Page complète du livre audio gratuit :


TOLSTOÏ, Léon – Guerre et Paix (Troisième Partie : Chapitre 01)

Donneuse de voix : Esperiidae & | Durée : 3h 16min | Genre : Romans


Vassili Verechtchaguine - Le Retour du Palais Petroff

Pierre décide de se rendre à Borodino, pour « voir la guerre ». Il assiste à une procession religieuse où se trouve Koutouzov et rencontre Boris Droubetskoi. Puis il se rend chez André ; l’entretien est de courte durée. Pressentant qu’il ne reverra jamais son ami, il part alors qu’André se replonge dans un souvenir heureux d’avec Natacha. Pierre se rend sur le front auprès de l’état-major. Ne se sentant pas à sa place, il rejoint un groupe d’artilleurs au cœur de la bataille. Il assiste avec horreur à la bataille de Borodino et manque de tuer à mains nues un soldat français. Le régiment d’André subit des attaques de mortier. Soudain un obus blesse le prince au ventre et il est emmené d’urgence dans une tente où se trouvent d’autres blessés. On l’opère à vif et il assiste à l’amputation d’un officier qui n’est autre qu’Anatole Kouraguine. Le voyant, le prince André pleure de douleur, de pitié, d’amour et du regret de la vie qu’il sent s’échapper. La bataille produit une impression extraordinaire sur Napoléon : malgré l’apparente victoire, son armée est « semblable à un fauve qui vient de recevoir dans le flanc une blessure mortelle ».

Guerre et Paix est un roman de l’écrivain russe Léon Tolstoï. Publié en feuilleton entre 1865 et 1869 dans Le Messager russe, ce livre narre l’histoire de la Russie à l’époque de Napoléon Ier, notamment la campagne de Russie en 1812. Léon Tolstoï y développe une théorie fataliste de l’histoire où le libre arbitre n’a qu’une importance mineure et où tous les événements n’obéissent qu’à un déterminisme historique inéluctable.

Traduction : Irène Paskévitch (1835-1925).

Illustration : Vassili Verechtchaguine, Le Retour du Palais Petroff (XIXe).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Guerre et Paix (Troisième Partie : Chapitre 01).zip




> Références musicales :

Piotr Ilitch Tchaikovsky, Concerto No. 1 pour piano et orchestre en Si bémol mineur, Op. 23, interprété par Emil Gilels et l’Orchestre Symphonique Chicago, dirigé par Fritz Reiner (1955, domaine public).

Piotr Ilitch Tchaikovsky, Symphonie No. 4 en Fa mineur, Op. 36, interprétée par l’Orchestre Symphonique de Boston, dirigé par Charles Munch (1955, domaine public).

Piotr Ilitch Tchaikovsky, Symphony No. 6  « Pathetic » in B Minor, Op. 074: II. Allegro con grazia, interprétée par l’ensemble The Philharmonia Orchestra, dirigé par Guido Cantelli (1951, domaine public).

Piotr Ilitch Tchaikovsky, Sérénade mélancolique en Mi majeur, Op. 26, interprétée par Jascha Heifetz et l’Orchestre Philharmonique de Los Angeles, dirigé par Alfred Wallenstein (1954, domaine public).

Piotr Ilitch Tchaikovsky, Souvenir d’un lieu cher – Remembrance of a Beloved Place, Op. 042: I. Hapsal: Meditation, interprété par Robert Irving, Nathan Milstein et l’ensemble Pittsburgh Symphony Orchestra (1960, domaine public).

Piotr Ilitch Tchaikovsky, Suite No. 1 D Minor, Op. 043  : Marche Miniature, interprétée par l’ensemble Chicago Symphony Orchestra, dirigé par Fritz Reiner (1959, domaine public).

Piotr Ilitch Tchaikovsky, Sérénade pour cordes en Do majeur, Op. 48, interprétée par l’ensemble Philharmonia Hungarica, dirigé par Antal Dorati (1958, domaine public).

Piotr Ilitch Tchaikovsky, Valse Sentimentale, Op. 51, interprétée par Nina Musinyan et Daniel Shafran (1953, domaine public).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, , , ,

 

Page vue 1 359 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

5 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Ceusette le 17 mai 2020

    Merci pour ce superbe cadeau de déconfinement! Pour les cinéphiles, je recommande de voir la version cinématographique soviétique du roman qui est tout à fait remarquable!

  2. Esperiidae le 17 mai 2020

    Bonjour Ceusette!

    C’est avec bonheur que nous recevons le premier commentaire sur la 1ère partie de cette troisième partie, et c’est le vôtre chère Ceusette 👍🏻😉.

    En effet le film, bien que nettement moins complet que la version écrite de Tolstoï, est superbe! Allez… je vais vous dire un secret… c’est après m’être envoyé la totalité du film lors d’un weekend passé seule, confinée, (non-non ce n’était pas le covid19 mais une « simple » bronchite…) que j’ai ressentie l’envie, que dis-je! le besoin de lire l’oeuvre écrite 😊. J’y retrouve le film, et tellement plus encore!

    Merci pour vos mots et excellent week-end de déconfinement. Et surtout, prenez soin de vous et des autres, ce n’est que comme cela qu’on ressortira de tout cela GRANDI… !

    Bon dimanche

    Esperiida

  3. Monique Luisier le 20 mai 2020

    Bonjour aux deux lecteurs.

    Ce livre, lu par vous, est un vrai bonheur.
    Le timbre de voix parfait, l’intelligibilité excellente, les émotions contenues et retransmises,avec en prime, la musique qui accompagne parfaitement les différentes étapes de la vie, de la guerre, de la mort, de l’amour… Plaisir énorme que de lire ce livre, c’est magnifique.
    Et, avec quel bonheur de découvrir que la troisième partie est en cours. Je me suis précipitée sur ce premier chapitre !
    Encore merci.
    Monique

  4. Vincent de l'Épine le 20 mai 2020

    Bonjour Monique,
    Soyez remerciée pour nous avoir transmis vos impressions, cela est très motivant pour nous ! Nous sommes heureux d’avoir su vous toucher par notre lecture de ce merveilleux roman.
    A très bientôt pour la suite, nous sommes déjà en train de l’enregistrer.
    Vincent

  5. Swissmotomama le 1 juin 2020

    Quel bonheur! Je ne suis qu’au chapitre 4 scène 16 du premier livre mais je suis émerveillée. Non seulement c’est de la classe, c’est aussi inspirant! Je lis à haute voix des fois et me rends alors compte quel effort est rendu. Je m’imagine en train de lire à quelqu’un… Grâce à ce site j’entends un français qui n’existe naturellement pas dans le monde commercial. Merci merci merci pour un vrai plaisir et une éducation. Karin (germanophone/anglophone…)

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.