Page complète du livre audio gratuit :


PUCCIANO, Pauline – La Mort, l’amour et la mer

Donneuse de voix : Pauline Pucciano | Durée : 2h 40min | Genre : Nouvelles


John William Waterhouse - Miranda, The Tempest (1916)

Amanda est née en parlant et ses yeux changent de couleur au gré de ses humeurs. Son père mort continue à lui parler dans son cercueil et sa mère passe son temps à monologuer, immobile dans une maison encombrée du sol au plafond d’un fatras inextricable…

Au cours de ce petit récit où s’entremêlent un peu d’émotion, d’humour et de poésie, Amanda aime, enfante, et mène son existence à la manière d’un voyage.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

La Mort, l’amour et la mer.zip



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 8. XXIe siècle, Contemporains, Fantastique, Nouvelles, ,

 

Page vue 12 333 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

25 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Cler le 27 septembre 2014

    Bravo, encore une fois. J’ai adoré.
    J’avais tellement aimé « La cité d’Albatre »…

  2. Pauline Pucciano le 28 septembre 2014

    Merci beaucouo, Cler, pour ce retour !

  3. joëlle le 29 septembre 2014

    merci. Une histoire qui nous entraine loin mais qui pour voyager doit s’écouter avec le cœur.

    encore merci

  4. Minou le 30 septembre 2014

    Un enchantement une voix superbe et un récit qui vraiment m a tenu en haleine.merci merci vraiment
    Minou

  5. Pauline Pucciano le 1 octobre 2014

    Merci Joëlle et Minou – c’est un récit un peu atypique et je suis heureuse qu’il vous ait plu…

  6. Elise le 28 octobre 2014

    Il semble manquer le chapitre 5…

  7. Pauline Pucciano le 28 octobre 2014

    Il se trouve caché entre le chapitre 12 et le chapitre 13… Mea culpa, je l’ai mal étiqueté et je ne sais pas trop comment rattraper cette erreur…

  8. colin le 17 décembre 2014

    bonjour,
    Magnifique ,en l’ écoutant je me retrouvais parfois dans un tableau de Follon merci

  9. Pauline Pucciano le 17 décembre 2014

    J’aime beaucoup l’univers de cet artiste – poétique, doux, fantaisiste, onirique… C’est un grand compliment que vous me faites ! Merci du fond du coeur, Colin.

  10. Renaud le 23 février 2015

    Bonjour,
    J’ai apprécié ce roman, errant de rythmes lents en accélération. Une histoire à la limite de l’onirique, avec des personnages vraiment exotiques. un livre réussi à mes yeux. La lecture en est très agréable, avec une voix bien dosée.
    Merci !

  11. Pauline Pucciano le 24 février 2015

    C’est moi qui vous remercie, Renaud, pour ce joli commentaire.

  12. RAGIL le 30 mai 2015

    Chère Pauline,

    voilà à nouveau un autre « love story » Jean et Titania sont renés en quelques sortes sous le nom de Amanda et Hans !! Parmi la mer et la mort !! La réalité de la vie N’est-ce pas ?!

    Quel jolie voix de Pauline qui m’ enchante qui change l’intonation, adapte à chaque caractère. Quel talant « écrivain-lectrice »

    … Pauline Pucciano Chapitre 1 ……Pauline Pucciano Chapitre 2 ….. etc etc. Que de bonheur !!

    Elle ne sais pas nager la pauvre Amanda,
    Elle réplique à sa mère : Je me noierai !
    Contexte : Amanda ne sais pas nager pourtant elle veut pas quitter son amant Hans un navigateur, elle est prête à se noyer pour l’AMOUR . Bravo Pauline pour cet AMOUR !

    Maman d’ Amanda affirme : « Amour fou n’ existe que dans les livre »
    Amanda réponds : « Non livres (de Pauline !!!) sont les modèle de la vie.

    Continuez de m’émerveiller…. Pauline:-) En tout cas vous avez un fidèle auditeur RAGIL !

    PS. RAGI devient RAGIL Pauline, je rajoute un « l » de mon prénom. Je suis de l’inde certes mais je vie en France depuis 15 février 1987. Hélas, Je ne suis pas votre auditeur de l’autre bout du monde. Je vous déçois Pauline ?!
    J’ai encore beaucoup de progrès à faire pour parfaire à la langue française. En écoutant Pauline je m’avancerai à petit pas !

  13. Pauline Pucciano le 30 mai 2015

    Cher Ragil, merci pour votre enthousiasme ! Bien sûr, vous ne me décevez pas… C’est touchant de savoir que vous me suivez dans différents univers, et que vous faites le lien entre des histoires si différentes. A bientôt !

  14. Lyse le 6 septembre 2015

    Bonjour à vous !

    Je n’ai pas encore terminé l’écoute de cette lecture,
    mais déjà je suis fascinée par votre récit ;
    votre voix est très agréable à entendre.
    Vous avez du talent à revendre !

    Bravo et merci de nous divertir de si belle façon !

  15. Pauline Pucciano le 6 septembre 2015

    Lyse, je suis très touchée par votre commentaire et espère que vous aimerez également mes autres récits.

  16. Laure le 11 juillet 2017

    Bonjour ,

    Merci beaucoup pour cette lecture!
    J’ai eu un peu de mal avec votre voix au début mais maintenant je suis enchantée!! Vous mettez le ton, changez d’intonation pour chaque personnage et grâce à ça ils prennent corps dans mon imagination. je me les figure mieux!
    Je n’ai pas envie d’arriver à la fin de l’écoute… Je voudrais restes avec Amanda et Hans sur leur bateau, voguer dans la liberté. Je vogue dans le train en vous écoutant tous les matins…

    merci de permettre l’évasion, je vous écoute tellement que des fois je ne me souviens même pas comment je suis arrivée au travail.

    Vous avez fait un très beau travail de lecture et d’incarnation. :) Je réécouterais avec plaisir.

  17. Pauline Pucciano le 16 juillet 2017

    Merci Laure, je suis heureuse de vous accompagner dans vos voyages.

  18. Thierry le 30 novembre 2017

    Merci Pauline,
    ça me rappelle JM Le Clézio, un de mes auteurs préférés. J’adore vos romans. J’ai trainé aussi en voilier pendant des années, seul puis avec ma famille entre l’Europe et l’Amérique et je n’ai pas fini…

  19. Pauline Pucciano le 2 décembre 2017

    Je suis très flattée par votre comparaison, Thierry, et vous en remercie ! « Homme libre, toujours tu chériras la mer… »

  20. Alice Lym le 11 juin 2021

    Bonjour Pauline,

    « la mort , l’amour et la mer »: vous écrivez des contes pour enfants et aussi pour adultes…Celui-ci m’apparaît très original. Comment faire pour raconter l’histoire d’une vie où « les choses vont bien » ?
    Votre « Barbe-Bleue « : « les choses vont bien » mais pendant un temps seulement
    votre « Petite sirène » : le prince et la princesse devraient être heureux une fois l’histoire terminée. Mais ce n’est pas raconté.
    « Titania », « La sonde et l’organe »: le livre finit là où le bonheur des couples commence (classique !… Sourire !).

    Votre « conte », « L’amour, la mort et la mer » entre directement dans l’histoire : un couple, Amanda et Hans qui s’aiment avec passion et vous racontez leur (longue) vie.
    Ils vivent cette longue vie « comme en un conte », sur un bateau (après les épreuves du travail, des des tendances temporaires d’exigence en amour d’Amanda, de la mort de la mère, de la profonde dépression d’Amanda), et sur une île, sans (une fois les épreuves passées) la « torture » du travail, avec leur fils, tout en gardant des liens avec leurs familles (les visites annuelles qui ont du sens à la sœur d’Amanda et aussi aux parents de Hans).
    Ce bonheur, magnifique, est plein de poésie, de douceur et d’amour.
    Du côté de Miranda, la sœur d’Amanda, aussi, on voit qu’après les épreuves (mariage malheureux, mesquineries des voisines dans le village), le bonheur conjugal s’épanouit et dure.
    Ainsi donc, un conte qui réjouit le cœur, qui le dilate : un idéal d’amour conjugal qui ne dégénère ni dans le désamour ni dans l’ennui. Un tel idéal certes entouré de « fantastique » mais à peine.
    Le fantastique frôle le possible : une petite fille qui parle à sa naissance (OK, cela n’existe pas, mais au fond ne serait-ce pas presque anecdotique dans l’histoire), une petite fille puis une jeune fille qui se consacre aux autres, pleine de compréhension humaine, d’empathie. Elle aime les autres. Elle en est aimée. Elle ne va pas à l’école (pourquoi pas ?), ce qui ne l’empêche pas d’apprendre l’essentiel dans la vie (l’intelligence du cœur).
    Fantastique donc ? À peine selon moi.
    Certes, elle marche pieds nus, et se lave dans le vent tout en volant dans les nuages. Certes, mais pour le reste, elle est crédible, réelle et proche du lecteur.
    Hans: des problèmes dans son enfance. Là encore, qui sont rien moins que « réalistes ». Des parents bourgeois qui assimilent un tempérament « artiste » et « bohème » à un tropisme vers une vie ratée.
    La mère d’Amanda : est-elle réaliste ? Une maison encombrée. Et un bavardage sans fin. La maison a tendance à nous entraîner sur une pente peu réaliste, mais, pour ma part, là encore j’ai interprété le caractère de cette femme comme très vraisemblable. Parler est essentiel pour elle . C’est ainsi qu’elle témoigne et son amour et son appétence à la vie. Une façon d’être à mon avis très admirable et encore une fois crédible.

    Quant à Miranda, la jolie fille aînée, son chemin de vie est d’une certaine façon emblématique de tant de parcours de vie : elle est belle, elle est courtisée par un homme riche qui est séduit par sa beauté, elle croit que c’est l’amour mais leurs caractères ne s’accordent pas. Elle est au fond victime de sa beauté qui l’entraîne sur un mauvais chemin. Cette beauté l’a également isolée de ses camarades, lorsqu’elle était enfant, puis des autres femmes, une fois devenue adulte. La beauté donc ne serait pas un cadeau et confèrerait en conséquence à la personne « belle » un regard négatif sur les hommes et les femmes qui l’entourent. Ce qui me paraît singulièrement juste et vraisemblable.
    Aussi bien du côté d’Amanda que de celui de Miranda, la souffrance, les épreuves, le désespoir même, sont indispensables pour trouver la lumière. Ce qui me semble aussi plutôt réaliste…

    J’ai trouvé votre histoire pleine d’optimisme et de spiritualité aussi. Légère et facile à lire. Les courts chapitres qui alternent entre les différents personnages rendent le texte très fluide.
    C’est donc pour moi l’histoire de l’amour profond, qui dure. Une histoire qui appartient peut-être au domaine fantastique mais qui pourrait également être lue comme une profession de foi pour la possibilité de réussir sa vie à deux ainsi que sa vie familial.
    Dans vos histoires fantastiques, il y a plus de sourires et de joie que dans vos histoires « réalistes » (du moins dans celle que j’ai lue dernièrement « par le fond »… c’est le moins qu’on puisse dire…)
    très belle fin de journée
    et à bientôt
    Alice Lym (qui est mon nouveau pseudonyme. Merci de ne plus utiliser l’ancien, qui me pose des problèmes non négligeables…)

  21. Sautillant le 11 juin 2021

    @ ALICE LYM… Bonsoir bonsoir…

    Je me disais… c ‘ est *** sous un nouveau
    pseudo… 😉…

    @ Pauline P.

    La pile des Pauline P. sous mon coude… ne cesse de monter ! La crue menace…

    Mon très cordial salut…

  22. Pauline Pucciano le 11 juin 2021

    Chère Alice Lym, vous êtes bien la même et fidèle lectrice à travers vos différents baptêmes… Je suis heureuse que cette histoire vous ait plu !
    @Sautillant : ;-) Ne vous laissez pas déborder !

  23. Alice Lym le 11 juin 2021

    Bonsoir sautillant… je me régale de vos commentaires… sans eux… les échanges de –littérature audio–perdrait beaucoup de leur humour et de leur légèreté…

  24. Jonas wagang le 20 août 2021

    Merci pour ce roman et cette lecture magnifiques

  25. Pauline Pucciano le 23 août 2021

    Un grand merci à vous, Jonas.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.