Page complète du livre audio gratuit :


SCHWOB, Marcel – Cœur double (Œuvre intégrale)

Donneuse de voix : Christine Sétrin & René Depasse | Durée : 4h 44min | Genre : Contes


Marcel Schwob - Arachné

« Le cœur de l’homme est double ; l’égoïsme y balance la charité ; la personne y est le contrepoids des masses ; la conservation de l’être compte avec le sacrifice des autres ; les pôles du cœur sont au fond du moi et au fond de l’humanité. Ainsi l’âme va d’un extrême à l’autre, de l’expansion de sa propre vie à l’expansion de la vie de tous. Mais il y a une route à faire pour arriver à la pitié, et ce livre vient en marquer les étapes. L’égoïsme vital éprouve des craintes personnelles : c’est le sentiment que nous appelons TERREUR. Le jour où la personne se représente, chez les autres êtres, les craintes dont elle souffre, elle est parvenue à concevoir exactement ses relations sociales. Or, la marche de l’âme est lente et difficile, pour aller de la terreur à la pitié. », écrit Marcel Schwob dans la préface de Cœur double (1891), son premier recueil, composé de dix-huit contes publiés dans L’Écho de Paris entre 1890 et 1891.

Ce volume comprend également La Légende des gueux, poignante fresque composée de seize récits, tranches de vies des petites gens à travers les âges…

Retrouvez tous les contes de Cœur double sur Littérature audio.com :

- Les Striges,
- Le Sabot,
- Les Trois Gabelous,
- Le Train 081,
- Le Fort,
- Les Sans-Gueule,
- Arachné,
- L’Homme double,
- L’Homme voilé,
- Béatrice,
- Lilith,
- Les Portes de l’opium,
- Spiritisme,
- Un squelette,
- Sur les dents,
- L’Homme gras,
- Le Conte des œufs,
- Le Dom.

Illustration : Arachné, par Georges de Feure, pour le recueil La Porte des rêves (1899).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Contes, Fantastique, , , ,

 

Page vue 6 866 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

Aucun commentaire pour le moment. Ajoutez le vôtre !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.