Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'ROLLINAT, Maurice - La Ruine (Poème)' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

4 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Réault-Crosnier Catherine le 1 août 2012

    Bonjour, en tant que présidente des Amis de Maurice Rollinat, je vous remercie de votre mise en valeur de ce poème qui nécessite de garder « un souffle » pendant quatre pages d’alexandrins sans tomber dans l’écueil de la lassitude ce qui n’est pas évident. Votre diction est très bonne. Vous avez su respecter les mots sans exacerbation inutile des sentiments, tout en gardant l’esprit du poète. Vous avez privilégié le spleen au macabre. Pourquoi pas ? Merci encore. Bien respectueusement en littérature.

  2. Alain Degandt le 24 septembre 2012

    Je vous remercie, Madame la Présidente, pour vos propos si encourageants et bienveillants. Maurice Rollinat ne figurait jusqu’à présent sur notre site qu’en qualité de traducteur d’Edgar A. Poe (ce qui est déjà une excellente chose). J’espère que ma lecture aura humblement contribué à mieux le faire connaître et à donner aux auditeurs l’envie de fréquenter son oeuvre. Votre commentaire m’aura permis également de visiter votre propre site et celui de l’Association que vous présidez, qui méritent tous deux le détour. Vous renouvelant mes remerciements, je vous adresse tous mes voeux pour le rayonnement de votre association et celui de votre oeuvre personnelle.

  3. Vicomte von Staan Jules-Pierre de Tillieux le 27 mai 2017

    Maurice Rollinat, ce grand poète oublié par ses contemporains méritait d’être sur le site.Merci.

  4. Alain Degandt le 3 octobre 2017

    Je suis bien de votre avis et je pense même que Maurice Rollinat mériterait de l’être bien davantage encore. J’ai en projet la lecture de plusieurs autres de ses poèmes. Merci de votre intérêt pour notre site. Bien à vous,
    Alain D.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.