer avant de provoquer le duel !

  10. [...] L’oeuvre à écouter gratuitement sur littérature-audio ← Les fruits d’Or, Nathalie Sarraute [...]

  11. Gambas y Camarones le 7 avril 2013

    @ Ad
    En effet !
    Allô, allô, ici l’accueil, on demande monsieur Depasse, ses auditeurs le réclament depuis le 27 janvier 2012 déjà.
    Allô, allô, je répète : monsieur Depasse est demandé à l’accueil. Toute personne qui le croisera sur les stands est priée de lui transmettre notre demande, merci.

  12. René Depasse le 8 avril 2013

    Allo,Gambas!Messageparvenu.Angoisse partagée pour ce duel. .Récit de 2011.Recherche ultérieure.Merci pour vigilance ironique!

  13. Tante Léonie le 21 juillet 2013

    voilà, j’ai lu Eugène Onéguine avec un grand plaisir. Dommage : même remarques que l’Agent Secret aux 3M.
    Le charme agit puissammant quand même.
    Merci.

  14. Minou le 22 juillet 2013

    Je suis ravie d ecouter Eugène Oneguine,car j ai eue la joie d assisteŕ a une représentation àST Petersbourg et n ai pas tout saisi. Donc merci de ce grand moment d écoute je vous en remercie
    Minou

  15. Bernard le 1 juin 2015

    Quelle misère que cette traduction empesée et datée …

    elle ne rends du tout le style ni la beauté des vers de Pouchkine

    Jetez vous plutôt sur l’admirable traduction en vers de André Markovicz, éditée chez Actes Sud / Babel en 2005

    Bernard

  16. René Depasse le 2 juin 2015

    Cher Bernard,vous me semblez ignorer qu’une traduction n ‘est publiable que 70 ans après la mort de son auteur,et Tourgueniev n’a pas la nullité que vous dites.Question d’appréciation

  17. Cocotte le 2 juin 2015

    Cher Bernard
    Ne voulez-vous pas faire cette traduction vous-même? Je serais ravie, et René et beaucoup d’audio lecteurs également, de voir le style et la beauté des vers de Pouchkine rendus de façon impeccable par un traducteur de qualité, ni empesé ni daté, qui voudrait bien autoriser L.A à publier son travail.
    Cocotte

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.