Page complète du livre audio gratuit :


RETBI, Shmuel – Le Salon de l’Hôtel Lambert

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 21min | Genre : Contemporains


Hendrik Siemiradzki - Chopin playing the piano in Prince Rradziwill's Salon

Cette fois, Shmuel nous propose une scène de salon qui met en scène les grandes figures musicales et littéraires des années 1830. Le dénouement, pour aussi farfelu qu’il paraisse, sera pourtant bien réel…

Petite précision : Tytus, un exilé polonais, que Balzac appelle Typhus dans cette histoire, a vraiment existé.

Un chaleureux merci à Christophe Ménager qui interprète le prélude n°15 de Chopin.

Le Salon de l’Hôtel Lambert.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)





> Références musicales :

Frédéric Chopin, Prélude nº15, interprété par Christophe Ménager.

Frédérci Chopin, Variations pour flûte et piano en mi, B.9, « Variations sur un thème de Rossini », interprété par Diana Hughes (domaine public).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 8. XXIe siècle, Contemporains, Nouvelles, ,

 

Page vue 4 979 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

12 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Christiane-Jehanne le 13 mars 2016

    Bonjour et merci à vous pour ce très bel enregistrement
    et ce tres sympathique travail d’équipe entre vous.
    Texte ,voix ,musique. Parfait.!
    Toutes mes amitiés bien chaleureuses.
    Belle fin de journee à vous.
    Christiane-Jehanne.

  2. Jean-Pierre Baillot le 13 mars 2016

    Comment vos poussins de LA pourraient-ils, Cocotte au grand coeur, résister à votre cordiale emprise ? Votre charmant duo avec Shmuel, notre pondeuse aux oeufs d’or, va faire un triomphe !

  3. Cocotte le 14 mars 2016

    Merci, chère Christiane-Jehanne pour votre commentaire si encourageant.
    Shmuel a présenté là un très beau texte, non dénué de son humour bien connu. C’était un plaisir de l’enregistrer. Le Prélude de Christophe au piano est vraiment parfait comme illustration musicale. Un seul regret : j’aurais préféré que Shmuel nous donne un morceau de flûte. Ses interprétations sont un régal. peut-être une autre fois…
    Très bonne soirée
    Cocotte

  4. Cocotte le 14 mars 2016

    Cher Jean-Pierre
    Toute la basse-cour au grand complet, depuis le poussin à peine sorti de l’œuf jusqu’au vieux coq déplumé qui coquerique du haut de son tas de fumier, tout la volaille vous remercie de tous leurs petits cœurs, et ils en ont beaucoup!
    C’est un grand plaisir pour moi de trouver un si aimable commentaire. Il me rend joyeuse pour la journée.
    Un chaleureux merci!
    Amicalement
    Cocotte

  5. Shmuel R le 14 mars 2016

    Merci à tous pour vos gentils commentaires.
    merci Cocotte pour cette lecture si vivante, et pour votre faconde si féconde !
    Les arrangements musicaux contribuent à la création d’un nouveau genre culturel, la nouvelle audio-musicale. Je crois que le patrimoine de l’idée revient à Alain
    Degand, avec ses lectures d’Erik Satie.

  6. Cocotte le 15 mars 2016

    Merci à vous, cher Shmuel.
    Votre texte est si vivant, si plein d’humour, qu’il « porte » vraiment l’interprétation. J’ai passé un bon moment avec cet enregistrement.
    Ah oui, les insertions de morceaux de Chopin, excellent, vraiment. Idée à retenir et à multiplier pour d’autres nouvelles, éventuelles.
    Bien amicalement
    Cocotte

  7. Bruissement le 16 mars 2016

    Cet ensemble texte-musique est magnifiquement réussi, que dis-je? Votre nouvelle audio-musicale,comme vous l’appelez, cher Shmuel, est éblouissante: voilà de l’art!
    Bravo à vous, à Cocotte pour son interprétation vivante, aux musiciens virtuoses et bien sûr au talentueux Chopin.

  8. Cocotte le 16 mars 2016

    Merci infiniment, chère Bruissement pour vote si aimable commentaire, très encourageant.
    J’ai été très fière que Shmuel ait bien voulu me confier cette nouvelle très amusante et tellement bien documentée!Je l’en remercie du fond du cœur.
    Je souhaite à tous les audio lecteurs de prendre autant de plaisir en écoutant les débuts de Chopin, que j’en ai eu en l’enregistrant.
    merci encore
    Amitiés
    Cocotte

  9. Plume le 16 mars 2016

    Bravo, chère Cocotte, pour cette interprétation si vivante, et bravo, cher Shmuel, pour ce texte : on se croirait à l’hôtel Lambert au milieu de tous ces grands hommes… et femme !
    Tout ça, ça m’a donné envie d’écouter Chopinovski !

    Bien amicalement,

    Plume

  10. colin le 9 avril 2016

    Bonjour ,
    quelle merveilleuse histoire , j’ai bien ri et par les temps qui courent …

  11. Shmuel R le 9 avril 2016

    Cher Colin laissez le temps courir et prenez le temps de rire un coup

  12. Shmuel R le 13 avril 2016

    Merci à Cocotte, à Christophe et à tous ceux qui ont aimé cette petite histoire. Mes excuses à Rossini si je l’ai un peu trop rossé. Pour ceux qui n’auraient pas compris, « l’autre chienne », pour l’Autrichienne, était le sobriquet que les Parisiens avaient donné à Marie-Antoinette, laquelle s’excuse de n’avoir pu participer à la soirée à l’Hôtel Lambert. Elle perd la tête, la pauvre.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.