Page complète du livre audio gratuit :


SATIE, Erik – Le Piège de Méduse (Comédie lyrique en un acte)

Donneur de voix : Alain Degandt | Durée : 31min | Genre : Théâtre


Singe Jonas

Grâce au reportage exclusif et en temps réel de l’envoyé spécial de Littératureaudio.com, vous allez assister, en chair et en os, à la représentation de cette comédie lyrique et approximative en un acte, née du cerveau dérangé d’un certain Erik Satie, avec musique de danse pour singe empaillé de main de maître du même Monsieur.

Vous assisterez, médusés, aux échanges verbaux et quelque peu verbeux d’un quatuor de personnages hauts en couleur ou très falots : le Baron Méduse, très riche rentier ; Polycarpe, son domestique syndicaliste et syndiqué ; Astolfo, pâle fiancé de Frisette ; Frisette, fi-fille de Méduse. Pour d’évidentes raisons d’économies drastiques, un seul et même histrion les incarne de son mieux, chacun à tour de rôle et sans transition : du haut de l’Antique Parnasse, les Muses scandalisées ne lui tirent pas leur chapeau (et ça tombe bien, elles n’en n’ont pas !).
On regrette, dans l’assistance, l’absence remarquée de M. Paul Déroulède, qui boude, depuis son encore très cuisant bannissement, celle de Madame Veuve Clicquot et de son orgue de Barbarie champenois du XVIIIème siècle, ainsi que celle du vélocipédiste de course Raymond Poulidor, retenu au Pays Limousin par un vélage délicat.

Licence Creative Commons

Le Piège de Méduse.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)




> Références musicales :

Erik Satie, Le Piège de Méduse, Danses du Singe Jonas, direction, Henri Sauguet (1961, domaine public).


> Rechercher : 7. XXe siècle, Théâtre, ,

 

Page vue 6 261 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

4 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Shmuel R le 18 février 2015

    Merci et bravo pour ce tour de force.

  2. Jean-Pierre Baillot le 18 février 2015

    Bravo Alain, vous m’avez médusé ! ;-)

  3. Alain Degandt le 20 avril 2015

    Merci chers Shmuel et Jean-Pierre. Selon les propos mêmes de Satie, ce morceau de bravoure, complètement loufoque mais très avant-gardiste, était : « une pièce de fantaisie sans réalité. Une boutade. » Il ne fallait pas, écrivait-il, y voir autre chose. Et il ajoutait, de façon quelque peu contradictoire : « Le rôle du Baron Méduse est une façon de portrait … C’est même mon portrait … un portrait en pied. » (… naturellement !)

  4. Jean-Pierre Baillot le 3 septembre 2015

    PUB : un petit coup de Méduse par Degandt, ça fait du bien !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.