Page complète du livre audio gratuit :


ROUSSEAU, Jean-Jacques – Lettre à Mme de Francueil

Donneuse de voix : Clotilde B. | Durée : 5min | Genre : Correspondance


Jean-Jacques Rousseau

« Oui, Madame, j’ai mis mes enfants aux Enfants trouvés. J’ai chargé de leur entretien l’établissement fait pour cela. Si ma misère et mes maux m’ôtent le pouvoir de remplir un soin si cher, c’est un malheur dont il faut me plaindre, et non pas un crime à me reprocher ». « Non, Madame, il vaut mieux qu’ils soient orphelins que d’avoir pour père un fripon ».

À Mme de Francueil (20 avril 1751).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)




> Rechercher : 5. XVIIIe siècle, Biographies, Correspondance, , ,

 

Page vue 17 794 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

2 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. zorra le 15 août 2009

    Bonjour,Je vous félicite Clotilde, d’avoir lu ce texte, au demeurant pas facile.
    Jean Jacques Rousseau complète mon information sur les causes qui l’on conduit à ne pas élever ses enfants.
    J’aime franchement la notion d’abandon, d’Enfant Trouvés, au sens pégoratif pour beaucoup
    Il parle aussi de confier ses enfants à l’état(par rapport à Platon)
    J’ai découvert cette expression que je trouve dénuée de jugement « confier ses enfants » ne met l’opprobe sur le parent qui n’élève pas son enfant.je ne connaissais pas ce vocabulaire de ce cher Jean Jacques
    Merci de vos dons, et de nous prêter votre voix.Au revoir et bien à vous.zorra

  2. clotilde le 20 août 2009

    Bonjour Zorra,

    Je crois que Rousseau est très sincère en expliquant les raisons qui l’ont poussé à abandonner ses enfants (sa pauvreté et l’influence mauvaise de la famille de Thérèse notamment).

    Cependant, s’il explique ces abandons, il ne se les pardonne pas: c’est la grande faute de sa vie, dont il essaie peut-être de se repentir en écrivant l’Emile (traité d’éducation) ?

    A noter également que certains commentateurs et biographes sont convaincus:
    - soit qu’il n’a jamais eu d’enfants et qu’il a inventé cette histoire; et qu’ensuite le mensonge l’ait rattrapé.
    - soit qu’il a bien eu des enfants mais qu’il n’en est pas le père biologique (Thérèse aurait eu des amants), car il souffrait de graves troubles (rétentions urinaires).

    Je ne crois pas du tout à la première hypothèse; quant à la seconde, elle n’a pas vraiment d’intérêt (car peu importe que Rousseau soit le père biologique ou non: c’était tout de même ses enfants).

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.