Page complète du livre audio gratuit :


RECLUS, Élisée – Lettre à Jean Grave

Donneur de voix : Gérard Ferran | Durée : 3min | Genre : Correspondance


élisée Reclus

« Vous demandez à un homme de bonne volonté, qui n’est ni votant ni candidat, de vous exposer quelles sont ses idées sur l’exercice du droit de suffrage. Voter, c’est abdiquer. Voter, c’est être dupe. Voter, c’est évoquer la trahison. N’abdiquez donc pas, ne remettez donc pas vos destinées à des hommes forcément incapables et à des traîtres futurs. Ne votez pas ! [...] »

Lettre à Jean Grave.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Correspondance, , ,

 

Page vue 11 516 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

3 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Prof. Tournesol le 14 janvier 2009

    Un grand merci Gérard pour toutes ces lectures, qui sont – pour moi comme pour beaucoup d’autres auditeurs je pense – très enrichissantes pour mieux comprendre le monde qui nous entoure. Surtout, tu lis des textes atypiques, qui font « bouger les lignes » en raison d’un point de vue tout à fait décalé de l’auteur. Exemple frappant avec ce texte d’Elisée Reclus (que tu m’as fait connaître), où le vote est ici appréhendé comme la perte de la souveraineté des hommes… ce qui change radicalement du « consensus mou » autour d’un vote qui serait le remède à tous les maux du monde (voir la guerre en Irak, menée pour apporter la démocratie et donc le bonheur, du point de vue des néo-cons).

    Le temps malheureusement me manque pour écouter tout ce que tu as enregistré, mais sache que je me réjouis à chaque fois que tu publies un nouveau livre audio.

    A bientôt,

    Vincent

  2. l'hm le 14 janvier 2009

    Bonjour,

    est-ce que je peux utiliser le fichier son sur la page d’origine du texte chez L’Homme Moderne.

    Merci de votre lecture.

    l’hm

  3. glife7 le 14 janvier 2009

    Pour l’hm
    Je n’y vois aucun inconvénient.
    Salutations !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.