Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'SANTA TERESA DE JESÙS - Muero porque no muero (Glosa)' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

10 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Guy Parmentier le 15 octobre 2009

    Merci, Veloso, pour ce poème envoutant, si bien servi par votre diction, le ton, le rythme, et le choix de la musique. On en redemande !

  2. Christiane le 17 octobre 2009

    Hola Veloso, hermosisimo este poema y con tu voz es verdaderamente emocionante.Muchas Gracias !
    Christiane

  3. Isabel le 18 octobre 2009

    Gracias! Es tan hermoso que casi estoy llorando. La música y su voz están fenomenales. Este poema es tan antiguo y todavía es verdad!

  4. Pio le 12 novembre 2009

    Merci Veloso,pour ce poeme manifique,et le choix de la musique est agreable.

  5. cocotte le 20 décembre 2009

    Mille fois merci Veloso! C’est un régal d’écouter ce texte. Pourriez-vous, s’il vous plait, lire le célèbre poème anonyme  » No me muevo, mi Dio » J’ai la traduction et le texte en espagnol, mais la lecture dans sa langue d’origine doit lui donner une saveur incomparable. Et si vous joignez une musique aussi bien choisie que pour les autres textes, ce ne sera que du bonheur. Merci!

  6. Veloso le 22 décembre 2009

    Merci Cocotte. Bien sure je vais lire No me mueve mi dios. Saludos.

  7. cocotte le 27 décembre 2009

    Grand merci, du fond du coeur, Veloso. C’est un des plus beaux poèmes espagnols. Quel magnifique cadeau de fin d’année que cette promesse!

    Revevez mes meilleurs voeux de bonheur et de joie, à vous qui en donnez tant aux autres. Ainsi que la santé et la réalisation de tous vos voeux.

    Muchas grazias. Cocotte

  8. Ricardo Carbajal le 19 août 2011

    Lo he oído por lo menos doscientas veces, qué belleza de poema y qué gran entonación y voz. Como si escuchase a la madre Teresa.

  9. Antonio le 19 juin 2012

    Il est difficile de transmettre la profondeur des vérités paradoxales que la sainte d’Avila expose dans ce poème, mais je crois bien que vous avez réussi.

  10. Jean-Pierre Baillot le 8 juillet 2015

    Nunca es demasiado tarde para volver, Veloso ;-)

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.