Page complète du livre audio gratuit :


SOUVESTRE, Émile – Le Gardien du vieux phare

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h | Genre : Romans


Jean Antoine Théodore de Gudin - Un phare de la côte de Bretagne (1845)

Scènes et mœurs des rives et des côtes (1852) d’Émile Souvestre (auteur breton du Philosophe sous les toits) contient six récits dont Le Gardien du vieux phare.

« L’histoire des côtes est pleine de faits qui prouvent ce fanatisme héroïque. On a vu, par exemple, des gardiens de phares flottans refuser de fuir leurs pontons à moitié démolis par la tempête, et sombrer sous leur fanal comme le Vengeur, sous son sublime drapeau ; d’autres, atteints par la fièvre jaune, se traîner jusqu’à la salle des appareils et allumer d’une main mourante la lumière protectrice. Pendant la dernière guerre contre les Anglais, un gardien, attiré hors de sa tour et sommé par une péniche anglaise d’éteindre son feu, dont la disparition devait compromettre une escadrille française, qui cherchait le port, préféra jeter ses clés à la mer et se faire massacrer par l’ennemi. »

Trois centres d’intérêt émergent de cette belle et triste histoire maritime : le sens du devoir du vieux gardien, les querelles de marins, ceux du ponant et les provençaux, et le destin de la pauvre petite simple d’esprit, Georgi, qui pour venger son frère Donatien péri en mer, n’hésite pas à provoquer le naufrage de « La Bisquine », en éteignant le phare protecteur.

> Écouter un extrait : Première Partie.


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Première Partie.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Deuxième Partie.mp3
Troisième Partie.mp3


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Complets), ,

 

Page vue 6 208 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

1 commentaire sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Patricia le 24 mai 2016

    Une belle histoire, même si la fin est tragique. Dommage que le dénouement est dévoilé dans le résumé, il n’y a plus de suspens.
    Merci pour votre lecture M. Depasse.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.