Page complète du livre audio gratuit :


SUE, Eugène – Les Sept Péchés capitaux (L’Envie)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 10h 21min | Genre : Romans


L'Envie

Eugène Sue, né le 26 janvier 1804 à Paris et mort en exil le 3 août 1857 à Annecy (Haute-Savoie), est un écrivain français, principalement connu pour deux de ses romans-feuilletons à caractère social : Les Mystères de Paris (1842-1843) et Le Juif errant (1844-1845).  Les Sept Péchés capitaux sont parus entre 1847 et 1852.

« Oui, mon enfant, l’envie est en soi un sentiment excellent ; seulement vous l’avez jusqu’ici mal appliqué, vous avez mal envié, au lieu d’envier bien.
- Envier bien ! L’envie, un sentiment excellent, – répéta Frédérik, comme s’il n’avait pu en croire ses oreilles. – L’envie, l’affreuse envie, qui ronge, qui dévore, qui tue.
- Mon pauvre enfant, la Loire a failli tout à l’heure être votre tombeau. Ce malheur arrivé, votre mère, n’est-ce pas, se fût écriée : « Oh ! fleuve maudit, qui tue ! oh ! fleuve maudit, qui a englouti mon fils. »
- Hélas ! monsieur David !
- El si les craintes d’inondation se réalisent, que de voix désespérées s’écrieront : « Oh ! fleuve maudit ! nos maisons sont emportées, nos champs submergés. » Ces malédictions sont-elles justes ?
- Que trop, monsieur David.
- Oui, et pourtant, ce fleuve si maudit fertilise ses rives. Il est la richesse des villes qu’il traverse. Des milliers de bateaux chargés de denrées de toutes sortes sillonnent ses ondes ; ce fleuve si maudit accomplit enfin la mission utile, fécondante, que Dieu a donnée à tout ce qu’il a créé, car dire que Dieu a créé les fleuves pour l’inondation et pour le désastre, ce serait un blasphème. Non ! non ! C’est l’homme, dont l’ignorance, l’incurie, l’égoïsme, l’avidité, le dédain de toute fraternelle solidarité, changent en fléaux les dons célestes du Créateur. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

L’Envie.zip



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Complets), ,

 

Page vue 12 016 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

41 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Joel le 28 septembre 2017

    Merci pour votre travail et votre dévouement, car il n’est pas évident de s’y mettre.
    Eugène Sue fait partie des oubliés, c’est fort dommage, merci de le remettre en un peu en scène.
    Grâce à vous tous c’est une grande bibliothèque que l’on peut mettre dans la poche par un lecteur MP3.

  2. DanielLuttringer le 28 septembre 2017

    Patience, Joel, la suite des « Péchés » se fera et même d’autres Eugène Sue…

  3. Catherine le 4 septembre 2018

    Autant j’ai aimé »l’orgueil » et « la paresse », autant « l’envie » m’a déçue.La fin m’a laissée sur ma faim.Où est la morale de l’histoire? Par respect pour ceux qui ne l’ont pas encore lu, je ne dévoilerai rien du livre, mais j’ai trouvé Eugène Sue moins inspiré par ce péché que par les autres…Les chapitres 27 et 28 étaient pourtant pleins de promesses…et d’espoir(s)…

  4. DanielLuttringer le 5 septembre 2018

    Catherine, je suis sur L’Avarice en ce moment ; comme je le découvre en même temps que je l’enregistre, je ne puis qu’espérer que celui-là ne vous décevra pas !

  5. Catherine le 5 septembre 2018

    Je suis impatiente !

  6. Veronique le 15 décembre 2019

    J’ai adoré « L’orgueil » et aussi « L’envie ».
    Votre lecture est toujours parfaite et si plaisante!
    Je continue avec passion la suite des sept péchés capitaux. Un immense MERCI à vous cher Daniel pour toutes ces heures de bonheur que vous nous offrez si généreusement !!!

  7. DanielLuttringer le 15 décembre 2019

    J’en suis heureux, Véronique, malgré que mon avenir de donneur de voix sur ce site ne soit pas assuré à ce jour…

  8. Gordon le 15 décembre 2019

    … »malgré que mon avenir de donneur de voix sur ce site ne soit pas assuré à ce jour… »

    D’où vous viennent donc ces propos ?

    « Joke » or « FAKE NEWS » ???

  9. Claryssandre le 15 décembre 2019

    Triste nouvelle ! Sur ce site… Mais vous resterez DDV ?

  10. DanielLuttringer le 15 décembre 2019

    It’s not a joke, Gordon, it’s an assumption.
    Je suis et reste DDV, Claryssandre.

  11. Gordon le 15 décembre 2019

    Un tsunami de ???? se pointe…

  12. DanielLuttringer le 15 décembre 2019

    Je ferai face, Gordon. D’ailleurs, l’avenir n’est (jamais) écrit…

  13. Gordon le 15 décembre 2019

    Hey Buddy…!
    Seriez-vous en train de devenir philosophe ?

  14. DanielLuttringer le 15 décembre 2019

    Je pense que je l’ai toujours été un peu !

  15. Véronique peron le 15 décembre 2019

    Ravie au moins sue cette triste nouvelle face réagir!!!
    Y aurait il quelque action en notre pouvoir pour assurer votre avenir de DDV sur ce site?

  16. DanielLuttringer le 15 décembre 2019

    Que personne ne bouge. Je suis actuellement dans l’expectative…

  17. Jean-Pierre Baillot le 15 décembre 2019

    … vous attendez de voir l’importance de la manif de mardi ?

  18. Catherine le 15 décembre 2019

    Non mais quelle horreur!!!! Pas VOUS!!! Si je n’étais pas abonnée à recevoir les nouveaux commentaires, jamais je n’aurais su que vous pouviez nous quitter!!! Vous êtes mon lecteur préféré, qu’est ce que je vais devenir sans vous???!!! Est ce qu’on peut faire quelque chose? Une pétition? Est ce qu’il y a une adresse mail à laquelle on peut joindre le, la, ou les responsables?? Il me semble qu’on a notre mot à dire,surtout quand il est au delà du positif!! Vous faites partie de notre vie, après tout!!!

  19. DanielLuttringer le 15 décembre 2019

    Tout cela est fort gratifiant, c’est certain, et peut-être suis-je en train de pécher par orgueil, ce n’est pas exclu. De toute manière, certains le savent, je DDV-ise déjà ailleurs…

  20. Dorien le 15 décembre 2019

    J.P. Baillot… Toujours le bon grain de sel qui manque !

  21. Marie le 15 décembre 2019

    Cher Daniel Luttringer,
    De cet échange, il faut retenir que vous ne comptez pas mettre un terme à votre activité de donneur de voix, et c’est le plus important.
    Il se trouve qu’aujourd’hui même, j’ai lu les propos acerbes d’un éminent DDV de ce site qui vous étaient adressés en commentaire d’une lecture d’un roman d’Hector Malot…
    Vous n’aurez qu’à dire « qui m’aime me suive » et nous serons nombreux à le faire.
    Sincèrement,
    Marie

  22. DanielLuttringer le 16 décembre 2019

    Oui, Marie, vous avez raison, j’ai été reçu par cet éminent DDV à mes débuts de manière assez cavalière !
    Et vous avez aussi raison de me rappeler une de mes devises !
    Chacune et chacune retrouvera dès aujourd’hui ici : https://www.audiocite.net/recherche.php?lecteur=Daniel Luttringer
    chaque jour une nouvelle, un conte, un essai ou un roman.
    A bientôt, chers amis/amies !

  23. Merline le 16 décembre 2019

    Quelqu’un va-t-il nous donner la raison de ce désistement?
    🙄-Serait-ce un secret d’État ??🤐

  24. DanielLuttringer le 16 décembre 2019

    Le secret est (peut-être) celui-ci : je ne n’ai pas le meilleur caractère du monde…

  25. Merline le 16 décembre 2019

    J’admire votre lucidité !

    Les relations humaines ne sont pas toujours faciles…
    Je vous refile une citation que j’ai retenue dans mon carnet de « perles ».

    Un vieux chef Cherokee enseigne à son petit fils :

    - Il y a un grand combat qui se passe à l’intérieur de nous tous, lui dit- il. Et c’est un combat entre deux loups l’un est le mal, il est colère, l’envie, culpabilité, tristesse et ego, et l’autre est bon, il est joie, amour, espoir, vérité et foi.

    Le petit fils demande :
    - Quel est le loup qui gagnera ?

    Et le chef répondit :
    - Celui que tu nourris.

    Bonne semaine à vous !

  26. DanielLuttringer le 16 décembre 2019

    Votre conte m’a violemment ému, Merline !
    Je le note précieusement. Merci !

  27. Merline le 16 décembre 2019

    Merci à vous aussi: de la vieille mais gentille sorcière ! :)

  28. Jean-Pierre Baillot le 16 décembre 2019

    Meilleur caractère du monde ou pas, Daniel, je regrette votre départ.

  29. DanielLuttringer le 16 décembre 2019

    Le jour où votre verve se manifeste et que je peux mettre mon grain de sel, eh bien je serai là !

  30. Pomme le 16 décembre 2019

    M’enfin, Jean-Pierre! Daniel n’est pas parti!
    En tout cas, le tsunami annoncé par Gordon a bel et bien eu lieu.
    J’ai bien aimé la fable de Merline.

  31. DanielLuttringer le 16 décembre 2019

    Cette fable est extraordinaire, Pomme ! Elle est une des clés de compréhension du monde, pour nos joies et nos peines…

  32. Claryssandre le 16 décembre 2019

    J’adore aussi ce petit conte ! MERCI à Merline de l’avoir transmis. Dommage, il ne dit pas pourquoi le bon loup semble naturellement toujours beaucoup plus faible que le mauvais… La recherche de la réponse à cette question peut être la quête de toute une vie… Le bon loup étant le plus faible, il a besoin de plus de nourriture. S’exercer chaque jour à un peu de bienveillance (parfois difficile) est un bon début…

  33. Bruissement le 16 décembre 2019

    Quelles que soient les raisons de votre départ, si départ il y a, on peut vous reconnaître, Daniel, une certaine honnêteté. Avec pareil bagage, il n’y a pas lieu de craindre pour votre avenir :) .

    Merci à Merline pour sa jolie fable utile à tous.

    Ah! tiens, Clarissandre, je n’ai pas compris,comme vous, que le bon loup devait forcément être plus faible. J’aurais plutôt imaginé que pour être vraiment bon, il fallait être fort.

  34. La Fée Coupaille le 16 décembre 2019

    Merline… votre citation est non seulement magnifique, mais tellement vraie ! Je trouve INFINIMENT TRISTE la décision de Daniel qui est une BELLE PERSONNE et dont l’altruisme ne peut être mis en doute pour ne pas évoquer la qualité incontestable de ses lectures.
    Dans cette époque si artificielle – n’en avons nous pas la preuve chaque jour – il a le courage de demeurer lui-même ; d’assumer ce qu’il est. Pour moi, Daniel représente une voix douce ; amie ; qui me fait non seulement faire de [très] beaux voyages, mais ouvre mes horizons, grâce à une curiosité sans cesse renouvelée. Je pense ; je suis sûre, qu’il va manquer à beaucoup. D’un autre côté… pourquoi ne pas tendre le joli rameau d’olivier. Les « engueulades » vont partie intégrante de la vie. On s’explique une bonne fois, l’orage éclate et le beau temps revient !
    Voici pourquoi Daniel m’est aussi essentiel :

    « A cause » de lui, je souffre de « l’EFFET DU LUTT » :

    IMPOSSIBLE D’ALLER AU LIT AVANT DE CONNAÎTRE LE FIN MOT DE L’HISTOIRE !

    21 heures

    « Normalement » je devrais aller me coucher…

    Oui… c’est vrai… mais il n’a pas de mal à écouter une heure de plus… puis l’histoire est tellement captivante…

    22 heures

    Bah… il n’est pas encore si tard. Une petite demi-heure supplémentaire et je vais me coucher. En plus ça s’fait trop pas d’interrompre un chapitre. Puis cette Jane Austen… quelle auteure quand même. Trop bien ce Mansfield park…

    22 heures… 45

    Allez… encore deux chapitres et quelques rangs de tricot (ça aussi… ça n’aide pas pour aller se coucher). Puis l’histoire est toujours aussi passionnante. Puis ce Daniel est vraiment incroyable. Sa lecture met parfaitement en lumière les qualités du récit. Cette maison de Portsmouth, ce séjour…

    23 heures… 15 – Intervention de Tibère-le-chat

    « Bon tu viens t’pajer ou tu passes toute la nuit à tricoter ? »
    « Chut… tais-toi ! J’écoute… j’arrive… En plus… il ne reste que deux chapitres ! Autant aller jusqu’au bout. Le dénouement [heureux] est si proche.

    Tibère râle et en maîtresse indigne je n’en tiens aucun compte et tant pis si cela m’ait compté dans une vie future.

    Résultat : je me couche à 23 h 45… PAS DE MA FAUTE : C’EST L’EFFET DU LUTT !

    SEUL PROBLEME ET DE TAILLE : J’AIMERAIS QUE CELA CONTINUE !!!

    Je vous fais de gros bisous

    La Fée Coupaille

  35. Claryssandre le 16 décembre 2019

    Je m’exprime sans doute (non, certainement !) mal. Oui il faut être fort et vigilant pour être bon, justement parce que c’est plus difficile. Peut être pas pour tous… Il me semble que nous cédons souvent, rapidement et très facilement à nos bas instincts, nos colères, envies etc alors que nous devons parfois lutter contre nos premières impulsions pour faire ou choisir le bien. Pas toujours évident de tendre l’autre joue… Dans mon enfance j’avais lu un magnifique conte tzigane dont le sujet était le choix entre deux chemins. Un facile, bordé de fleurs qui conduisait à la perdition, l’autre difficile, avec des cailloux acérés et des épines mais qui au final conduisait au Paradis. Désolée, je ne suis décidément pas claire… Vaut mieux que je retourne à l’écoute de ceux qui savent se faire comprendre.

  36. Bruissement le 16 décembre 2019

    Mais si, Claryssandre vous êtes joliment claire! :)

  37. DanielLuttringer le 16 décembre 2019

    Oui, Claryssandre, c’est limpide !
    A La Fée-Coupaille : votre éloge (le mérité-je ? je suppose que oui, puisque vous le faites…) me va droit au coeur, mais je voudrais en ôter la légère tristesse qui en sourd, savoir que je suis bien vivant, à cette adresse (je radote) :
    https://www.audiocite.net/recherche.php?lecteur=Daniel Luttringer

  38. Beautemps le 29 avril 2020

    Bonjour Daniel,
    grand merci pour cette lecture!Il y a quelques temps j’ai écouté les « Sept Péchés » de Sue et j’en ai gardé un très bon souvenir, surtout à la première histoire qui avait un côté un peu commédienne et une certaine légèreté dans les scènes avec la ménagère et le « maître » de la maison. J’ai dû penser d’ailleurs aux gravures en acier/cuivre d’après les dessins de Breughel. Il est intéressant de voir ce que des époques si différentes associent à ce sujet.
    Bien cordialement,
    Katja

  39. Daniel Luttringer le 29 avril 2020

    😎

  40. Beautemps le 29 avril 2020

    Cher Daniel,
    désolée de vous avoir apparemment causé de la confusion. J’ai écouté comme je viens de le signaler tous les sept péchés. J’ai parlé entre autres du premier tome qui m’a plu le plus.
    Bien cordialement,
    Katja

  41. Daniel Luttringer le 29 avril 2020

    Pas d’inquiétude, pas de confusion, Katja, soyez remerciée !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.