Page complète du livre audio gratuit :


TOLSTOÏ, Léon – Guerre et Paix (Troisième Partie : Chapitre 01)

Donneuse de voix : Esperiidae & | Durée : 3h 16min | Genre : Romans


Vassili Verechtchaguine - Le Retour du Palais Petroff

Pierre décide de se rendre à Borodino, pour « voir la guerre ». Il assiste à une procession religieuse où se trouve Koutouzov et rencontre Boris Droubetskoi. Puis il se rend chez André ; l’entretien est de courte durée. Pressentant qu’il ne reverra jamais son ami, il part alors qu’André se replonge dans un souvenir heureux d’avec Natacha. Pierre se rend sur le front auprès de l’état-major. Ne se sentant pas à sa place, il rejoint un groupe d’artilleurs au cœur de la bataille. Il assiste avec horreur à la bataille de Borodino et manque de tuer à mains nues un soldat français. Le régiment d’André subit des attaques de mortier. Soudain un obus blesse le prince au ventre et il est emmené d’urgence dans une tente où se trouvent d’autres blessés. On l’opère à vif et il assiste à l’amputation d’un officier qui n’est autre qu’Anatole Kouraguine. Le voyant, le prince André pleure de douleur, de pitié, d’amour et du regret de la vie qu’il sent s’échapper. La bataille produit une impression extraordinaire sur Napoléon : malgré l’apparente victoire, son armée est « semblable à un fauve qui vient de recevoir dans le flanc une blessure mortelle ».

Guerre et Paix est un roman de l’écrivain russe Léon Tolstoï. Publié en feuilleton entre 1865 et 1869 dans Le Messager russe, ce livre narre l’histoire de la Russie à l’époque de Napoléon Ier, notamment la campagne de Russie en 1812. Léon Tolstoï y développe une théorie fataliste de l’histoire où le libre arbitre n’a qu’une importance mineure et où tous les événements n’obéissent qu’à un déterminisme historique inéluctable.

Traduction : Irène Paskévitch (1835-1925).

Illustration : Vassili Verechtchaguine, Le Retour du Palais Petroff (XIXe).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Guerre et Paix (Troisième Partie : Chapitre 01).zip




> Références musicales :

Piotr Ilitch Tchaikovsky, Concerto No. 1 pour piano et orchestre en Si bémol mineur, Op. 23, interprété par Emil Gilels et l’Orchestre Symphonique Chicago, dirigé par Fritz Reiner (1955, domaine public).

Piotr Ilitch Tchaikovsky, Symphonie No. 4 en Fa mineur, Op. 36, interprétée par l’Orchestre Symphonique de Boston, dirigé par Charles Munch (1955, domaine public).

Piotr Ilitch Tchaikovsky, Symphony No. 6  « Pathetic » in B Minor, Op. 074: II. Allegro con grazia, interprétée par l’ensemble The Philharmonia Orchestra, dirigé par Guido Cantelli (1951, domaine public).

Piotr Ilitch Tchaikovsky, Sérénade mélancolique en Mi majeur, Op. 26, interprétée par Jascha Heifetz et l’Orchestre Philharmonique de Los Angeles, dirigé par Alfred Wallenstein (1954, domaine public).

Piotr Ilitch Tchaikovsky, Souvenir d’un lieu cher – Remembrance of a Beloved Place, Op. 042: I. Hapsal: Meditation, interprété par Robert Irving, Nathan Milstein et l’ensemble Pittsburgh Symphony Orchestra (1960, domaine public).

Piotr Ilitch Tchaikovsky, Suite No. 1 D Minor, Op. 043  : Marche Miniature, interprétée par l’ensemble Chicago Symphony Orchestra, dirigé par Fritz Reiner (1959, domaine public).

Piotr Ilitch Tchaikovsky, Sérénade pour cordes en Do majeur, Op. 48, interprétée par l’ensemble Philharmonia Hungarica, dirigé par Antal Dorati (1958, domaine public).

Piotr Ilitch Tchaikovsky, Valse Sentimentale, Op. 51, interprétée par Nina Musinyan et Daniel Shafran (1953, domaine public).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, , , ,

 

Page vue 3 483 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

19 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Ceusette le 17 mai 2020

    Merci pour ce superbe cadeau de déconfinement! Pour les cinéphiles, je recommande de voir la version cinématographique soviétique du roman qui est tout à fait remarquable!

  2. Esperiidae le 17 mai 2020

    Bonjour Ceusette!

    C’est avec bonheur que nous recevons le premier commentaire sur la 1ère partie de cette troisième partie, et c’est le vôtre chère Ceusette 👍🏻😉.

    En effet le film, bien que nettement moins complet que la version écrite de Tolstoï, est superbe! Allez… je vais vous dire un secret… c’est après m’être envoyé la totalité du film lors d’un weekend passé seule, confinée, (non-non ce n’était pas le covid19 mais une « simple » bronchite…) que j’ai ressentie l’envie, que dis-je! le besoin de lire l’oeuvre écrite 😊. J’y retrouve le film, et tellement plus encore!

    Merci pour vos mots et excellent week-end de déconfinement. Et surtout, prenez soin de vous et des autres, ce n’est que comme cela qu’on ressortira de tout cela GRANDI… !

    Bon dimanche

    Esperiida

  3. Monique Luisier le 20 mai 2020

    Bonjour aux deux lecteurs.

    Ce livre, lu par vous, est un vrai bonheur.
    Le timbre de voix parfait, l’intelligibilité excellente, les émotions contenues et retransmises,avec en prime, la musique qui accompagne parfaitement les différentes étapes de la vie, de la guerre, de la mort, de l’amour… Plaisir énorme que de lire ce livre, c’est magnifique.
    Et, avec quel bonheur de découvrir que la troisième partie est en cours. Je me suis précipitée sur ce premier chapitre !
    Encore merci.
    Monique

  4. Vincent de l'Épine le 20 mai 2020

    Bonjour Monique,
    Soyez remerciée pour nous avoir transmis vos impressions, cela est très motivant pour nous ! Nous sommes heureux d’avoir su vous toucher par notre lecture de ce merveilleux roman.
    A très bientôt pour la suite, nous sommes déjà en train de l’enregistrer.
    Vincent

  5. Swissmotomama le 1 juin 2020

    Quel bonheur! Je ne suis qu’au chapitre 4 scène 16 du premier livre mais je suis émerveillée. Non seulement c’est de la classe, c’est aussi inspirant! Je lis à haute voix des fois et me rends alors compte quel effort est rendu. Je m’imagine en train de lire à quelqu’un… Grâce à ce site j’entends un français qui n’existe naturellement pas dans le monde commercial. Merci merci merci pour un vrai plaisir et une éducation. Karin (germanophone/anglophone…)

  6. Esperiidae le 2 juin 2020

    Chère Karin

    Cela nous fait infiniment plaisir de lire votre enthousiasme et que ce texte vous inspire, et très heureux d’apprendre que cela vous aide un peu dans l’apprentissage du français.

    A tout bientôt pour la suite des aventures d’André, Pierre, Natacha et les autres !

    PS : j’ai souris à la lecture de votre pseudo Swissmotomama… je vis en suisse, je suis une « mama » et je fais de la moto 😉.

  7. Snoopybreton le 14 juin 2020

    Bonjour, merci beaucoup pour cette lecture.
    Quand je l’ai commencée je pensais qu’elle avait été enregistrée depuis un moment, et je m’aperçois que je prends le train en route ;)
    On vous écoute même en Côte d’Ivoire !

  8. Vincent de l'Épine le 15 juin 2020

    Bonjour Snoopybreton :-) !
    En effet, nous avons commencé il y a plusieurs années cet enregistrement… mais nous sommes toujours fidèles au poste, et l’aventure continue ! Puisque vous nous avez rattrapés, il vous faudra maintenant patienter un peu jusqu’au prochain opus, auquel nous travaillons déjà avec application.
    Amical bonjour à toute la Côte d’Ivoire :-)
    A très bientôt !

  9. Vassia le 20 juin 2020

    Hop me voici déjà ici, grâce à vous en pleine guerre de Borodino :)

    Décidément ce Pierre me rappelle le prince Dmitri Ivanovitch Nekhlioudov de Résurrection :)
    Comme lui c’est un noble riche propriétaire terrien (un « barine », d’ailleurs ce n’est que dans ce début de troisième partie que ce terme est employé alors que dans Résurrection il revient sans arrêt) qui décide de s’intéresser aux gens du peuple et tente de s’immerger parmi eux pour tenter de mieux comprendre l’humanité (la vraie, et non celle des salons ou des loges de théâtre).
    On dirait un étudiant en école d’ingénieur envoyé faire un stage dans une équipe d’ouvriers.
    Dans Résurrection le barine se mêle à un convoi de déportés en Sibérie, ici il se mêle à des artilleurs sur un champ de bataille…Dans les deux situations on lui fait comprendre qu’il n’est pas là à sa place.

    Merci pour cette lecture, je vois avec terreur que j’approche du panneau STOP :)

    Vivement la suite :) :)

  10. Esperiidae le 22 juin 2020

    Bonjour Vassia!

    Je vous avoue ne pas avoir lu Résurection, mais je mets cette oeuvre dans ma liste de lecture – non pas pour LA bien sûr, il me faut terminer Guerre et Paix 😉 – mais pour mes trajets journaliers en train!

    Détrompez-vous! Ce n’est pas un panneau STOP mais juste un feu rouge… la suite arrive,patience !

    Un très merci pour vos commentaites cher Vassia. C’est un plaisir de vous faire plaisir avec notre lecture 😊.

    A bientôt!

  11. EclatDuSoleil le 27 juin 2020

    Vraiment, merci et bravo ! J’adore Tolstoï, c’est sans doute mon auteur préféré, ou au moins l’un d’entre eux. C’est la seconde fois que j’écoute Guerre et Paix (j’ai acheté une version payante lorsque vous avez commencé à l’enregistrer, parce que j’étais impatiente de connaître la suite). Pendant le confinement, j’ai eu envie de me replonger dans mon auteur favori, et ô joie, vous avez bien avancé dans votre œuvre commune. Cette lecture à deux voix est vraiment épatante. Quant à la musique russe, c’est un merveilleux choix, qui nous immerge totalement dans l’ambiance. Je n’ose même pas imaginer le travail que cela représente d’enregistrer, choisir les musiques et monter une œuvre aussi copieuse. Une telle générosité alliée à un tel talent méritent un double coup de chapeau, et un bouquet de « merci ». Je vais pister la suite, je me régale.

  12. Vincent de l'Épine le 29 juin 2020

    Merci EclatDuSoleil, heureux de vous retrouver sur ces pages :-)
    Votre commentaire nous est très précieux !
    Vous voyez, nous ne lâchons pas l’affaire, même si, évidemment, avec nos activités professionnelles, nous avançons lentement (mais sûrement).
    Rassurez-vous le chapitre suivant (qui est un très gros morceau) avance bien ! Nous vous préviendrons sur cette page de sa parution.
    A bientôt :-)

  13. Vassia le 29 juin 2020

    Comme l’avait indiqué Vincent de l’Épine on peut écouter « Résurrection » sur litteratureaudio lu par André Rannou, c’est ici : http://www.litteratureaudio.com/livre-audio-gratuit-mp3/tolstoi-leon-resurrection.html


    C’est là que j’avais découvert ce livre l’an dernier.

    D’ailleurs je me souviens très bien que ce livre a été l’occasion de confirmer pour moi l’utilité inestimable de litteratureaudio. En effet ce roman est découpé en trois parties et je ne sais pourquoi je n’avais repéré que la première partie sur la page de ce roman (là il y a les trois) du coup je m’étais résigné à lire les deux parties suivantes sur mon téléphone.
    Eh bien cela m’avait pris des mois à lire (de septembre à janvier je crois) alors qu’en audio cela aurait été l’affaire d’une semaine.


    Les livres audio sont très utiles pour les gens comme moi qui « n’ont pas le temps » de lire. Je mets des guillemets car on me répondra peut-être que l’on a toujours le temps si l’on s’organise.
    Pour ma part je n’arrive que très difficilement à me poser pour lire. J’ai essayé le soir mais je m’endors direct. Grâce à l’audio je peux faire autre chose en même temps du coup j’ai beaucoup plus de temps disponible.
Par ailleurs j’avoue aussi que l’audio facilite parfois la dégustation du livre : le premier Dostoïevski que j’ai tenté de lire c’était « L’éternel mari », je n’y arrivais pas : je ne voyais pas où on allait, les personnages avaient chacun plusieurs appellations différentes…bref à chaque fois que je prenais le livre en main j’étais perdu et m’endormais au bout de trois pages. En audio aucun souci, je me suis laissé porter par le lecteur et tout m’a semblé beaucoup plus clair. (En gros le travail de débroussaillage m’était épargné).
    A présent Dostoïevski est mon auteur préféré mais je sais que je n’aurais certainement pas eu la patience lire tout ce que j’en ai écouté.

    De même pour « Guerre et Paix », je sais que sans vous jamais je ne l’aurais lu.


    Merci pour tout :) 





  14. EclatDuSoleil le 30 juin 2020

    Je suis comme Vassia ! Grâce à Litterature audio, j’ai pu enfin déguster les œuvres les plus copieuses de la littérature classique dont je ne venais pas à bout en lisant avec mes yeux, non que je m’endorme forcément en lisant (quoique, avec les années…), mais parce qu’il faut aligner pas mal d’heures de disponibilité exclusive pour lire ces épais ouvrages. Par contre, avec un casque sur les oreilles et un mini lecteur portable, on peut étendre le linge, repasser, éplucher les légumes, coudre, tricoter, marcher, bref, assumer en même temps qu’on écoute nombre d’activités parfois incontournables dans une journée. J’appelle cela « inventer du temps ». Et franchement, même le repassage ou l’étendage de la lessive que je déteste, avec, par exemple, du Tolstoï dans les oreilles, ça passe tout seul ! Donc oui, même pour les lecteurs qui ont la chance d’avoir leurs yeux pour lire, Littérature audio est un trésor. D’autant que franchement, après avoir passé des heures chaque jour à lire et écrire sur un écran, je suis ravie de reposer mes yeux. Donc encore merci et longue vie aux généreux donneurs de voix.

  15. Esperiidae le 1 juillet 2020

    Cher Vassia,
    Je profite d’un moment ou la fièvre me laisse un
    peu de répit pour vous répondre, excusez-moi si je ne suis pas très diserte. Je vous remercie pour le lien vers l’enregistrement de Résurrection d’André Ranou! J’ai commencé la semaine dernière de lire les PDF que j’ai chargé depuis Wikisource et déjà je suis fan. Je vous remercie, et j’imagine, tous les lecteurs de LA, pour votre beau commentaire sur l’utilisé de ce site.

    Chère EclatDuSoleil,
    Je suis heureuse de vous relire! C’est vrai qu’avec LA les tâches ménagères deviennent moins ennuyeuses :-) . Merci également à vous pour votre beau commentaire.

    Très belle journée à tous deux et au plaisir!
    Esperiidae

  16. Mézieu le 8 juillet 2020

    J’habite aux USA et c’est en conduisant que j’ai écouté les 43 heures de Guerre et Paix . Un chef d’oeuvre du génie de Tolstoï qui a trouvé écho dans les voix d’Esperide et de Vincent . Elocution magistrale . Je ne vous remercierai jamais assez pour avoir allégé les miles parcourus et même souhaité qu’ils soient interminables . Comme je suis francophone vous avez étanché ma soif de bouquins audio français car jusque là je n’avais accès qu’aux livres audio anglais des bibliothèques publiques.
    J’attends avec impatience la suite. Et merci encore

  17. Vincent de l'Épine le 9 juillet 2020

    Merci à vous Mézieu d’avoir pris le temps de nous laisser ce petit mot ; nous y sommes très sensibles !
    Heureux de vous avoir aidé à avaler ces nombreux miles : vous écoutiez en Amérique un roman écrit par un Russe et lu par des lecteurs habitant en France et en Suisse :-)
    Ne vous inquiétez pas, nous continuons, et pourrons bientôt vous proposer le chapitre suivant, qui sera très long et vous permettra de couvrir encore d’importantes distances en compagnie de Pierre, Natacha et André.
    A bientôt !

  18. Fraise_Sauvage le 10 octobre 2020

    Quel merveilleux travail vous faites, tous les deux! Que de patience et de générosité !
    Pouvez-vous seulement imaginer ce que cela fait: une promenade dans un beau parc aux couleurs d’automne, avec la mer bleue au loin, tout en vous écoutant? Une merveilleuse expérience que je recommande à tout un chacun.
    Etes-vous suisse Esperiidae?
    J’ai initié tout un programme de relectures pendant le confinement et comme je ne me souvenais plus beaucoup de Guerre et Paix je m’y suis lancée. Et comme j’ai bien fait !!!
    Aujourd’hui j’arrive vers la fin de ce qui est disponible. Et voilà un autre week-end enchanteur :-)
    J’ai essayé de ralentir au possible mais votre lecture est bien trop captivante ;-)
    Merci infiniment pour ce travail d’envergure, si bien rendu, et bon courage pour la suite.

  19. Esperiidae le 10 octobre 2020

    Chère Fraise_Sauvage,

    C’est effectivement un travail de longue haleine, commencé en 2015…

    Parfois terrifiés devant ce qui reste à enregistrer, souvent frustrés de ne pouvoir avancer plus vite, mais TOUJOURS aussi motivés par ce magnifique projet, nous recevons votre commentaire comme une magnifique récompense !

    Oui chère Fraise_Sauvage, je suis suisse 😊. Cela s’entend donc tant que cela 🙄 😁

    Je vous imagine, vous baladant sous les frondaisons chatoyantes, un petit air iodé venant vous chatouiller les narines, écoutant un Prince André majestueux et pragmatique, un Pierre fragile et émouvant, un Napoléon, « l’antéchrist » arrogant, personnages toujours majestueusement bien interprétés par Vincent, ou une Natacha aux inflexions helvétiques… et des tonnes de narrations… J’imagine, oui, une sacrée expérience ! 😉

    Frustrés de ne pouvoir vous offrir la suite plus rapidement, nous travaillons, permettez-moi de le dire ainsi : « aussi vite que possible mais aussi lentement que nécessaire » (je ne sais si cela vous parlera… cette petite phrase culte de notre chef du Département de l’Intérieur Alain Berset), à la suite de ce roman. Encore un peu de patience !

    Encore merci pour votre généreux commentaire.
    Beau dimanche et à bientôt !
    Esperiidae

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.