Page complète du livre audio gratuit :


ROCARD, Michel – Gouverner autrement (Circulaire du 25 mai 1988)

Donneur de voix : Alain Degandt | Durée : 25min | Genre : Contemporains


Gouvernement Rocard - Mai 1988

M. Michel Rocard, nouveau Premier Ministre, adresse la présente circulaire aux membres de son gouvernement, tout juste quinze jours après sa nomination par le M. le Président de la République François Mitterrand.
Elle comporte des instructions claires et souvent détaillées sur la manière d’agir qu’il entend mettre en œuvre au sein de l’équipe gouvernementale.
Ces instructions sont regroupées sous cinq têtes de chapitre :

- respect de l’état de droit,
- respect du législateur,
- respect de la société civile,
- respect de la cohérence de l’action gouvernementale,
- respect de l’administration.

À travers elles, le chef du gouvernement souhaite « rendre perceptibles l’esprit et la méthode qui doivent désormais inspirer [les] travaux » et élaborer ainsi « un code de déontologie de l’action gouvernementale ».

Licence Creative Commons

Gouverner autrement.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 7. XXe siècle, Contemporains, Société, ,

 

Page vue 3 116 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

5 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Jean-Pierre Baillot le 9 juin 2017

    Tout en vous écoutant, j’ai mis la main sur mon bon vieux tee-shirt « Allez Barzy 88 ! » et essayé de l’enfiler… avant de comprendre que ce n’était pas raisonnable !

  2. Claire-Marie le 9 juin 2017

    Ma question n’a aucun sous-texte partisan.
    Pourquoi ce choix de texte?
    Vous me répondrez, pourquoi pas…certes…
    Cependant ce serait un peu court et je suis sûre qu’on ne choisit pas une telle lecture sans raison.
    Pensez-vous qu’il a été mis en œuvre ?
    Ou pas ?
    Ce sont des questions au premier degré, d’une audio lectrice curieuse de savoir ce qui motive certains donneurs de voix.
    Bien cordialement
    CM

  3. Jean-Pierre Baillot le 10 juin 2017

    La date de la circulaire dans le titre est 1998 (au lieu de 1988)… ça risque de perturber la jeunesse ;-)

  4. Alain Degandt le 10 juin 2017

    Merci beaucoup Jean-Pierre (alias Barzy 88), je n’avais pas remarqué cette grossière erreur. J’en fais part immédiatement à Christine, à des fins de réparation urgente, et avec toutes mes excuses !
    Pour le T-shirt, essayez un bon vieux Marcel, ça passe mieux sous les aisselles !… Mais pour le ventre, hélas, c’est… une autre paire de manches !

    Ro-croa-croa

  5. Alain Degandt le 10 juin 2017

    Bonjour Claire-Marie,
    Il m’a semblé intéressant de publier une version audio de cette circulaire, qui, vous l’admettrez sans doute, sort de l’ordinaire des textes administratifs et va au-delà (le fait qu’elle figure dans la rubrique littéraire de Wikisource tendrait à montrer que je ne suis pas le seul à le penser). En dehors de toute considération politique ou partisane, je trouve déjà une beauté formelle à ce texte. Il est construit avec une grande rigueur méthodique, tout en étant agrémenté de considérations personnelles nées de l’expérience et incises dans le discours officiel en empruntant le ton de la discussion conviviale entre confrères, ou entre membres d’une même équipe, et contient même quelques traits d’humour, comme vous avez dû le remarquer. D’autre part, je trouve que cette circulaire (qui par ailleurs fait plusieurs fois référence à des circulaires antérieures, élaborées par des prédécesseurs, donc, qui n’étaient pas du même bord politique)dresse le constat incontestable de choses déplorables dans la conduite des affaires du pays et propose des méthodes de travail qui me semblent de bon sens. Ont-elles été appliquées par l’intéressé ? C’est à chacun d’en juger. Serait-il bon qu’elles le soient désormais ? Idem. Je pense quant à moi qu’on pourrait utilement s’inspirer de nombre de principes énumérés ici pour une meilleure « gouvernance », dans des domaines très variés (direction d’équipes sportives ou culturelles, de services, d’associations, management d’entreprises, élaboration de projets en commun, etc.) En somme, que chacun en fasse son miel… ou pas. J’espère avoir répondu à votre question, même si ma réponse n’est pas celle que vous aviez vous-même commencé à lui donner. Bien amicalement,
    ALAIN D.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.