Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'RENAN, Ernest - Vingt Jours en Sicile' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

10 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. gallina le 15 juin 2017

    Merci pour la lecture! Merci pour votre belle voix! Un parfait repos!

  2. Alain Degandt le 15 juin 2017

    Merci à vous chère Gallina d’avoir partagé l’agrément de mon voyage, vos compliments me touchent. Si ce n’est déjà le cas, j’espère que cette lecture vous aura donné le désir de connaître cette belle région, au patrimoine culturel si riche et si varié, qui est devenue aujourd’hui la planche de sauvetage et le premier asile de tant de nos frères et soeurs désespérés. Bien cordialement,
    ALAIN D.

  3. Colline le 6 octobre 2017

    Bonjour

    Merci d’avoir mis à disposition et rendu accessible ces livres audio

  4. Alain Degandt le 11 octobre 2017

    Bonjour Colline,
    Merci de vos remerciements, cela nous encourage à persévérer. Amitiés,
    ALAIN D.

  5. Gaëlle le 4 février 2018

    Témoignage intéressant même si l’écriture de Renan a vieilli, à mon goût, et qui donne envie d’aller voir par soi-même.

  6. Alain Degandt le 5 février 2018

    Chère Gaëlle, je suis de votre avis. En ce qui concerne l’écriture, par exemple, un mot revient souvent sous sa plume : la race (pour dire : la catégorie, aussi bien que le genre, l’étoffe, le caractère, l’ethnie, les habitants d’une région…) que personne ne songerait plus à employer dans ces acceptions de nos jours me semble-t-il, et qui pourrait même choquer des oreilles contemporaines. L’emploi de ce mot semble d’ailleurs avoir perduré au-delà de la seconde guerre mondiale. Dernièrement, j’ai assisté dans mon village à un montage scénique qui faisait dialoguer A.Camus et F.Mauriac et j’ai constaté que le mot « race » revenait souvent dans la bouche de ce dernier, dans les mêmes acceptions que pour Renan. Il s’agissait pourtant de répliques « journalistiques », puisée dans « Combat » pour l’un et dans « Le Figaro » pour l’autre.
    Quant à la Sicile, si ce texte a pu vous donner l’envie d’aller y voir… courez-y sans attendre ! J’en ai visité plusieurs endroits, avec une curiosité gourmande, en pérégrination solitaire et en grande partie improvisée, et il me tarde de pouvoir compléter ma première visite. Renan en parle de manière très positive et parfois avec exaltation, mais je crois aussi avec sincérité, touché notamment par l’accueil reçu, la beauté de certains sites et le mélange à la fois si foisonnant et si harmonieux de toutes les influences et de tous les apports qui ont enrichi la culture multiforme de cette belle région. Un conseil, si vous ne l’avez déjà fait, lisez aussi ce qu’en écrit Maupassant… et vous ne pourrez résister à l’achat d’un p’tit billet d’avion pour Catane ou Palerme !
    Bien cordialement,
    ALAIN D.

  7. Jean-Pierre Baillot le 5 février 2018

    À Palerme, visitez les Catacombes des Capucins. Un lieu vraiment charmant et différent. Mais, surtout, évitez tout séjour à l’hopital de Catane. C’est à juste titre qu’il n’est pas recommandé par les guides touristiques.

  8. Gaëlle le 5 février 2018

    Merci Alain et Jean-Pierre pour vos conseils touristiques ! La Sicile est sur ma « to-do » liste depuis longtemps, et vous me tentez. LA pourrait monter également une agence de voyages littéraires ;-)

  9. Régis le 28 mars 2018

    Merci pour cette belle petite page d’Histoire de L’Art !

  10. Alain Degandt le 29 mars 2018

    Merci Régis pour votre commentaire encourageant. Amitiés,
    ALAIN D.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.