Page complète du livre audio gratuit :


SOULIÉ, Frédéric – Le Rêve de Villebois

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 45min | Genre : Nouvelles


Anna Rosina Lisiewska - Pierre le Grand et Catherine de Russie

Le Rêve de Villebois est une page d’Histoire écrite par Frédéric Soulié (1800-1847), le romancier, et aussi un vrai vaudeville par Soulié l’auteur de théâtre.

Pétersbourg. Cinq personnages : le tsar, Pierre le grand, sa femme Catherine de Russie, la comtesse Vaninka, maîtresse de Pierre et désirée par Villebois l’ivrogne et Minski le joueur.
« Villebois était Français et gentilhomme, et Minski était Russe et esclave affranchi ; Villebois ne connaissait d’autre raison que son épée, Minski était un renard rusé qui ne se battait que lorsqu’il n’y avait plus rien à tenter pour son salut. »
Des événements graves ou burlesques, sur fond de conflit entre Suédois et Russes, nécessitent parfois l’ intervention de l’auteur pour éclaircir l’imbroglio.

Précision historique à l’appui de la scène conjugale à laquelle nous assistons :
Pierre le Grand garda longtemps son union secrète, même pour ses ministres et sa famille, avec Catherine, qui n’était pas de haute naissance. Ce n’est qu’en 1711 qu’il la présente comme son épouse et non plus comme sa maîtresse. Bien que le tsar ait quelques relations extra-conjugales,  Catherine reste son grand amour, est toujours présente aux côtés de son époux, approuvant ses décisions et le soutenant dans les moments de doutes. En 1724, Catherine est faite tsarine et devient officiellement Catherine Ière. Après le sacre de son épouse, Pierre Ier commence par être gagné par la fatigue. Sa santé se dégrade et il meurt en 1725.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Chapitre 01.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Chapitre 02.mp3


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Nouvelles, ,

 

Page vue 10 721 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

Aucun commentaire pour le moment. Ajoutez le vôtre !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.