Page complète du livre audio gratuit :


RÉTIF DE LA BRETONNE, Nicolas-Edme – Ingénue Saxancour ou la Femme séparée

Donneur de voix : André Deguffroy | Durée : 4h 56min | Genre : Romans


Restif de La Bretonne

Dans Ingénue Saxancour, Restif de La Bretonne dépeint des violences conjugales inspirées par celles dont fut victime sa propre fille Agnès, mariée à un débauché brutal et cruel (Moresquin dans le roman), qui fit de sa vie un enfer, jusqu’à leur séparation en 1787.

> Écouter un extrait : Avis de l’éditeur.



> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Ingénue Saxancour ou la Femme séparée.zip



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 5. XVIIIe siècle, Romans, Romans (Complets), ,

 

Page vue 15 972 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

5 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. chris le 5 décembre 2008

    Merci André pour cette lecture sobre qui convient parfaitement à ce livre si particulier.
    Qu’il ait été écrit au XVIIIème siècle et par un homme de surcroit est une chose incroyable. Mais le plus incroyable sans doute est que les choses n’ont nullement changé. Tout y est encore, des femmes martyrisées par des bourreaux sadiques, des familles et des connaissances qui préfèrent ne pas se mèler ou meme excuser…bref … le temps passe mais la cruauté et l’ignorance restent.
    Qu’un homme ait choisi de lire cette oeuvre est une belle preuve de sensibilité et je vous en remercie encore au nom de toutes les victimes d’aujourd’hui.

  2. André Deguffroy le 19 décembre 2008

    Merci, Chris. Je n’avais pas songé à tout cela en le lisant, mais tu as bien raison !

  3. melamed le 7 juillet 2009

    merci infiniment pour cette lecture – je pense comme Chris que malheureusement ce texte est d’une modernite terrible. les choses n’ont en effet pas tellement evolue – l’auteur et vous le lecteur etes courageux et sensibles car le sujet des femmes battues et encore tabou dans beaucoup de milieux….
    en fait c’est la deuxieme fois que je l’entends et surement pas la derniere.
    cordialement
    brigitte

  4. peter bang le 5 décembre 2009

    Ce personnage du mari est tellement pervers qu’il en devient fascinant. C’est un écorché vif, un révolté. Je sais d’accord avec Chris et les autres lecteurs, mais entre un personnage féminin aussi plat et naïf et son diabolique mari, je vends mon âme de lecteur.

  5. N.S. Houde le 1 août 2013

    Ledit mari était le gendre de Restif.
    On trouvera une version différente du même sujet dans une autre oeuvre de Restif (Rétif quelques fois), soit l’Anti-Justine.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.