Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'VOLTAIRE - Dictionnaire Philosophique : Huit Questions sur la religion' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

7 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. ahmed le 11 novembre 2016

    Bonsoir cher René ,

    Merci de votre présence et votre lecture de Voltaire .

    Une belle et agréable soirée .

    Bien cordialement,
    Ahmed

  2. marcel le 12 novembre 2016

    Bonjour, si vous aviez terminé les livres de la bible hébraïque, nous aurions eu toutes les réponses à apporter à ces calomnies…
    Mais merci pour cette lecture, je n’aurais jamais pu imaginer le niveau de haine des « lumières » envers l’ordre et l’autorité.

  3. Bruissement le 12 novembre 2016

    Aïe! quel dommage que la Bible ne soit pas encore totalement lue! Pour ma part, je compte continuer en 2017 avec le prophète EsaÏe, si possible. Malgré tout, ce qui est déjà publié permet de répondre à Voltaire sur certains points, notamment sur ce dont les Juifs disposaient en matière de doctrine sur une vie après la mort et son système de punition-récompense (dans Job par exemple mais pas seulement).
    Néanmoins, je me permets de constater beaucoup de bon sens et d’intelligence dans les remarques de Voltaire et n’y ais point vu de « haine » particulière envers l’ordre et l’autorité… légitimes. Il a bien raison de relever les contradictions qui existent entre une religion censée être une religion d’amour et sa manifestation quasiment autoritaire, outrancière voire cruelle et monstrueuse dans certains cas avec pour corollaire une moralité manifestement douteuse au sommet de sa hiérarchie, à son époque, à tout le moins!!!
    On peut, bien sûr, répondre à Voltaire, par des arguments sur le véritable sens de la religion incriminée, mais on ne peut pas nier son dévoiement ahurissant, ici ou là, à certains moments et même en certains points de sa doctrine.

  4. Bruissement le 12 novembre 2016

    Désolée de ma faute, il faut lire: « et n’y ai point vu »

  5. Salah GASMI le 12 novembre 2016

    Merci, monsieur, pour vos lectures; surtout pour les malvoyants.

  6. René Depasse le 13 novembre 2016

    Chère Bruissement et cher Marcel,merci de ne pas m’impliquer dans ce sérieux problème sur la mauvaise foi de Voltaire dont je ne suis pas le complice,mais simplement le « porte-pensée » après trois siècles! ! Cordialement R D

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.