Page complète du livre audio gratuit :


SADE, Marquis (de) – Français, encore un effort si vous voulez être républicains

Donneur de voix : TLT | Durée : 1h 52min | Genre : Histoire


Le Marquis de Sade

Extrait de : La Philosophie Dans Le Boudoir, Cinquième dialogue.

En 1795 Sade est amer.
Après 13 années de prison, la révolution l’a libéré. Il a rejoint les anticléricaux de Robespierre. Mais le retournement de veste ce dernier le condamne à retourner en prison, et cette foi, il risque sa tête.
La disgrâce de Robespierre le sauvera, et il recouvrera pour quelques temps sa liberté.
Dans Français, encore un effort… le divin marquis, loin d’adoucir son discours, lâche toute sa hargne. De sophismes en sous-entendus perfides, il règle ses comptes avec certains républicains, et se laisse aller à décrire sa société idéale, sans aucune retenue, mais avec une bonne dose de provocation.

NB : le contenu de l’œuvre ne saurait être classé comme « adulte », mais les thèmes évoqués, et la vision très particulière que Sade a de la liberté, destinent le texte à un public averti.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : 01. La Religion.


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

01. La Religion.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
02. Les Mœurs.mp3



> Références musicales :

Richard Wagner, Siegfried’s Funeral Music & Brünnhilde’s Immolation, interprété par l’Orchestre de Cleveland, dirigé par George Szell (licence By-Nc-Sa-3.0).

> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 5. XVIIIe siècle, Essais, Histoire, ,

 

Page vue 10 765 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

9 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Emile le 10 février 2013

    @ TLT

    N’en faites-vous pas un peu trop avec ce ton menaçant ?
    Attention à ne pas lasser l’auditeur en voulant trop mobiliser son attention, voire la monopoliser. Ne surjouez pas comme certains de nos comédiens subventionnés et ne tentez pas d’hypnotiser l’auditeur.

    Facile à dire, me direz-vous, mais pas facile à faire. Oui !

    ––
    Emile docteur de marine spécialiste des phénomènes de la croissance osseuse chez les adolescents

  2. Emile le 10 février 2013

    Cela dit, votre choix de texte était très intéressant.

    ––
    Emile docteur de marine spécialiste des phénomènes de la croissance osseuse chez les adolescents

  3. bor le 11 février 2013

    Mille fois merci!!! Apres ce texte magnifique nous attendons a 120 journees de Sodome.

  4. Ahikar le 11 février 2013

    Bonjour,

    Je dois dire que je ne suis absolument pas d’accord avec Emile. Ce texte de Sade est un véritable « prêche » et le ton convient parfaitement. Je pense même que Sade l’aurait lu avait encore plus de virulence. Votre lecture est vivante, c’est le moins qu’on puisse attendre d’un tel texte, et ce, qu’on partage ou non les idées qu’il contient.

    Bien amicalement,

    Ahikar

  5. TLT le 11 février 2013

    Bonjour, et merci beaucoup pour vos retours, toujours enrichissants.

    @Emile : Me débattant entre les contraintes techniques et la pression de la première fois, je reconnais sans problème avoir eu quelque peine à doser, et en avoir par moments rajouté quelques caisses fort inutiles, et parfois un peu embarrassantes. ^_^
    On se rassure comme on peut.
    Entre ça et quelques erreurs de débutant, disons que les prochains textes devraient profiter de l’expérience.
    (Espérons-le, du moins. Si je pouvais, à l’avenir, échapper à la cruelle comparaison avec les acteurs subventionnés, ce ne serait pas un mal. Je n’ai jamais eu la « chance » d’être subventionné. :-( )

    Pour ce qui est du ton « menaçant » de l’ensemble, par contre, je ne suis pas certain de vous suivre. Comme Ahikar, je ne suis pas persuadé que le texte se prêterait à un ton trop neutre. C’est, après tout, une diatribe, et ce cher marquis n’y fait pas non plus particulièrement dans la dentelle.
    Après, les goûts et les couleurs…
    (Ceci dit, votre évocation de l’hypnose est amusante. J’ai un peu pratiqué cet exercice en dilettante, il y a quelques temps, et j’y employais, par contre, un ton extrêmement neutre. Comme quoi….)

    @ bor : C’est un plaisir. Pour ce qui est des textes plus célèbres de Sade, je ne peux rien promettre pour l’instant. C’est un exercice compliqué pour plusieurs raisons. Déjà, Les 120 journées… Est un texte extrêmement long, et représente un travail colossal pour un débutant. Ensuite, Sade pratiquant beaucoup le dialogue, il me semblerait profitable de s’y mettre à plusieurs voix. Enfin, il ne faut pas sous estimer le problème que représente le fait de lire à haute voix, pendant plusieurs heures et sans craquer, des insanités parfois à la limite du soutenable. Il ne faudrait pas que j’y laisse ma santé mentale ; de plus, j’ai, comme tout le monde, des voisins. Même si ces derniers sont tolérants, ils ont eux aussi leurs limites. ^_^
    Ceci dit, je prends bien note de votre demande. Si je m’en sens le courage à l’avenir, j’envisagerai peut-être cette possibilité. (mais peut-être sur un texte moins important -quantitativement- tel que Justine.)

    Mais pas tout de suite. Les prochains seront plus léger, je pense… ^_^

    Encore merci pour vos remarques, et content que le texte vous ait plu. Je le connais depuis quelques années, et il me surprend toujours autant.

  6. Erick le 11 février 2013

    Bonjour.
    Et bien moi j’en redemande des textes aussi bien lus.
    Votre voix est agréable et c’est vrai, un peu envoûtante.
    J’attends avec impatiente de nouveaux textes peut-être un peu plus légers…
    Merci beaucoup pour cette lecture.

  7. bor le 21 février 2013

    J’en conviens que lire toute oeuvre serait un travaille grandiouse, titanique mais un tout petit morceau, par examle, l’harangue du Duc « être faibles et enchainés, destinés uniquiment à nos plaisirs, plus soumis que ne le sont des esclaves… », cela ne prends plus que 20 minutes de lire, mais quel energie dans ce petit extrait et presque pas d’obscénités.

  8. TLT le 21 février 2013

    @Erick : Merci beaucoup. C’est très gentil, et ça fait chaud au coeur. ^_^

    @bor : Hmmmm. Nous verrons. Je ne promets rien, et j’ai d’autres projets sur le feu pour l’instant. Par contre, réjouissez-vous, il me semble qu’un autre donneur de voix envisage de s’atteler à Justine…
    Merci de votre intérêt, en tout cas. Je reviendrai certainement vers le divin marquis à l’avenir, mais ne vous impatientez pas trop, ce n’est pas pour tout de suite.

  9. Jaune le 17 février 2015

    Bonjour,

    Pourrais-je connaître le titre de la musique employée pour l’ouverture de votre lecture ?

    Respectueusement,

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.