Page complète du livre audio gratuit :


RIMBAUD, Arthur – Une saison en enfer (Poème, Version 3)

Donneur de voix : Ahikar | Durée : 1h | Genre : Poésie


Arthur Rimbaud

Une saison en enfer est un recueil de poèmes en prose d’Arthur Rimbaud, rédigé en juillet 1873 après une période de crise dans la vie du poète. Chant païen halluciné, la Saison est aussi une profession de foi, marquée par la quête du salut, les déceptions sentimentales et artistiques, et un plaidoyer contre la civilisation occidentale et ses valeurs. (Source : Wikipédia)

« J’inventai la couleur des voyelles ! — A noir, E blanc, I rouge, O bleu, U vert. — Je réglai la forme et le mouvement de chaque consonne, et, avec des rythmes instinctifs, je me flattai d’inventer un verbe poétique accessible, un jour ou l’autre, à tous les sens. Je réservais la traduction. » (Délires, II, Alchimie du verbe.)

Une saison en enfer.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)




> Remarque
La mention « (Version 3) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1, Version 2.



> Références musicales :

Nikolai Rimsky-Korsakov, Scheherazade,Suite des Mille et une Nuits, Op. 35, interprété par l’Orchestre Symphonique de Chicago, dirigé par Fritz Reiner (1960, domaine public).

> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Poésie, ,

 

Page vue 15 131 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

4 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Ahikar le 23 janvier 2013

    Bonjour,

    Ma première intention n’était pas de lire Une Saison en enfer, mais Le Bateau ivre. J’avais fait cinq ou six essais d’enregistrement, lorsque je suis tombé sur la version enregistrée par Gérard Philipe.
    http://www.youtube.com/watch?v=q9vfI-hadFE
    Elle m’a tellement impressionné que je n’ai pas pu continuer mes propres enregistrements. J’ai compris alors que je m’étais borné à rendre le côté exalté de Rimbaud, mais nullement le côté halluciné et visionnaire du Bateau ivre. J’ai remarqué que beaucoup n’aiment pas la version de Gérard Philipe, alors, qu’à mon avis, c’est la seule qui rende bien le côté halluciné du voyage.

    Concernant Une Saison en enfer, je voudrais ajouter que j’ai beaucoup apprécié la lecture de Vincent Planchon, et que l’accent de Félix Tanguay ne m’a nullement gêné. Alors pourquoi une autre lecture me direz-vous ? Peut-être tout simplement parce que j’en avais envie. Lire une œuvre c’est comme jouer une partition au piano, et chacun en donne une interprétation selon sa sensibilité et selon ce qu’il y voit. Il y a autant de lectures de Chopin qu’il y a d’interprètes.

    Je vous propose aussi d’écouter un poème d’inspiration rimbaldienne que d’aucuns peut-être aimeront, et d’autres détesteront.
    http://sd-g1.archive-host.com/membres/up/174defdb0aacefc9907034a01f919dd72ab5faeb/Ahikar_-_L_Erythreen.mp3

    Bonne soirée à tous,

    Ahikar

  2. AHMED le 30 janvier 2013

    Bonsoir ,

    Je n arrive pas à télécharger : archive /

    Merci votre aide .

    Cordialement.
    Ahmed

  3. Ahikar le 1 février 2013

    Bonsoir Ahmed,

    J’ai téléphoné à deux trois amis qui m’ont dit n’avoir aucun problème pour télécharger le fichier. Peut-être pouvez-vous essayer de faire un clic droit sur le lien, puis « Enregistrer la cible du lien sous… »

    Bien amicalement,

    Ahikar

  4. Mouss le 14 février 2013

    Après l’écoute de votre lecture de Taha Hussein, ma curiosité m’a amené vers celle de Rimbaud.
    Surprenante, envoûtante !
    Le ton traduit à merveille ce « chant païen halluciné ».
    Bravo et merci !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.