Page complète du livre audio gratuit :


ZOLA, Émile – Travail

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 24h 16min | Genre : Romans


Forge

2ème roman du cycle des Quatre Évangiles (après Fécondité et suivi de Vérité).

Il s’agit d’un nouveau genre pour Zola, puisque c’est une œuvre d’anticipation : Zola rêve de la société idéale basée sur l’abolition du salariat, le partage équitable des richesses, la solidarité, l’exaltation du travail, les progrès de la science.

L’œuvre est reçue avec bienveillance à gauche, avec des critiques enthousiates, de Jaurès notamment.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Travail.zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Livre premier :

Chapitre 01.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Chapitre 02.mp3
Chapitre 03.mp3
Chapitre 04.mp3
Chapitre 05.mp3

Livre deuxième :

Chapitre 01.mp3
Chapitre 02.mp3
Chapitre 03.mp3
Chapitre 04.mp3
Chapitre 05.mp3

Livre troisième :

Chapitre 01.mp3
Chapitre 02.mp3
Chapitre 03.mp3
Chapitre 04.mp3
Chapitre 05.mp3



> Références musicales :

Anton Dvorak, Symphonie No. 9 « Du Nouveau Monde » en Fa mineur, Op. 95: II. Largo, interprété par l’Orchestre Philharmonique de Berlin, dirigé par Ferenc Fricsay (1959, domaine public).

> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Complets), ,

 

Page vue 13 350 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

8 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. DUPRE le 23 juin 2013

    Bonsoir Pomme,
    c’est toujours un grand bonheur de vous écouter .
    Merci , grandement merci.
    Mel

  2. goulin claire le 27 juin 2013

    merci merci bcp pour cette lecture tres inspiree de ce magique et tres inspire roman et si precurseur…
    pemme c est une lecture audio superbe et un cadeau que vous nous faites pour moi que ce moyen de lire car malvoyante claire g.

  3. Pwarow Vinaigrette le 27 juin 2013

    Le socialiste Jaurès a apprécié ? et qu’en a pensé Hollande ?

  4. Minou le 1 juillet 2013

    Superbe. Lecture. Ou est passée cette bonne initiative
    Ou sont passés ceux qui devaient la perpétuer
    Minou

  5. EclatDuSoleil le 20 juillet 2013

    Merci Pomme ! Outre la qualité de votre lecture, toujours au rendez-vous, j’ai découvert un roman de Zola dont je ne connaissais même pas l’existence. Il y confirme ses qualités d’humaniste… et se montre extraordinairement visionnaire en ce qui concerne l’usage de l’électricité. On ne peut que regretter que l’utopie fouriériste ne se soit jamais concrétisée à grande échelle. Mais peut-être est-ce à nous, citoyens, de nous mobiliser pour qu’elle voie le jour ?

  6. Ratinha le 4 avril 2014

    Moi qui aime les livres de Zola, j’ai été ravie de découvrir celui-ci par une si agréable voix. Tous les détails de ce livre sont admirables, les idées, les romances, les descriptions et les concepts, notamment l’utilisation de l’énergie solaire, je ne m’imaginais même pas que cette idée soit vivante aussi tôt dans notre Histoire.
    Merci beaucoup pour votre travail!!!

  7. Fabien le 20 juin 2019

    Merci Pomme pour votre lecture vivante de ce deuxième évangile selon Zola.
    Après l’apologie des familles nombreuses, style équipe de football avec arbitres, Zola nous plonge dans un mysticisme politique.
    Cela commence fin du livre 2 et submerge le livre 3, il présente sa nouvelle société comme étant le nouvel Éden socialiste…communiste… « bavant » de bonté où tous sont égaux, beaux et bons.
    Je préfère 1000 fois le Zola de Germinal ou de l’assommoir où il décrit la société telle qu’elle est véritablement dans toute son âpreté.
    Je vais essayer d’écouter l’épître « Vérité » sans préjuger à l’avance de son contenu.

  8. Pomme le 20 juin 2019

    Tout à fait d’accord avec vous, Fabien: au Zola utopique (et vieillissant)des 4 évangiles (qui ne sont que 3!) je préfère le Zola des Rougon-Macquart. Mais il faut reconnaitre qu’il étonne son lecteur…

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.