Page complète du livre audio gratuit :


STEVENSON, Robert Louis – Le Maître de Ballantrae (Seconde et Dernière Partie)

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 5h 3min | Genre : Romans


Le Maître de Ballantrae

« Ah ! Mackellar, vous pourriez vivre mille ans sans comprendre mon caractère, disait le Maître ; le combat est désormais inévitable, l’heure de la réflexion passée depuis longtemps, et celle de la pitié encore loin.
Les hostilités ont commencé entre nous lorsque fut jetée en l’air cette pièce, dans la salle de Durrisdeer, il y a vingt ans ; nous avons eu nos hauts et nos bas, mais jamais aucun de nous deux n’a songé à capituler ; et, quant à moi, lorsque mon gant est jeté, ma vie et mon honneur en dépendent. »

Dans cette seconde et dernière partie, après le Duel sous la Charmille, l’hostilité entre Henry et James Durie est loin d’être terminée, et elle va emmener les deux frères dans un tourbillon de destruction, dans de lointains et sauvages pays.

Mais Stevenson se plaît à brouiller les cartes par le biais de son narrateur, le bon Mr MacKellar, dont on ressent la secrète mais profonde admiration mêlée d’horreur, pour le Maître de Ballantrae.

On pourra noter les prénoms des deux frères Durie, qui constituent à eux seuls un hommage à un autre grand écrivain et ami de Stevenson.

Traduction : Théo Varlet (1878-1938).

Accéder à la première partie du roman…

> Écouter un extrait : Chapitre 06.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Le Maître de Ballantrae (Deuxième Partie).zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Chapitre 06.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Chapitre 07.mp3
Chapitre 08.mp3
Chapitre 09.mp3
Chapitre 10.mp3
Chapitre 11.mp3
Chapitre 12.mp3



> Références musicales :

Epic Soul Factory, The fall of Gilead, extrait de l’album Epic Soul Factory (licence Cc-By-Nc-Sa).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Complets), , ,

 

Page vue 9 847 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

22 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. yvette V. le 21 janvier 2015

    Cher Mr de l’Epine,

    Déjà mille mercis pour cette suite et pour le travail que cela vous a demandé. Tout ceci pour notre plus grand bonheur !
    Bien à vous

  2. elisabeth le 21 janvier 2015

    ça y est! je commence l’écoute de la seconde partie maintenant ! génial ! enfin! à bientôt ! Je pars en Ecosse !
    Elisabeth

  3. Vincent de l'Épine le 22 janvier 2015

    Merci beaucoup de vos commentaires Yvette et Elisabeth. J’espère que cette seconde partie vous plaira également !

  4. Bianca le 22 janvier 2015

    Merci beaucoup pour cette super lecture; j’adore Stevenson et je commencerai l’écoute la semaine prochaine normalement? J’ai déjà écouté de vous « Mad Monkton » et des nouvelles d’Edgar Poe. Continuez votre beau travil! :)

  5. elisabeth le 24 janvier 2015

    Quel sombre texte ! du fantastique réaliste ! la musique que vous avez choisie, et votre voix, donnent un fort relief au genre ! des landes écossaises aux landes du nord américain, quel voyage ! Merci mille fois! Allez vous lire aussi David Balfour et Catriona ? Le personnage de l’indien des Indes est super !et ces deux frères, le mal romantique!
    C’est vraiment un texte incroyable. Mille merci!!
    Elisabeth

  6. Vincent de l'Épine le 24 janvier 2015

    Merci Bianca et Elisabeth pour vos encouragements.
    Heureux de vous retrouver d’une lecture à l’autre :-)
    Je suis heureux de voir partagée ma grande admiration pour cet écrivain, capable d’écrire des romans qui peuvent se déguster comme des romans d’aventure, au premier degré, mais peuvent receler aussi une grande profondeur.
    Le roman est sombre et vous avez raison Elisabeth : même s’il ne s’agit pas de littérature fantastique, le Maître de Ballantrae distille une étrange impression de fantastique… L’histoire italienne racontée par le Maître sur le navire notamment, glace le sang !
    Comme vous l’avez vu, j’ai en effet annoncé sur les forums mon intention de lire David Balfour et sa suite Catriona, mais il faudra attendre un certain temps car j’ai d’autres projets de lecture en attendant (Henry James, Edith Wharton, Lovecraft, et une nouvelle de Conan Doyle).
    Merci pour vos commentaires, qui m’ont aussi été un encouragement précieux pendant que j’enregistrais cette partie 2 ; c’était en effet une lecture difficile qui n’a pas été facile à mener à son terme, malgré le grand plaisir qu’elle me procurait.
    Amicalement
    Vincent

  7. elisabeth le 25 janvier 2015

    Ah! Wharton et James ! je les guette, Lovecraft aussi! je ne connais pas bien Conan Doyle, je vais m’y mettre…Je comprends que la lecture du Maître de Ballantrae ait pu étre éprouvante, c’est vraiment un texte très violent, et très étrange, le thème de la rivalité fraternelle , de la haine, du mal,portée à cette incandescence, c’est vraiment très remuant. Merci pour tout cela. Amitiés. Elisabeth

  8. EclatDuSoleil le 31 janvier 2015

    Wow ! C’est tout ce que j’arrive à formuler après l’écoute de ce livre, dont j’attendais impatiemment la seconde partie. Du coup, j’ai tout réécouté pour avoir la continuité de l’histoire, prenante, effrayante, et édifiante… Un texte magistral et presque inclassable, nourri de nombreuses influences, qui oscille en effet entre le roman d’aventure, le fantastique, et une réflexion sur la folie qu’engendre le désir de vengeance (sans parler même de celle du maître…) exacerbé par une longue et insidieuse humiliation…
    Bravo et merci, tant pour le choix du texte, que pour votre lecture, toujours aussi agréable et bien posée. A bientôt pour les prochaines, je salive déjà en lisant le nom des auteurs, parmi mes préférés…

  9. Vincent de l'Épine le 2 février 2015

    Merci EclatDuSoleil de vos encouragements !!! Cela fait chaud au coeur d’avoir de tels commentaires. Je suis comme vous et je trouve ce roman extraordinaire, et m’étonne qu’il ne soit pas plus connu. Je suis heureux d’avoir (un tout petit peu) contribué à le faire connaître.
    Un grand merci pour votre retour.
    Amicalement
    Vincent

  10. joelle le 23 novembre 2015

    Un roman passionnant, lu avec tant de talent.

    Merci

    Je commence ‘chez les heureux du monde’…

  11. Vincent de l'Épine le 29 novembre 2015

    Grand merci à vous Joëlle. Je suis très heureux que vous ayez aimé ce roman !
    J’espère que vous apprécierez également « Chez les Heureux du Monde » ; c’est l’un des livres audio que j’ai pris le plus de plaisir à enregistrer.
    Bien amicalement

  12. Rozen le 26 octobre 2016

    Excellente lecture et très bon roman. Merci.

  13. Vincent de l'Épine le 26 octobre 2016

    Grand merci à vous Rozen pour vos encouragements.Je suis heureux d’avoir su vous faire apprécier ce beau texte.
    Merci à vous pour ce retour qui est très important pour ma motivation.

  14. régis le 2 mars 2018

    Quel épilogue ! Un grand merci Vincent !

  15. Vincent de l'Épine le 4 mars 2018

    Merci Régis, heureux que vous ayez apprecié ce livre !

  16. Vassia le 14 avril 2020

    Merci pour votre lecture :)

    Je n’ai pas aimé cette histoire que je trouve sans queue ni tête mais merci à vous :)

  17. Vincent de l'Épine le 15 avril 2020

    Merci Vassia, chacun ses goûts :-) ! J’aime bien ce roman, même si je reconnais qu’il n’est pas forcément facile de rentrer dans l’histoire (faute à un chapitre 1 un peu aride).
    Mais c’est très aimable à vous de m’avoir laissé ce petit mot ! Je vous souhaite de belles découvertes sur notre site :-)

  18. Vassia le 15 avril 2020

    Oui l’entrée en matière n’est pas aisée, on se retrouve propulsé dans une famille en proie à des intrigues politiques qui pour un non-érudit semblent très étrangères, le style aussi est beaucoup plus lourd que dans L’île au Trésor, Jeckill ou même l’âne dans les Cévennes.
    Je n’ai pas réussi ni à m’attacher aux personnages ni à me laisser convaincre (ou transporter) par cette histoire qui pour moi apparaît comme un assemblage de tableaux successifs sans réel lien entre eux.
    J’ai bien aimé l’aventure avec les pirates (même si pour moi c’est une nouvelle à part) en revanche le côté « entre-soi de personnes qui se détestent » est bien plus enivrant dans Les Hauts de Hurlevent.
    Il n’y a pas non plus le côté humour pathétique et/ou noir que le Capitaine Silver apporte dans L’île au Trésor.

    Mais merci encore de l’avoir lu :)

  19. Vincent de l'Épine le 19 avril 2020

    Merci Vassia pour cet échange très intéressant. Même si j’aime ce roman, je dois reconnaître que vous n’avez pas tort quand vous parlez d’un assemblage de tableau successifs ; le roman passe par des moments très différents : le long épisode des pirates, mais aussi la narration des aventures du Mâitre en Italie, qui pourrait sortir d’un recueil de Poe.
    C’est compliqué avec Stevenson, car ses oeuvres sont toujours comparées à l’aune de ses deux plus grands romans, L’île au Trésor, et Docteur Jekyll et Mister Hyde, qui sont deux textes vraiment extraordinaires.
    En vous souhaitant de belles découvertes sur notre site.

  20. Vassia le 19 avril 2020

    Ah oui cette aventure du tombeau romain est très réussie elle-aussi.
    Et juste après il y a cette phrase que le Maître adresse au narrateur : «[i] M’eussiez-vous rencontré à
    sa place, c’est à moi que vous seriez aujourd’hui fermement attaché.[/i] »
    C’est très intéressant car effectivement c’est un sentiment que l’on peut éprouver soi-même : bien souvent on a tendance à prendre a priori le parti de la personne que l’on a rencontrée en premier.
    En tant que lecteur aussi : sauf signes trop annonciateurs d’un caractère mauvais, on a tendance à s’attacher (s’identifier même parfois) au premier personnage (principal) qu’au romancier nous présente. Or si le romancier avait choisi d’introduire en premier un autre personnage peut-être que nous aurions envisagé la suite de l’histoire de son point de vue à lui.
    Cela dépend peut-être aussi de la personnalité du lecteur. Pour ma part j’ai en général tendance à faire aveuglement confiance au premier personnage présenté, d’autres lecteurs ont peut-être d’emblée davantage de recul.

  21. Laure P le 23 septembre 2020

    Lecture d’une grande qualité ! Merci pour ce dur travail qui nous a apporté des heures de plaisir, sur la route notamment.

  22. Vincent de l'Épine le 24 septembre 2020

    Merci Laure ! Heureux d’avoir fait ce voyage avec vous, et en compagnie des frères Durie.
    Je suis heureux que vous ayez apprécié ce roman, moins accessible que les romans les plus connus de Stevenson, mais tout aussi passionnant.
    En espérant vous revoir bientôt sur notre site !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.