Page complète du livre audio gratuit :


WEINBAUM, Stanley G. – Adaptation ultime

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 1h 15min | Genre : Nouvelles


Adaptation ultime

« – C’est inutile, dit-elle, regardez !

Elle saisit un coupe-papier sur la table de chevet, dégagea sa gorge, pâle sous le clair de lune, puis soudainement, enfonça le coupe-papier jusqu’à la garde dans sa poitrine !

Scott frémit d’horreur tandis qu’elle la retirait. Il n’y avait qu’une petite trace de sang sur sa peau. Elle l’essuya, et sa peau était pâle, belle, sans la moindre cicatrice. »

Adaptation Ultime (The Adaptative Ultimate) fut publiée en 1935 dans Astounding Magazine par Stanley G. Weinbaum (1902-1935), jeune prodige de la science-fiction malheureusement trop tôt disparu, mais reconnu pour avoir contribué à un formidable courant rénovateur de ce genre littéraire.

Comme l’écrivit Lester del Rey : « Weinbaum, plus que tout autre écrivain, a contribué à nous sortir du marasme du début des années trente et aux débuts de la science-fiction moderne. »

La nouvelle a fait l’objet d’une adaptation cinématographique (She-Devil, Kurt Neumann, 1957) et les connaisseurs reconnaîtront qu’elle aurait très bien pu trouver sa place dans un épisode de The Twilight Zone…

Traduction : Vincent de l’Épine, pour Littératureaudio.com.

Illustration : Diablesse Meredith, merci à Jean-Louis Desloges pour cette illustration réalisée spécialement pour ce livre audio. Tous droits réservés.

> Écouter un extrait : Partie 01.


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Partie 01.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Partie 02.mp3


> Références musicales :

Sergey Cheremisinov, Lucerna, Dybbuks White Eyes et Breath of Death Part 1, extraits de l’album Mørke (licence Cc-By-Nc-4.0).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 7. XXe siècle, Fantastique, Nouvelles, , ,

 

Page vue 1 567 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

8 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. MARYSE le 7 janvier 2021

    Merci Monsieur de l’Épine pour cette nouvelle lue avec votre belle voix posée. Ce matin c’est grâce à vous que j’ai fait la jonction entre le réveil et le lever, me permettant ainside connaitre cet auteur ignoré. Une belle surprise. Bonne journée.

  2. Vincent de l'Épine le 7 janvier 2021

    Merci Maryse,
    Si cette lecture a pu vous permettre de découvrir un auteur que vous ne connaissiez pas, alors je dirais que le but est atteint. Merci de votre retour et au plaisir de vous retrouver sur notre site :-)
    Vincent

  3. Claryssandre le 7 janvier 2021

    Merci pour l’excellente lecture de cette nouvelle assez troublante, voire fascinante, qui sucite nombre de questionnements…existentiels. Une belle découverte ! 🌹

  4. Vincent de l'Épine le 8 janvier 2021

    Heureux de vous retrouver Claryssandre, et aussi que vous ayez apprécié cette petite histoire. J’ai toujours pensé qu’elle aurait pu être développée considérablement pour donner naissance à un très beau roman.
    Merci de votre retour, précieux et motivant comme toujours :-)

  5. AMIRA le 10 janvier 2021

    MERCI BEAUCOUP POUR CETTE LECTURE MAGNIFIQUE.

  6. Vincent de l'Épine le 10 janvier 2021

    Merci Amira, heureux que cette petite nouvelle vous ait plu !
    Merci à vous d’avoir pris quelques instants pour me faire ce retour. A très bientôt :-) !

  7. fabrice le 14 janvier 2021

    quel plaisir
    une chaise longue, un cigar un verre de vin et une nouvelle de vincent de l Epine..que demander de mieux.
    Apres jules verne et bram stocker quel recit. encore merci pour ce texte et splendide naration.

  8. Vincent de l'Épine le 14 janvier 2021

    Merci Fabrice !
    Avec la chaise longue, le cigare et le verre de vin, je pense qu’il ne manquait déjà plus grand chose à votre bien-être :-) !
    Mais je suis heureux de vous avoir apporté la touche finale et de vous avoir fait apprécier cette nouvelle. A très bientôt sur notre site, et un grand merci pour vos commentaires, qui sont mon carburant.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.