Page complète du livre audio gratuit :


ZÉVACO, Michel – Les Pardaillan

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 24h 40min | Genre : Romans


Les Pardaillan

Les Pardaillan sont une série de 10 romans populaires, écrite par Michel Zévaco. Ils sont parus tout d’abord sous la forme d’un feuilleton, entre 1905 et 1918, dans La Petite République socialiste, puis dans Le Matin.

Les Pardaillan peut aussi désigner, plus spécifiquement, le premier cycle de cette série.
Cette vaste épopée commence le 26 avril 1553, sous le règne de Henri II de France, et se termine sous le règne de Louis XIII de France, pendant la régence de Marie de Médicis, en 1614. Elle comprend donc toute la période troublée des guerres de religion et se structure en cinq cycles de deux livres chacun.
Dans le premier, Pardaillan, héros généreux et séduisant, et son père sont principalement opposés à Henri de Montmorency, maréchal de Damville, lequel se déchire de jalousie avec son frère, François de Montmorency.

Accéder à l’œuvre intégrale…

> Écouter un extrait : Chapitre 01.



> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Chapitre 01 : Les deux frères.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Chapitre 02 : Minuit.mp3
Chapitre 03 : La gloire du nom.mp3
Chapitre 04 : Le serment fraternel.mp3
Chapitre 05 : Loïse.mp3
Chapitre 06 : Le retour du prisonnier.mp3
Chapitre 07 : Pardaillan.mp3
Chapitre 08 : La route de Paris.mp3
Chapitre 09 : L’immolation.mp3
Chapitre 10 : La dame en noir.mp3
Chapitre 11 : Pardaillan, Galaor, Pipeau et Giboulée.mp3
Chapitre 12 : La maison de la rue des Barres.mp3
Chapitre 13 : Vox populi vox Dei.mp3
Chapitre 14 : La reine de Navarre.mp3
Chapitre 15 : Les trois ambassadeurs.mp3
Chapitre 16 : Une cérémonie païenne.mp3
Chapitre 17 : Le tigre à l’affût.mp3
Chapitre 18 : Catherine de Médicis.mp3
Chapitre 19 : Le maréchal de Damville.mp3
Chapitre 20 : L’hôtel de Mesmes.mp3
Chapitre 21 : L’espionne.mp3
Chapitre 22 : L’auberge de Mareil.mp3
Chapitre 23 : Alice de Lux.mp3
Chapitre 24 : Pipeau.mp3
Chapitre 25 : La Bastille.mp3
Chapitre 26 : La lettre de Jeanne de Piennes.mp3
Chapitre 27 : Le confesseur.mp3
Chapitre 28 : La politique de Catherine.mp3
Chapitre 29 : Une rencontre.mp3
Chapitre 30 : Les Huguenots.mp3
Chapitre 31 : François de Montmorency.mp3
Chapitre 32 : Monsieur de Pardaillan père.mp3
Chapitre 33 : Les prisonnières.mp3
Chapitre 34 : Rue de la Hache.mp3
Chapitre 35 : Le père et le fils.mp3
Chapitre 36 : Le père et le fils (suite).mp3
Chapitre 37 : Au Louvre.mp3
Chapitre 38 : Le premier amant.mp3
Chapitre 39 : Le siège du Marteau qui cogne.mp3
Chapitre 40 : Comment M. de Pardaillan fils désobéit.mp3
Chapitre 41 : Le gite.mp3
Chapitre 42 : La reine mère.mp3
Chapitre 43 : À quoi s’amusait le petit.mp3
Chapitre 44 : Les caves de l’hôtel.mp3
Chapitre 45 : Jeanne d’Albret.mp3
Chapitre 46 : Étonnement de Gilles et de Gillot.mp3
Chapitre 47 : Étonnement de Pardaillan.mp3
Chapitre 48 : Un épisode homérique.mp3
Chapitre 49 : Le diamant.mp3
Chapitre 50 : La fin d’une douleur.mp3


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 7. XXe siècle, Aventure, Romans, Romans (Complets), ,

 

Page vue 41 467 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

56 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Claire-Marie le 24 mars 2015

    Merci pour cette interprétation!!
    Avez-vous prévu d’enregistrer les autres volumes?
    Ce serait bien, même si le style mélodramatique du texte est parfois risible!
    C’est une agréable distraction

  2. Cocotte le 25 mars 2015

    Chère Claire-Marie
    Merci pour votre aimable commentaire, très encourageant.
    Ne sachant pas l’accueil qui serait fait à Zévaco, j’ai commencé à enregistrer une autre suggestion de lecture.
    Bien entendu, si les audio-lecteurs aiment bien ce début de la saga des Pardaillan, et me demandent la suite de leurs aventures, je lirai prochainement le second épisode qui s’appelle « L’épopée d’amour ».
    Comme vous le voyez, chaque volume est assez long, c’est pourquoi je préfère attendre un peu les réactions des auditeurs. Si plusieurs me réclament la suite, je me ferai un plaisir de les satisfaire.
    Bien amicalement
    Cocotte

  3. Grise le 26 mars 2015

    Je n’ai écouté que les six premiers chapitres mais pour l’instant, ça me plaît énormément !
    Merci pour votre travail, je reviendrai commenter plus en détail lorsque j’aurai fini, mais je crois que d’avance, je peux affirmer que je réclamerai la suite ;)

  4. Fedorifor le 28 mars 2015

    Merci Cocotte de faire revivre cette madeleine de Proust picaresque, je vous encourage vivement à vous plonger dans la suite, pleine de rebondissement et de personnages croquignolets comme la Fausta

    Bien vu pour la prononciation de « Pardaillan »
    Merci encore

  5. Cocotte le 28 mars 2015

    Chère Grise, Cher Fedorifor
    Je vous suis très reconnaissante de vos encouragements. Cela me fait très plaisir que vous ayez aimé ce Pardaillan. Je ne savais vraiment pas si cette saga serait appréciée par les audio lecteurs de Littérature audio.
    Comme elle comporte 250 heures de lecture environ, plus trois ou quatre fois plus de temps pour le nettoyage et corrections, vous comprenez que j’hésite un peu avant de me lancer dans ce marathon.
    Mais, dès que j’aurai fini ce que je suis en train d’enregistrer, je passerai à « l’Epopée d’amour », second tome du premier épisode. Ainsi vous connaîtrez la suite des amours de Jeanne, de Louise et des autres. Pour les 8 suivants, je verrai, selon les commentaires.
    Merci, Fedorifor, pour votre confirmation au sujet de la prononciation de Pardaillan.
    Cocotte

  6. Francine du Québec le 29 mars 2015

    Bonjour ma chère Cocotte
    J’adore cette histoire qui arrive sur le site juste pour mon anniversaire. Quel beau cadeau que vous me faites là Cocotte. Merci beaucoup !

  7. Cocotte le 29 mars 2015

    Bon, excellent anniversaire, ma chère Francine. Que ce jour, et l’année entière, soient riches en joies de toutes sortes, des grandes et des petites quotidiennes!
    Puisque vous aimez Pardaillan, je vais annoncer tout de suite sur le forum « L’Epopée d’amour ». J’espère que la saga entière sera votre prochain cadeau d’anniversaire. Je vais le noter.
    Je vous embrasse.
    Cocotte

  8. Xavier le 30 mars 2015

    Merci pour ce beau présent, chère Cocotte.
    Belle journée,
    Xavier

  9. Cocotte le 30 mars 2015

    Merci, cher Xavier, d’avoir pris la peine de poster ce commentaire, qui me donne envie de continuer cette longue saga. Il vous faudra de la patience car elle est bien longue. Les Pardaillan ont été publiés en feuilleton pendant des années. j’espère que vous n’aurez pas à attendre aussi longtemps
    Bonne journée à vous aussi.
    Cocotte

  10. eric le 1 avril 2015

    Merci,pour avoir mis ce roman en version sonore.
    Je dévore cette l’histoire.
    J’aime bien votre façon de lire.
    En espérant que vous nous lirez la suite.
    encore bravo !

  11. Cocotte le 1 avril 2015

    Votre appétit ne sera pas encore rassasié: il y a encore 9 épisodes de 25 heures chacun environ. Mais oui, vous pourrez écouter cette saga passionnante jusqu’au bout.
    Je vous demande un peu de patience …
    Votre commentaire me fait très plaisir. Je craignais que Zévaco ne plaise pas aux audio-lecteurs. Vous me rassurez, je suis très contente d’avoir fait ce choix.
    Cordialement
    Cocotte

  12. Axelle le 2 avril 2015

    Merci pour cette lecture et votre temps passé en ce sens. Les aventures de Pardaillan ont bercé d’agréables journées de travail. Déjà hâte d’en connaitre la suite ! J’adore ce type de roman et n’avait pas l’honneur d’être présenté à Michel Zévaco, c’est chose faite grâce à vous, merci !

  13. Cocotte le 3 avril 2015

    Chère Axelle
    Michel Zévaco est charmé d’avoir fait votre connaissance et vous envoie toutes ses amitiés, en attendant le plaisir de vous retrouver.
    Jean de Pardaillan, toujours aussi séduisant, affute son épée et prépare son cheval pour venir vous retrouver dans quelques semaines.
    Bien cordialement
    Cocotte

  14. Corinne le 4 avril 2015

    Bonjour Cocotte, j’ai terminé les 50 chapitres ce matin pour m’apercevoir qu’il me faut attendre la suite, aarrrgghhh… S’il vous plait, Cocotte, enregistrez-nous la suite… Viiitteee…. Merci quand même pour ces premiers chapitres qui m’ont enchantée.
    Corinne

  15. Cocotte le 4 avril 2015

    Oui, chère Corinne, je vais me dépêcher. Mais avant, il me faut finir ce que j’ai commencé.
    Il n’y en a que pour quelques jours. Tout de suite après, pour vous être agréable, je continuerai les Zévaco, qui se succèderont, je l’espère, à une cadence qui vous conviendra.
    Votre commentaire m’a fait un grand plaisir. Je me réjouis de voir que les audio lecteurs aiment cet auteur. J’avais hésité devant la longueur du texte, mais si vraiment il vous plaît, vos commentaires m’encouragent à continuer.
    Merci à vous et à bientôt!
    Cocotte

  16. Jean-Pierre Baillot le 4 avril 2015

    Vous êtes formidable de vous lancer d’un coeur aussi léger dans ces travaux d’Hercule (ou dit-on « travaux de Depasse » sur ce site ?) !!!

  17. Cocotte le 5 avril 2015

    Cher Jean-Pierre
    Oui, la saga des Pardaillan sera assez longue à enregistrer, mais l’histoire est passionnante, je la découvre moi aussi au fur et à mesure, et l’envie de connaître la suite m’aide beaucoup à poursuivre la lecture.
    Merci de vos encouragements. J’y suis très sensible et vous en remercie de tout cœur.
    Amitiés
    Cocotte

  18. Bouchon 42 le 11 avril 2015

    Cet après-midi j’ai commencé ma chere amie…je suis enthousiasmée. Grand merci.

  19. Cocotte le 12 avril 2015

    Ma chère Bouchon, comme je suis heureuse que vous ayez aimé Pardaillan.
    Vous me donnez le courage nécessaire pour continuer cette longue saga de 250 heures, mais qui me passionne de plus en plus au fil de la lecture.
    Merci pour votre commentaire, qui m’a beaucoup touchée.
    Amicalement
    Cocottr

  20. Jean Tschann le 12 avril 2015

    Un grand,tres grand merci à vous,pour votre travail

    « attaquer » les Pardaillan il faut du courage.

    J’attends impatiemment la suite CDLT Jean

  21. Cocotte le 13 avril 2015

    Cher Jean
    Le courage, ce sont les aimables commentaires comme le vôtre qui me le donnent!
    Je suis heureuse que cette saga vous plaise. Les personnages et l’histoire sont de plus en plus attachants au fur et à mesure que les années passent.
    Merci pour votre patience. Il vous en faudra!
    Amicalement
    Cocotte

  22. Grise le 13 avril 2015

    J’ai finalement fini d’écouter les aventures des Pardaillan, et comme promis, je viens réclamer la suite !
    C’est vrai que nourrie au biberon avec Dumas et notamment avec la trilogie des Valois, il me faut un petit temps d’adaptation pour réajuster ma vision de certains personnages, mais tout de même quel plaisir !
    C’est vivant, c’est drôle (le chapitre du point de vue de Pipeau m’a beaucoup amusée !), et on s’attache très rapidement à tout ce petit monde. J’ai eu un peu peur que ce ne soit au début qu’un roman d’amour en costume (ce qui bien sûr ne m’aurait pas forcément déplu mais je ne suis pas une grande fanatique du genre roman d’amour, même historique), et je suis ravie de m’être trompée.
    Bref, j’ai adoré et j’attends la suite avec impatience, même si bien sûr, je me doute que pour un travail de cette ampleur et de cette qualité, il faudra du temps. Alors tant pis, je prends mon mal en patience et je vous remercie pour votre énorme travail.
    Bonne continuation !

  23. Cocotte le 13 avril 2015

    Chère Grise, vous me comblez.
    Merci infiniment pour votre commentaire qui rejoint tout à fait ma pensée: on s’attache rapidement à tout ce petit monde!
    J’ai presque terminé mes lectures en cours. Je commencerai dans le courant de la semaine « L’épopée d’amour ».
    C’est vrai que Zévaco n’est pas Dumas, mais tout de même, il s’en rapproche un peu. Et quand on a envie de se plonger pendant quelques heures dans un autre monde, sans les soucis de notre quotidien, quand on aime le cliquetis des épées et les capes qui s’envolent au vent des chevauchées, on finit par être accro. C’est mon cas.
    Pendant 250 heures, ce cher Pardaillan va nous accompagner. Ce sera dur de le quitter!
    A bientôt! Toutes mes amitiés
    Cocotte

  24. Vincent de l'Épine le 13 avril 2015

    Chère Cocotte, je télécharge !
    Plus de 24 heures en votre compagnie (quand j’aurai fini « la porteuse de pain »)… comme je vais l’écouter en voiture à 90 Km/h (mon trajet domicile-travail ne comporte presque pas d’arrêt) je vais donc faire 2.250 km en votre compagnie avec ce tome… et si j’écoute la totalité cela nous fera un demi-tour de la terre…
    Par ailleurs je suis heureux de voir que vos efforts sont récompensés et que ce « Pardaillan » a déjà quelques fans inconditionnels !
    Amicalement

  25. Cocotte le 13 avril 2015

    Cher Vincent
    Que je suis heureuse que vous aussi aimiez ce Pardaillan. C’est une bonne surprise de voir qu’il y a de nombreux fans de Zévaco parmi nos audio lecteurs. Et ce commentaire de votre part me touche beaucoup et m’encourage pour lire la suite. Merci infiniment.
    Ce matin, j’ai commencé la lecture de l’Épopée d’amour. Je découvre peu de temps avant les auditeurs la suite des aventures de cet attachant personnage et de ses comparses.
    J’espère qu’il y a un autre chapitre écrit par Pipeau, qui a bien fait rire Grise! Il est sympathique comme tout, ce chien malin, voleur, toujours prêt à mordre, mais si attachant!
    Quand vous aurez fait la moitié du tour de la terre, il vous faudra revenir à votre point de départ, et pour ce, trouver une autre saga!
    A bientôt pour la suite.
    Bien amicalement
    Cocotte

  26. Monik le 23 avril 2015

    Bonjour Cocotte,
    C’est avec joie que je viens d’apprendre que vous venez d’entamer la suite, j’ai hâte de l’entendre.
    Merci pour votre travail et aussi de ravir mes oreilles avec votre bel accent.
    Bonne lecture!!!
    Monik

  27. Cocotte le 24 avril 2015

    Bonjour, Monik
    Je comprends votre impatience! L’Epopée d’Amour est en cours d’enregistrement, mais il y a 50 chapitres! J’espère que vous pourrez découvrir cette suite dans le courant du mois de mai. Les personnages sont de plus en plus attachants, au fur et à mesure qu’on découvre leurs aventures.
    Merci pour votre commentaire, qui m’encourage pour cette très longue lecture.
    Bien cordialement
    Cocotte

  28. Szel le 1 mai 2015

    Merci pour cette initiative qui m’a ravis et merci pour votre interprétation très enthousiasmante..
    j’attend donc la suite en espérant que ce sera faisable malgré la somme de travail que ça va vous demander.
    Cordialement

    ipsilon

  29. Colette le 1 mai 2015

    Chère Cocotte
    Je vous remercie pour votre dévouement.C’est formidable ce que vous faites. j’ai hâte de pouvoir écouter la suite. Je me régale à vous écouter. Vous rendez la lecture très vivante.Merci aussi aux autres lecteurs. Bien cordialement. Colette

  30. Cocotte le 1 mai 2015

    Chère Szel, chère Colette
    Que vos si aimables commentaires m’ont fait plaisir! Je vous en remercie très vivement et sincèrement. Vous me donnez du courage pour continuer la saga. L’Épopée d’amour devrait être publiée dans une quinzaine de jours. Je me passionne moi aussi pour l’histoire, que je découvre au fur et à mesure et que j’apprécie de plus en plus.
    Chère Grise, si vous avez l’occasion de lire ce commentaire, je voudrais ajouter que, puisque vous aimez bien Pipeau, vous pourrez passer un bon moment en sa compagnie, avec deux chapitres pleins d’humour qui racontent ses amours! Hé! Hé! Notre Pipeau est un petit paillard!
    Je suis en train d’enregistrer les évènements de la Saint Barthélemy. Horribles,incompréhensibles, ces gens qui tuent au nom d’une religion d’amour! Hélas! On a vu pire, et malheureusement, ce n’est pas fini!
    Nous allons donc retrouver dans quelques jours ce cher Pardaillan, et j’espère que le deuxième épisode vous plaira.
    Amicalement
    Cocotte

  31. Jean-Pierre Baillot le 1 mai 2015

    Certes ce site ne cultive pas la publicité comparative, mais force est de constater que Cocotte se décarcasse bien plus que le père D***** !

  32. Paruline le 3 mai 2015

    Chère Cocotte,

    À lire vos commentaires,
    il est évident de constater que
    vous êtes modeste mais tellement généreuse
    pour vos « fans ».

    Grand merci !
    Salutations cordiales,
    Paruline

  33. Cocotte le 3 mai 2015

    Cher Jean-Pierre. Je vais vous faire une confidence: mes grands-parents portent le même nom que le monsieur dont vous ne voulez pas faire la publicité. Il est donc normal que je me décarcasse, moi aussi!
    Que voulez-vous, l’hérédité, mon cher, on n’y échappe pas!
    Amicalement
    Cocotte

  34. Cocotte le 3 mai 2015

    Oh! Que je suis contente de vous retrouver, chère Paruline! C’est moi qui remercie les aimables audio lecteurs pour leurs si encourageants commentaires.
    Quel plaisir pour moi de savoir que j’ai pu partager quelque chose avec vous tous.
    Grâce à vous, l’Epopée d’amour avance plus vite que prévu! Je voudrais tant qu’elle vous plaise! Il y a du rire, de l’horreur et des larmes! Du grand Zévaco!
    A bientôt, j’espère
    Amitiés
    Cocotte

  35. Christiane le 4 mai 2015

    dites-moi, Cocotte, par curiosité, pourquoi on prononce Par-dé-illan ? c’est tout simplement comme ça ou il y a une raison ? je suis curieuse de nature et je sais que c’est ainsi qu’il faut le dire puisque Fédorifor vous en félicite dans son commentaire ?
    Merci pour votre gentil mot à la page d’Héloïse. Bien à vous, ma chère.

  36. Cocotte le 5 mai 2015

    Chère Christiane
    A vrai dire, j’ai prononcé Pardé un peu au hasard. Fédorifor a dit que c’était la bonne prononciation, donc j’ai continué ainsi, mais votre commentaire m’a fait réfléchir. On prononce ca-ille, ma-ille, etc. Alors, pourquoi pas Parda ? Je suis perplexe.
    Il est trop tard pour modifier la prononciation dans le tome 2 qui est presque fini, mais, pour les suivants, je prononcerai comme on me le conseillera. Peut-être Aegidius, qui est un érudit, pourra me renseigner. Et il y a sûrement des auditeurs qui savent exactement et voudront bien me faire part de leurs connaissances.
    En tout cas, merci d’avoir soulevé la question.
    Amitiés
    Cocotte

  37. christiane le 5 mai 2015

    Chère Cocotte,
    il faudrait comparer avec le patois local ; en Languedoc, on dit par exemple parpa-i-llot pour dire les protestants, ça vient de parpaillou, papillon, et par ailleurs, pè-i-lle = chiffon, donne « un péillarot » ou « une péïarote », ceux qui ramassaient des chiffons et des peaux dans les rues en criant : « Péééillarot, pé de lapi !!! »je ne sais pas l’orthographe, je l’entendais comme ça.
    Ma mère, après avoir « espeillé son lapin en l’ayant « estabousi » (quand même, quand j’y pense. Comment je supportais ça ? Des fois je le tenais quand elle l’espéillait.. Bon, mes parents, villageois, tuaient pour manger, c’est pourtant vrai…)donc, ensuite, elle gardait les peaux pour ces malheureux chiffonniers.Quand on est mal habillé on ressemble à une péillarote … Quand on va faner on loue un dallaïre, avec sa daille, sa faux. Mais ça c’est des expressions du Midi Languedoc et Sud-Est, je ne sais rien du Sud-Ouest.
    Amicalement

  38. Benoît le 20 mai 2015

    Chère Cocotte,

    J’achève -malheureusement -
    l’écoute des derniers chapitres et je suis de plus en plus attaché à votre voix !
    Les passages comiques vous conviennent
    à merveille !

    Je suis Québécois et j’aurais le goût de vous chanter, avec Yves Duteil:
    « C’est une langue belle avec des mots superbes
    Qui porte son histoire à travers ses accents… »

    Grand merci pour toutes ces belles lectures
    que vous nous offrez si généreusement !

    Amitiés de l’autre côté de l’Atlantique,
    Benoît

  39. Cocotte le 20 mai 2015

    Cher Benoît

    Oh! Quel plaisir de recevoir au réveil un commentaire comme le vôtre! Il me met de bonne humeur pour toute la journée.
    Soyez content, il y a encore 8 autres tomes de Pardaillan qui nous attendent. J’espère que Pipeau sera encore présent pour nous amuser comme il sait si bien le faire!
    Je suis très touchée de recevoir un si beau message d’un ami Québecois. De nombreux audio lecteurs habitent ce magnifique pays, si proche de nous par le cœur.
    Amitiés chaleureuses et sincères et un grand bonjour au Québec!
    Cocotte

  40. Laïtoulala le 6 août 2015

    Chère, chère cocotte,
    Je saisis l’occasion de la découverte de Zévaco grâce à votre lecture, pour vous remercier de toutes ces belles lectures que vous nous donnez; quel persévérance, quel beau don de temps!
    Comme il est bon de s’entendre lire une histoire, un charme d’enfance retrouvé…
    En pleine boulimie de lectures distrayantes et de roman historique, cette double évasion dans l’exotisme du temps conté et de celui de l’auteur, toute déconfite d’en avoir fini avec Dumas, je ratissais la Toile sans trouver beaucoup de joyaux à mon goût. Quant au roman picaresque, presque rien, hélas…
    Et là, youpi! « Les Pardaillans »…oh, mais çà me dis quelque chose, çà… voyons… re-youpi!… voyons qui lit…re et re youpi! je clique et reclique, dézippe et zou, en route pour le passé. Un peu mélodramatique, roman de victime et de cape et d’épée comme le veux l’époque, mais je me laisse emporter; Quelle joie de savoir que vous enregistrez les autres. Et Zévaco, il y a de quoi faire!!!
    Alors çà y est le pas est fait et je suis abonnée, pour mieux profiter de votre site que je vois grandir depuis des années, et où l’on peut combler ses lacunes en classiques, relire en écoutant, s’instruire, écouter ce que l’on a peine à lire ou est fait pour l’oral, comme le théâtre, se distraire ou s’amuser, au gré de l’humeur.
    Merci, merci à toutes ces voix humaines qui accompagnent de leur présence et de celles des auteurs.

  41. Cocotte le 7 août 2015

    Chère Laïtoulali, laïtoulala
    Ah! Cela me fait bien plaisir que vous aimiez Pardaillan … et les autres!
    J’espère que vous serez contente : les héros sont dans une situation périlleuse, on se demande comment ils vont s’en sortir. Mais le tome 4 arrive dans les prochains jours! Vous saurez bientôt la fin de cet épisode, je comprends que vous avez hâte d’écouter la suite.
    Une fois qu’on admet les invraisemblances et les coïncidences (pas plus que dans Astérix ou les romans de science-fiction) on peut se laisser emporter par le charme de ces personnages.
    Évidemment, il n’y a pas beaucoup de suspense car tout le monde sait comment sont morts le duc de Guise et Henri III, mais ce roman est agréable à lire ou à écouter, et bien divertissant.
    Je vous souhaite de belles découvertes sur le site et d’excellentes vacances, si elles ne sont pas encore terminées!
    A bientôt!
    Amicalement
    Cocotte

  42. Plume le 11 septembre 2015

    Et un petit coeur de plus pour vous, chère Cocotte, vous l’avez bien mérité ! Je ne connaissais que de nom la saga des Pardaillan et votre enregistrement m’a permis de découvrir le premier tome plus en détail. Moi qui aime les romans d’aventures, je me régale, même si c’est parfois un poil excessif (le hasard fait vraiment trèèèèès bien les choses…). Mais le côté mélo même est amusant et j’ai vraiment appris à aimer les personnages (les gentils, bien sûr !) Je m’étais dit que je n’écouterais la suite que plus tard mais la fin du tome 1 nous laisse vraiment trop en suspens : vite, le tome 2 !
    Merci pour cette belle lecture !
    Bien amicalement,
    Plume

  43. ROSSET Francis le 30 décembre 2015

    J’ai écouter tous les chapitres avec beacoupde plaisir. Pensez vous me faire savoir si vous pensez pouvoir enregistrer le dernier, le 6 et dernier ouvrage. j’en serais tres heureux. Bravo et encore merci car j’ai 93 ans et ma vue ne me permet plus de lire.

  44. Cocotte le 31 décembre 2015

    Cher Francis
    Votre premier vœu du Nouvel An va être exaucé très bientôt! Je suis en train d’enregistrer le tome 6 de Pardaillan. Il ne me reste plus que quelques chapitres. La publication devrait arriver dans quelques jours, probablement la semaine prochaine.
    Je suis navré que vos yeux ne vus permettent plus de lire, mais heureuse si je peux vous apporter un peu de distraction car les journées doivent être longues pour vous.
    Bonne et heureuse année, du fond du cœur!
    Cordialement
    Cocotte

  45. Cocotte le 31 décembre 2015

    Chère Plume
    Heureusement, il y a encore quelques livres de Pardaillan parus dans la bibliothèque, jusqu’au tome 5, et le tome 6 ne tardera pas. Il me faut encore une semaine.
    Je suis heureuse que vous aimiez ce genre d’aventures. Bien sûr, le héros est invincible, surhumain, si je peux m’exprimer ainsi. Mais si le genre de roman ne rebute pas, c’est un divertissement très agréable, qui nous change heureusement du quotidien. Comme dit Shmuel, si on veut cafarder, il n’y a qu’à ouvrir la télé à l’heure du Journal. Alors, de temps en temps, une évasion, ça fait du bien!
    Chaleureuses amitiés
    Cocotte

  46. Lilijas le 7 janvier 2016

    Chère Cocotte,

    Merci beaucoup de me l’avoir conseillé, c’est un régal!

    Le jeune jean ressemble beaucoup à d’artaillan, j’aime beaucoup cette nouvelle série.

    Tous mes voeux pour 2016,

    Jasmina

  47. PERDRIX le 11 janvier 2016

    Bravo, quel courage !
    est-ce-que c’est la version longue ou la version expurgée ?
    Quoi qu’il en soit, merci !
    (Pardaillan est beaucoup mieux que D’Artagnan, c’est un esprit libre)
    SYLVIE

  48. Cocotte le 11 janvier 2016

    Chère Lilijas, chère Sylvie
    Je suis très heureuse que vous aimiez Pardaillan. Cela me donne du courage pour m’attaquer aux quatre longs épisodes qui manquent encore.
    Non, Sylvie, ce n’est pas la version expurgée! Le texte est complet.
    Vous avez raison, Pardaillan ressemble beaucoup à d’Artagnan. J’ai choisi ce long roman pour remercier les lecteurs qui ont apprécié Les Trois Mousquetaires et leur suite. Je souhaitais que ce « cousin » leur fasse oublier un peu la mort de d’Artagnan, de son fils et de ses amis.
    Le prochain épisode « le Fils de Pardaillan » vous fera un peu penser au Vicomte de Bragelonne.
    Merci beaucoup pour vos commentaires, qui me font vraiment plaisir.
    A bientôt, j’espère
    Amicalement
    Cocotte

  49. Hubert le 4 février 2016

    A maintes reprises j’ai tenté de lire l’oeuvre de
    M.Zevaco sans jamais dépasser le T.4.
    Votre lecture, dans laquelle on ressent une passion et une énergie assez incroyables, efface tous les défauts de cette oeuvre aux accents mélodramatiques.
    On oublie les defauts de ce type d’ouvrage: certaines longueurs, les retours ou redites, les commentaires et leçons… pour ne penser qu’au destin des différents personnages.
    MERCI

  50. Cocotte le 4 février 2016

    Oh! J’ai beaucoup aimé votre commentaire, cher Hubert.
    En effet, Zévaco, c’est Zévaco, avec toutes les invraisemblances, les coïncidences etc. mais si on accepte ça, comme Harry Potter ou Astérix, le roman est agréable à lire ou à écouter. En cette période assez grise, il est bon de se plonger dans quelque chose de léger, pas trop déprimant.
    En tout cas, Pardaillan a ses fans et j’en suis très heureuse.
    Merci encore à vous pour cet aimable retour.
    Cordialement
    Cocotte

  51. jean-pierre le 25 avril 2016

    Bonjour, quelle belle voix, claire et très compréhensible. Etant mal entendant, toutes les voix ne me conviennent pas alors, je lis le texte.
    Vous serait t-il possible de donner votre voix pour « Les mystères de Paris » et « Le juif errant » d’Eugène Sue. Ce serait formidable pour mon amie malvoyante Janine. Merci.
    Cordialement. Jean-Pierre.

  52. Cocotte le 25 avril 2016

    Cher Jean-Pierre
    Je suis heureuse que ma voix vous convienne. C’est un plaisir pour moi d’aider les malentendants.
    La première partie des Mystères de Paris a été lue dans un projet collectif vraiment superbe. Je ne me hasarderai pas à lire la suite en solo. Les audio lecteurs seraient trop déçus.
    Le Juif errant? Pourquoi pas? Ma liste de projets de lecture est actuellement très remplie. Avant de me lancer dans une autre longue saga, je voudrais terminer Pardaillan. Il me reste encore 3 tomes à lire. Mais en 2017, si vous avez la patience d’attendre jusque là, nous pourrions en reparler. Vous pourriez aussi proposer ces deux textes dans les « suggestions de lecture ». D’autres DDV seraient peut-être intéressés et prêts à enregistrer ces textes qui vous plaisent.
    Toute ma sympathie à votre amie et à vous.
    Cocotte

  53. tarik le 18 décembre 2016

    je suis tout bonnement et simplement conquis par votre lecture madame. recevez donc mes salutations

  54. Cocotte le 19 décembre 2016

    Oh! Merci beaucoup, cher Tarik, votre commentaire m’a fait bien plaisir.
    Je vous souhaite de très belles découvertes dans notre bibliothèque, et d’excellentes fêtes de fin d’année!
    Cordialement
    Cocotte

  55. Manon le 23 février 2017

    Magnifique lecture !
    Quand je pense que je ne connaissais pas cet auteur !
    Merci de me l’avoir fait découvrir. J’écouterai les 9 autres tomes avec plaisir.

  56. Cocotte le 23 février 2017

    Oh! Merci, chère Manon, votre commentaire me fait très plaisir.
    J’espère que les tomes suivants ne vous décevront pas!
    Amicalement
    Cocotte

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.