Page complète du livre audio gratuit :


TROLLOPE, Anthony – Alice Dugdale

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 2h 56min | Genre : Romans


Alice Dugdale

« – Les demoiselles Wanless auront très peu d’argent, John – selon les standards d’une telle famille. Mais Sir Wanless a une grande influence. […] Et puis – as-tu déjà vu plus séduisante jeune fille que Georgiana Wanless ?
Le major pensa bien qu’il en connaissait une, mais il ne répondit pas à la question.
- Et elle a toutes les qualités que peut avoir une jeune fille. Ses manières sont parfaites, et son éducation également. Bien sûr, l’assiduité aux tâches domestiques est admirable. S’il faut laver le linge, celle qui lave son linge est une excellente femme. Mais les esprits élevés ne se trouvent généralement pas parmi ces choses mesquines.
- Je ne suis pas bien sûr de cela, mère.
- C’est pourtant le cas. Comment trouver du temps pour enrichir son esprit quand chaque heure du jour est consacrée à des tâches domestiques ? S’occuper des vêtements des enfants est certes un devoir, mais c’est aussi un obstacle.
- Vous parlez d’Alice.
- Bien sûr que je parle d’Alice. »

Alice Dugdale (1878) décrit les errements et les hésitations du Major Rossiter, tiraillé entre le charme aristocratique de la belle Georgiana Wanless, et la douceur simple de son amie d’enfance, Alice Dugdale.
Le lecteur suivra avec délectation les stratagèmes élaborés de Lady Wanless pour marier ses cinq filles.

Traduction : Vincent de L’Épine pour Littérature Audio.

Illustration : William-Adolphe Bouguereau, Tentation (ca. 1880, détail).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Alice Dugdale.zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Chapitre 01.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Chapitre 02.mp3
Chapitre 03.mp3
Chapitre 04.mp3
Chapitre 05.mp3
Chapitre 06.mp3
Chapitre 07.mp3
Chapitre 08.mp3
Chapitre 09.mp3
Chapitre 10.mp3



> Références musicales :

Edward Elgar, Salut d’Amour, op.12, interprété par Emanuel Salvador (licence Cc-By 3.0).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Complets), , ,

 

Page vue 1 716 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

18 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Lyse le 19 septembre 2018

    Bravo ! Un nouveau Trollope! ⭐Succès assuré !

    Merci beaucoup, M. de l’Épine, d’avoir pris le temps de nous traduire Alice Dugdale: c’est un immense cadeau que vous nous faites !

    🙄Sir Wanless aura-t-il plus de facilité que Mr Bennet à vivre parmi tant de filles à marier ?
    Je ne vais pas tarder à savoir… Merci encore !

  2. Claryssandre le 19 septembre 2018

    Ah formidable ! J’adore Trollope ! Et en plus vous traduisez vous même. Quel cadeau ! Quelle extraordinaire générosité ! Comment vous remercier ? Merci est un si petit mot…Je n’en trouve pas d’autre alors MERCI, MERCI MERCI !!! Très bonne journée.

  3. ceusette le 19 septembre 2018

    Merci pour toutes vos superbes lectures qui nous font passer des moments inoubliables, mais aussi de nous faire découvrir certains auteurs grâce à vos traductions!

  4. Vincent de l'Épine le 19 septembre 2018

    Merci à vous trois, Lyse, Claryssandre et Ceusette, pour vos encouragements qui me font chaud au coeur, vraiment. Je suis très heureux de vous offrir ce nouveau Trollope et j’espère qu’il vous plaira !
    En vous souhaitant une bonne écoute
    Vincent

  5. Lyse le 22 septembre 2018

    Quel bonheur !
    Une lecture à conserver pour le plaisir d’écoutes futures.
    Merci encore, cher monsieur, pour votre remarquable interprétation !

    Traduire Trollope, c’est une tâche de ‘gros calibre’, si j’ose dire: vous avez le talent pour relever le défi et cela, pour notre plus grande joie !
    Bravo !
    🍁Lyse

  6. Vincent de l'Épine le 22 septembre 2018

    Merci Lyse, voilà une belle récompense que vous me faites là par votre petit commentaire. Trollope n’est pas le plus difficile à traduire (les textes d’Edith Wharton est sont plus compliqués avec leurs nombreuses images et des structures de phrases beaucoup plus complexes). Toutefois il est vrai que pour ce texte de Trollope, notamment au début, je me suis heurté à quelques expressions vraiment difficiles et j’avais presque abandonné cette traduction pendant un moment.
    Je suis heureux d’avoir persévéré. Et je vous dis à bientôt donc, pour quelques heures en compagne de la douce Alice, de la belle Georgiana, et de la redoutable Lady Wanless :-)

  7. Coraline le 27 septembre 2018

    Encore une belle découverte grâce à vous mon cher Vincent !
    Je ne connaissais pas Trollope mais j’ai beaucoup aimé ce roman qui m’a énormément fait penser à Orgueil et préventions (qui a été ecrit avant il me semble ?) dans cette « lutte » que font d’une part certaines femmes et mères pour trouver des époux à leurs filles et d’autre part ces jeunes hommes tiraillés entre leurs sentiments et leur intérêt et ce manque de communication par pudeur et dignité qui conduit à des quiproquos à la chaine !
    Merci donc pour ce récit et bravo pour cette traduction!

  8. Vincent de l'Épine le 28 septembre 2018

    Merci Coraline pour votre petit mot.
    Si vous ne connaissez pas Anthony Trollope et que vous l’appréciez, vous avez de la lecture pour un moment ! Il était très prolifique et a produit d’énormes pavés qui sont des livres cultes en Grande-Bretagne.
    Pour les traductions, je dois malheureusement me contenter des courts romans ou de nouvelles, mais j’ai toujours trouvé que celles-ci avaient aussi leur charme particulier. Sur notre site vous pourrez aussi trouver « Le Docteur Thorne » lu par Daniel, qui est un très long roman.
    Pour l’analogie avec « Orgueil et Préventions » : oui, ce sont en effet des thèmes chers au roman victorien. Deux des trois nouvelles que j’ai lues dernièrement (La Fille du Pasteur d’Oxney Colne et celle-ci) montrent des hommes en proie à l’indécision, et des femmes au fort tempérament. Ces chassés-croisés amoureux ont beaucoup de charme.
    Au plaisir de vous retrouver donc, pour une promenade nonchalante sous les ombrages du parc d’un château anglais.

  9. EclatDuSoleil le 29 septembre 2018

    3 fois merci ! Pour la lecture toujours aussi agréable, pour la traduction (vraiment chapeau, je n’ai pas lu le texte original mais elle me semble de très bonne facture) et bien sûr pour nous offrir un nouveau Trollope, qui peint si bien à la fois la société corsetée de son époque, avec une ironie distanciée, et les délicatesses d’âmes qui pour être bien trempées n’en sont pas moins sensibles.
    Bref, un grand bonheur d’écoute !

  10. Vincent de l'Épine le 1 octobre 2018

    Merci à vous EclatDuSoleil pour vos triples encouragements !
    Vous résumez très bien par l’expression « ironie distanciée » la subtilité d’Anthony Trollope. Je suis heureux que ma voix ait su vous faire apprécier cette ironie. Je n’ai plus de projet de lecture de cet auteur pour le moment, mais il reste quelques-unes de ses nouvelles que je n’ai jamais lues, sait-on jamais !
    Amicalement

  11. elisabeth le 2 octobre 2018

    Quelle joie de vous retrouver ! et formidable ce Trollope lu par vous ! quelle subtilité ! Quelle plongée dans une époque, un milieu, un village et des coeurs! Les filets des pauvres mères et épouses victoriennes ! la lutte cruelle pour survivre moralement . Merci pour votre façon de faire
    vivre ces contraintes et sentiments avec tant de vie, d’ironie, de nuances, mais aussi d’empathie légèrement distanciée. C’est vraiment un grand moment de vous écouter. C’est être au théâtre avec votre seule voix.
    Amitiés
    elisabeth

  12. Vincent de l'Épine le 2 octobre 2018

    Chère Elisabeth,
    Je ne sais que dire ! Je suis vraiment très touché par votre commentaire, et heureux d’avoir pu vous « emmener au théâtre ». J’éprouve un grand plaisir à dire les dialogues, particulièrement ceux de Trollope ou de Jane Austen.
    Me voilà à nouveau surmotivé pour vous offrir d’autres lectures. A très bientôt !

  13. elisabeth le 2 octobre 2018

    J’attends avec impatience !

  14. Desrousseaux le 5 octobre 2018

    Bonjour Monsieur, merci infiniment et pour la traduction et pour la lecture. Me permettriez-vous de mettre le texte de votre traduction en *. epub sur mon site familial et sur celui de ma paroisse?

  15. Vincent de l'Épine le 5 octobre 2018

    Bonjour Desrousseaux,
    Bien sûr, j’en serais heureux (et même honoré :-) ).
    Merci de mentionner s’il vous plaît « Traduction : Vincent de l’Epine pour Litteratureaudio.com. »

  16. Desrousseaux le 5 octobre 2018

    Merci, je l’inscris en page de garde de la version liseuse numérique.

  17. Pascalette le 11 octobre 2018

    Merci Mr de l’Épine pour cette jolie nouvelle et pour votre lecture si agréable, c’est vraiment un plaisir de vous écouter. J’ai peu lu Trollope mais je vais pouvoir combler ce manque! Pascalette

  18. Vincent de l'Épine le 14 octobre 2018

    Merci Pasclette ! Je suis heureux de contribuer à vous faire connaître cet auteur très attachant. Vous verrez, nous commençons à avoir un petit catalogue des oeuvres de Trollope sur notre site et vous trouverez de nombreuses nouvelles et courts romans délicieux, et aussi un gros morceau, « Le Docteur Thorne » lu par Daniel très récemment.
    Je vous souhaite d’agréables découvertes ! Merci pour vos encouragements :-)

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.