Page complète du livre audio gratuit :


TWAIN, Mark – Une victime de l’hospitalité

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 14min | Genre : Nouvelles


Mark Twain 1907

« Avec notre nature il nous faut des signes visibles et extérieurs de bonté ; l’accueil du cœur ne nous suffit pas. Si vous offrez à un ami un bon dîner ou un verre de vin, s’il a chaud et est bien éclairé chez vous, il reviendra ; sans cela vous ne le reverrez plus ; la nature humaine est ainsi faite ; moi, du moins, je me juge ainsi. [...] »

Traduction : François de Gaïl (1907).

Une victime de l’hospitalité.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Humour, Nouvelles, , ,

 

Page vue 18 063 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

6 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Fab le 24 novembre 2008

    Le texte pourrait être plus intéressant si la lecture en était un peu moins maniérée. Tel quel, c’est franchement pénible.

  2. rene depasse le 24 novembre 2008

    Bonjour Fab,

    M.Twain, le pince-sans-rire, toujours ironique à l’égard de ses personnages et de ses lecteurs, ne peut pas écrire deux lignes sans se moquer. Difficile à rendre à la lecture sinon par un ton maniéré ! Si le mien ne vous plaît pas et c’est tout naturel ! – n’écoutez pas les 10 autres Twain ! sans rancune rd

  3. marie le 30 novembre 2008

    Bonsoir,
    le ton est surprenant au début, mais peu à peu le sourire vient aux lèvres et l’on est emporté par cette ironie.Merci pour ces agréables moments.Marie.

  4. Hacene Fersous le 3 janvier 2009

    Moi, je pense que les textes de Twain
    vont plaire seulement ceux humours comme lui.
    je vous conseille de lire les aventures d’Huckleberry Finn.

  5. MARION353535 le 9 janvier 2009

    j’ai été conquise tout de suite par la belle voix grave et ironique de ce conteur qui transpose une mauvaise foi flagrante de ce drôle d’hôte…bravo et merci pour cet instant d’humour grincant.MARION353535.

  6. France le 16 mai 2011

    c’est vrai, c’est un peu too much! mais c’est vraiment il me semble bien l’esprit de Twain, amusé, irrité, presque furieux face aux personnes snobs , maniérés, vaines, qu’il côtoie ; et la voix de monsieur Depasse rend parfaitement ce maniérisme , merci de nous faire connaitre cet auteur!

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.