Page complète du livre audio gratuit :


ROUSSEAU, Jean-Jacques – Julie, ou La Nouvelle Héloïse (Livre 03)

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 3h 30min | Genre : Romans


La Nouvelle Héloïse

La baronne tombe malade et Claire conjure Saint-Preux de renoncer à Julie. La baronne meurt, laissant Julie persuadée qu’elle est responsable de la mort de sa mère en dépit du caractère fort ancien de sa maladie. Le baron d’Étange rappelle sa promesse de mariage avec Wolmar à Julie qui lui répond qu’elle a promis à Saint-Preux de ne jamais épouser un autre que lui.

Accéder à l’œuvre intégrale…

> Écouter un extrait : Lettres 01 à 09.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Julie, ou La Nouvelle Héloïse (Livre 03).zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Lettres 01 à 09.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Lettres 10 à 18.mp3
Lettres 19 à 26.mp3



Donneurs de voix ayant participé à ce troisième livre, par ordre des lettres :

Saint-Preux : Aymeric,

Claire : Domi,

Julie : Pauline Pucciano,

Milord Edouard : Vincent de l’Épine,

Baron d’Étanges : Gustave,

Didascalies et coordination : Cocotte.


> Références musicales :

Georg Philipp Telemann, Partita in Bb, interprété par Paul Arden-Taylor, Keith Lewis et Carol Holt (domaine public).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 5. XVIIIe siècle, Romans, , , , , , ,

 

Page vue 37 348 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

3 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Christiane le 3 janvier 2015

    Merci pour cette merveilleuse suite, vos voix vibrantes et habitées, vos constantes preuves de respect et de soin du texte ne laissent rien perdre de la hauteur de vue de Rousseau.
    Quelle découverte grâce à vous !Le fameux paradoxe de l’ auteur apparait me semble-t-il,de façon saisissante. Julie dit (et les autres personnages le redisent autrement) :« Tes désirs vaincus seront la source de ton bonheur… » et elle ajoute(c’est pas banal) : « … et les plaisirs dont tu jouiras seront dignes du ciel même. » Rousseau est bien là. Bien agir, certes, mais que cela reste aussi jouissif que de cueillir le fruit défendu ! La vertu, oui, mais sans le côté triste de celle-ci ! au fond, il voulait être un législateur inflexible mais est plutôt ce délicieux joueur de flûte qui attire tout le monde derrière lui, quitte à entraîner au fond du lac… virtuose du verbe, musicien surdoué,précurseur du Romantisme,il est capable de faire vibrer toutes les cordes sensibles du sentiment humain.
    Il prêche la vertu, mais ce qu’il écrit vous laisse tout retourné et secoué comme après un drame sentimental car, en fait il n’est question que de se laisser gagner par les émois du cœur et ceux de la passion. Merci,chers amoureux des Belles Lettres. Bonne et heureuse année. Christiane

  2. Pauline Pucciano le 4 janvier 2015

    Merci beaucoup Christiane pour votre enthousiasme qui nous soutient et nous motive dans ce travail de longue haleine ! À très bientôt pour la suite et meilleurs vœux !

  3. Aymeric le 4 janvier 2015

    Merci pour votre beau commentaire encourageant, Christiane !
    Je vous souhaite également, ainsi qu’à tous les auditeurs, lecteurs et donneurs de voix, une très belle année 2015.
    A bientôt !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.