Page complète du livre audio gratuit :


YUGADHARA – Chant épique

Donneur de voix : Ahikar | Durée : 15min | Genre : Contemporains


Ajanta Padmapani

Fragment épique de Yugadhara (1962-1988), poète mystique indien, traduit de l’hindi par Madhabi Maharaj et moi-même. Le texte est court et inachevé, l’auteur étant décédé prématurément dans un accident de la circulation. Je pense, néanmoins, malgré sa brièveté et son caractère inachevé, que ce texte mérite d’être découvert.

Difficile à analyser, à la croisée de l’Orient et de l’Occident, il semble tirer son influence aussi bien de l’Iliade que de la Bhagavad-Gītā.

Quel était au juste le projet de l’auteur ? Quelle suite comptait-il donner à ce fragment ? Je serais bien vaniteux si je prétendais connaître la réponse. J’avouerai donc que je ne sais vraiment pas l’orientation que l’auteur souhaitait donner à son œuvre. On sent néanmoins une remontée vers le langage, comme si le véritable sujet du poème était le langage. Mais tout cela n’est qu’une impression.

Je vous laisse le découvrir…

Quelques extraits :

« Quand on voit dans le nid, une coquille qui se brise, c’est pour un oiseau la vie qui commence. Mais quand c’est le verbe qui bouge, qu’on le sent, qu’il est là, alors soudain, pareillement c’est l’éclosion. L’œuf de la langue se brise, et les ailes de la pensée, dans un élan sublime, aussitôt vers les cieux majestueusement se déploient… »

« Le chien à visage d’homme se reprend : « Oh ! mais quelle étrange métamorphose ai-je donc subi ? Je me sens si calme maintenant. Une force tranquille est en moi, qui me berce. Tel je me revois : mes pensées se cognent sans bruit contre les murs où je les lance, comme si la pensée était toujours impure, comme si la pensée n’avait pas le pouvoir de se cristalliser, comme si elle passait par le feu pour atteindre le cristal de l’Écriture… »»

Traduction : Madhabi Maharaj et Ahikar.

Avec l’aimable autorisation des parents de l’auteur.

Illustration : Le beau bodhisattva Padmapani (Ajanta, Ve-VIe siècle).

Le Chien rouge, chant épique.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)





> Références musicales :

Amelia Cuni, Il Pastore celeste, extrait de l’album Danza d’amore (licence Cc-By-Nc-Sa-1.0).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 7. XXe siècle, Contemporains, Poésie, , ,

 

Page vue 1 378 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

9 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. ahmed le 30 novembre 2016

    Bonsoir cher Ahikar ,

    Un choix , des efforts et une lecture admirable, appréciée .

    Une agréable soirée.
    Bien cordialement
    Ahmed

  2. Ahikar le 1 décembre 2016

    Bonjour cher Ahmed,

    Je suis très heureux que vous ayez apprécié cette lecture.

    Je vous souhaite une très belle journée.

    Amitiés, :)

    Ahikar

  3. Shmuel R le 1 décembre 2016

    Ah ! Cher Ahicar ! Si j’avais pu comprendre un dixième de ce que j’ai entendu là, je pleurerais des larmes dejoie. Oui, l’Histoire a riason : l’Homme marche sur la tête, les pattes en l’air. Mais je crois que l’auteur a lui aussi commis une erreur optique : la Science n’est pas la fille de l’Histoire, l’Histoire est une fille batarde de la Science. C’est pour cela qu’elle se conduit comme une … vilaine.

  4. Ahikar le 1 décembre 2016

    Cher Shmuel ! :)

    Vous me refaites le coup de la poule et de l’œuf ! Qui était là en premier ? Est-ce que la poule a pondu l’œuf ? Ou est-ce que l’œuf a donné la poule ? Pourtant, il me semble que dans le cas qui nous intéresse ici, la Science n’émerge que tardivement et je ne crois pas que tous ceux qui ont péri sur les bûchers me contrediraient, ne pensez-vous pas ?

    Amitiés, :)

    Ahikar

  5. Shmuel R le 2 décembre 2016

    Cher Ahikar, nous sommes d’accord : la Science a enfanté l’Histoire et celle-ci l’a oubliée. La preuve en est la quantité incommensurable de bois utilisée contre les malheureux qui sentaient le fagot.

  6. Blago le 2 décembre 2016

    Il semble l’auteur vouloir dire que la science apparaitre apres a la renaissance; et qu’il ont brule Giordano Bruno, Michel Servet et beaucoup autre pour empecher la science apparaitre. C’est donc plutot je crois bien dire AKihar qui a raison; mais peut-etre Shmuel fait-il de l’humour juif? J’ai un peu beaucoup de mal avec le francais toujours en apprentisage.
    Blago

  7. Shmuel R le 4 décembre 2016

    A Blago ; vous avez raison vous aussi …

  8. Rose Lyne le 6 décembre 2016

    Merci pour cette narration, avec une voix bien agréable.

    Cordialement

  9. Ahikar le 7 décembre 2016

    Cher Blago,

    Ecoutez donc deux talmudistes débattre, et vous aurez sans doute un embryon de réponse à votre question. ;)

    Ecoutez, par exemple, ne serait-ce que les premières minutes du documentaire suivant :

    https://www.dailymotion.com/video/x33vfkr_doc-arte-talmud-un-livre-un-peuple_school

    (Talmud, un livre, un peuple de Pierre-Henry Salvati, 2006)

    Chère Rose Lyne,

    Merci beaucoup pour votre commentaire.

    Amitiés, :)

    Ahikar

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.