Page complète du livre audio gratuit :


WIKIPÉDIA – Biographie de Jean-Sébastien Bach

Donneur de voix : J.-F. Leblanc | Durée : 47min | Genre : Biographies


Bach (par Elias Haussmann, 1748) - Biographie Wikipédia

L’humble Kapellmeister d’Eisenach aura été tellement plus qu’un simple musicien très accompli : il est le géant artistique qui a créé LE monument musical de son époque. Son oeuvre est la pierre angulaire de la cathédrale de la musique baroque. Son immense influence a fait école auprès de tous les jeunes musiciens de son temps.

Biographie de Bach – Première partie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


Biographie de Bach – Deuxième partie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Références musicales :

Première partie :

Jean-Sébastien Bach, Toccata et fugue en ré mineur, BWV 565, fugue. Orgue : Brennin Keller.

Jean-Sébastien Bach, Air sur la corde de sol, BWV 1068, arrangement pour solo de flûte, Gardner Chamber Orchestra. Flûte et direction de l’ensemble : Paula Robinson.

Jean-Sébastien Bach, Magnificat en ré majeur, BWV 243,, interprété par la Corale Quadriclavio.

Jean-Sébastien Bach, Toccata et fugue en ré mineur, BWV 565, toccata. Orgue : Brennin Keller.

Jean-Sébastien Bach, Magnificat en ré majeur, BWV 243 : Gloria, Sicut Erat, interprété par l’Akademisk Kor, dirigé par Nenia Zenana.

Deuxième partie :

Jean-Sébastien Bach, Concerto brandenbourgeois no. 3, en sol majeur, BWV 1048, 1er mouvement, allegro, interprété par le Musica Florea, dirigé par Marek Strynel.

Jean-Sébastien Bach, Fugue en sol mineur, BWV 578. Orgue : Kelvin Smith.

Jean-Sébastien Bach, Concerto pour violon en mi majeur, BWV 1042, I. allegro. Violon : Lara St John au violon (licence CC By-Nc-Sa 1.0).

Jean-Sébastien Bach, Prélude chorale en sol mineur, BWV 659, Nun komm der Heiden Heiland. Orgue : Kelvin Smith.

Jean-Sébastien Bach, Prélude choral en mi bémol majeur, BWV 645, Wachet auf, ruft uns die Stimme. Orgue : Michael Schultheis.


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 4. XVIIe siècle, 5. XVIIIe siècle, Arts, Biographies, , , ,

 

Page vue 29 585 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

8 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. chaurand le 17 mars 2009

    tres belle diction québecoise
    bravo

  2. M.Mercier le 9 août 2009

    Félicitation pour l’enregistrement. Un texte très précis, anecdoté de façon intéressante. Lecteur à la voix très agréable à entendre. L’accompagnement musical en sourdine à la lecture contribue à rehausser la qualité du tout.
    Bravo!

  3. jf le 10 août 2009

    Merci, merci , les gars !
    Merci pour ton appréciation de ma diction, Chaurand, surtout que tu es le premier sur ce site à *enfin* prononcer le mot « québécois », au lieu de « canadien » :-)
    Merci, M. Mercier, pour ton appréciation de la qualité de ma voix, de mon choix de texte, ainsi que de la musique d’accompagnement.
    J’avoue que parmi mon travail accompli à date, cette lecture est une de mes préférées.
    Vous me faites trop d’honneur !
    Portez-vous bien,
    jf

  4. Marie-Anne le 17 mai 2011

    J’ai beaucoup apprécié, autant le sujet que le lecteur. Merci beaucoup.

  5. JF, alias Choriste le 3 juin 2011

    Merci, Marie-Anne.

    C’est sympa.

    porte-toi bien,
    jf

  6. colin le 4 décembre 2012

    Bravo,au Québecois mais j’ai trouvé l’ accompagnement musical à l’orgue un peu trop fort ,difficile de se concentrer sur votre voix et la musique.J’ai été décu de voir que cela existait depuis mars 2009 car je regarde souvent Les Biographies et je n’ avais pas vu votre travail .

  7. Jean-François Leblanc le 5 décembre 2012

    Merci, Colin.

    L’orgue est certes un instrument musical très puissant. Ce n’est pas toujours facile de le mettre en sourdine, je suppose… Comme j’ai pris l’initiative inhabituelle de placer une bande sonore de la musique de Bach *tout au long* de ma lecture, je me suis certes évertué à obtenir un compromis acceptable entre la force de la voix du lecteur et la bande sonore, ce qui demeurera néanmoins toujours un excercice un peu aléatoire, étant donné les sensitivités auditives variables parmi différents auditeurs.

    C’est vrai qu’il y avait beaucoup de musique d’orgue dans mon enregistrement, finalement, mais c’est à peu près tout ce que j’ai pu trouver sur Internet qui soit libre de droits d’auteur. J’espère que tout le reste fut quand même compréhensible pour toi.

    porte-toi bien,
    jf

  8. R.Audy le 31 août 2014

    Merci, c’était parfait.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.