Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'TOLSTOÏ, Alexis Konstantinovitch - La Famille du Vourdalak' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

5 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Sinoque le 24 août 2011

    Merci pour cette lecture monsieur Depasse. J’habite au Québec, et je dois avouer que l’accent français sonnait  »creux et faux sous la lime » lorsque je n’étais qu’un auditeur novice sur ce site. Maintenant, je m’y suis habitué et j’adore vos lectures. Merci à vous et à toute l’équipe.

  2. LAGAFFE le 25 juillet 2012

    Je viens d’écouter votre « Sonate à Kreutzer » : le mot « génial » me vient tout spontanément à l’esprit pour qualifier non pas Tolstoi, mais vous-même, M. Depasse.
    Puissé-je ne pas être déçu par l’écoute de cette « Famille du Vourdalak » sinon je résilie mon abonnement.
    Bien cordialement,

    L. G.

  3. Losey le 13 janvier 2015

    Monsieur Depasse, je tiens à vous remercier pour cette lecture absolument fabuleuse. Quel bonheur, vraiment. Et quelle histoire! Je ne connaissais que l’adaptation de Mario Bava dans le film à sketchs Les trois visages de la peur. La nouvelle originale est une révélation. Bien sincèrement,
    F.

  4. emilieemilie le 25 janvier 2015

    Magnifique! je conseille vivement aux auditeurs de télécharger sur ce site toutes les nouvelles sur les vampires, elles rivalisent de beauté. Peut-être celle ci est ma préférée mais il va falloir que je réécoute les autres pour en être sûre;)

    Merci M Depasse. Comme j’aime quand vous êtes la voix de vieux débauchés

  5. machin bidule chouette le 7 janvier 2016

    je m’ennuie à lire tout ce livre qui est très très long et j’aime pas ce livre parce qu’il raconte une histoire sur les vampires et j’aime pas les vampire mais merci quand même donc merci ALEXIS.

    MBC

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.