⚠️ Le site est en lecture seule le temps d'une maintenance. Vous ne pouvez plus poster ni commentaires ni messages sur le forum.
Pour plus d'informations, veuillez lire le message explicatif. Patience nous revenons très bientôt !

Page complète du livre audio gratuit :


ZOLA, Émile – Mes haines

Donneur de voix : Cyprien | Durée : 13min | Genre : Essais


Eugène Delacroix - Têtes de lionnes

« La haine est sainte. Elle est l’indignation des cœurs forts et puissants, le dédain militant de ceux que fâchent la médiocrité et la sottise. Haïr, c’est aimer. »

C’est un Émile Zola de 26 ans qui signe ce texte offensif et jubilatoire en préface au recueil de chroniques Mes haines. Ce pamphlet, cependant, se suffit à lui-même, et se lit comme une déclaration de haine rageuse et fervente qui n’a rien perdu de son actualité…

Licence Creative Commons

Mes haines.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Essais, ,

 

Page vue 7 579 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

6 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Ahmed le 27 mars 2016

    Bonjour cher Cyprien ,

    Quelle belle lecture et aussi un choix unique dans son genre !!!

    Quel beau style , et il est rare aujourd’hui de définir ‘ La haine ‘ avec ces multitudes et d analyse qui laisse l’ auditeur perdu !

    Merci infiniment et bon dimanche …

    Bien cordialement ,
    Ahmed

  2. Cyprien le 28 mars 2016

    Cher Ahmed,
    merci pour votre commentaire. Le style ampoulé de Zola sied effectivement à merveille à un tel sujet…
    Bon lundi de Pâques !

  3. Salah GASMI le 28 mars 2016

    Lecture impeccable; texte terrible à la limite de l’apologie de la haine…

  4. El Youbi Nadia le 28 mars 2016

    Merci merci merci .
    Essai d’actualité . Plus que jamais.

    En attendant notre Zola et de pouvoir crier nos haines aussi …….

    Mille merci !

  5. Cyprien le 28 mars 2016

    Merci Salah ! Cependant, il me semble que, si Zola fait l’apologie de quelque chose dans ce texte, c’est plutôt celle de l’émancipation intellectuelle et de l’avant-garde artistique… La haine, au fond (malgré son outrance), n’est qu’une posture, non ?

  6. Rosena le 19 juin 2017

    Merci, merci !

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.