Page complète du livre audio gratuit :


RÉGNIER, Henri (de) – L’Entrevue

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 3h 35min | Genre : Contes


Café Florian

L’Entrevue expose en parallèle l’entrée d’Henri de Régnier dans un monde étranger, à savoir Venise et le palais Altinengo, où il va habiter et son entrée dans une dimension étrangère, celle du fantastique. Vont se croiser dans ce palais délabré les regards du narrateur et du propriétaire qui l’a précédé un siècle auparavant.

« J’ai déjà dit que j’attendais chaque jour cet instant avec une certaine impatience. Certes, j’aimais, dans le noble et charmant décor de mes stucs, les jeux de la lumière naturelle, mais j’en préférais les caprices nocturnes. Les scènes chinoises des panneaux de faïence, avec leurs princesses et leurs mandarins, leurs palanquins et leurs pagodes, leurs oiseaux et leurs fleurs, prenaient alors tout leur charme bizarre. Les vieilles dorures s’animaient et toute la pièce s’emplissait d’une atmosphère de luxe mystérieux. Dans la mosaïque du pavage, les fragments de nacre luisaient doucement de phosphorescences marines. Les flammes du foyer s’ajoutaient à celles des bougies, et je suivais leurs mouvements avec une attention et une curiosité qui ne se lassaient jamais. »

Les amoureux de Venise (partout) et les croyants au vampirisme psychique (chapitre 4) trouveront leur plaisir dans ce dernier des Contes vénitiens (1927).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

L’Entrevue.zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Chapitre 01.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Chapitre 02.mp3
Chapitre 03.mp3
Chapitre 04.mp3


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 7. XXe siècle, Contes, Fantastique, ,

 

Page vue 4 616 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

2 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Le Fléau le 13 août 2013

    Mille mercis, Gérard !

  2. Glesker le 4 septembre 2013

    Encore une alléchante lecture de René. Malheureusement, j’ai dû abandonner en cours le premier chapitre : la lecture était inaudible, le volume d’enregistrement trop bas… Dommage

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.