Page complète du livre audio gratuit :


ZWEIG, Stefan – Le Bouquiniste Mendel (Version 2)

Donneur de voix : Christian Dousset | Durée : 1h 27min | Genre : Nouvelles


Arcimboldo - Le Bibliothécaire

« C’est seulement par les deux cercles de ses lunettes, à travers ces lentilles luisantes et absorbantes, que les milliards d’infusoires noirs des caractères d’imprimerie s’infiltraient dans son cerveau ; tout le reste ne faisait que passer à côté de lui, comme un vacarme contingent. »

Dans cette nouvelle parue en 1925, et qui appartient au recueil La Peur, Stefan Zweig nous livre une évocation de la société viennoise « d’avant et d’après la première guerre mondiale ».
Ce vieux bouquiniste juif, Jakob Mendel, véritable monument de la mémoire bibliographique mais totalement étranger au monde qui l’entoure, devient la victime d’une Europe qui, oublieuse de son humanité, a sombré dans la barbarie.
À travers cette œuvre sensible, Stefan Zweig nous invite à une réflexion sur la mémoire, le souvenir, le temps et… l’oubli.

« Et pourtant, cet homme, j’avais pu l’oublier ! Il est vrai que la guerre était venue et que je m’étais consacré à mes propres œuvres avec une ardeur semblable à la sienne. Mais j’éprouvais devant cette table vide une sorte de honte à son égard, doublée d’une vive curiosité. Qu’était-il devenu, en effet ? Où pouvait-il se trouver ? »

Traduction : Manfred Schenker (1883-1929).

Illustration: Arcimboldo, Le Bibliothécaire (1570).

Licence Creative Commons

Le Bouquiniste Mendel.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)






> Remarque
La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.



> Références musicales :

Max Bruch, Kol Nidrei Op. 47, interprété par l’ensemble Davis High School Orchestra (domaine public).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 7. XXe siècle, Nouvelles, , ,

 

Page vue 1 767 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

11 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Paruline le 5 décembre 2016

    Un grand merci pour cette magnifique version !
    L’illustration est vraiment bien choisie !

  2. Ishtar le 5 décembre 2016

    Merci beaucoup pour cette très émouvante lecture.
    Merci pour l’intensité et la justesse émotionnelle que vous y avez mis, le récit n’en est que plus marquant !

  3. Josette le 5 décembre 2016

    j’ai l’impression que c’est Stephan Zweig lui- meme
    qui nous lit son oeuvre…..un beau compliment!

  4. Marie-Jo le 6 décembre 2016

    Les deuxièmes versions sont toujours appréciées: elles donnent un éclairage nouveau sur l’œuvre. Il est tout naturel qu’il y ait des voix auxquelles nous soyons plus sensibles. La vôtre en fait partie.
    Merci :)

  5. COZ SIGRID le 11 décembre 2016

    qUELLE HISTOIRE émouvante ; J’ai été très contente aussi d’écouter votre voix pour la première fois.
    Votre lecture est une merveille.
    Je ne connaissais pas du tout ce texte de Zweig.
    Merci

  6. josette le 11 décembre 2016

    Bonsoir,
    En fait je n’ai écouté que la version 2,je ne connais pas la 1…En tout cas la 2 est très convaincante!
    Bonne soirée.

  7. Angèle le 14 décembre 2016

    Grand merci pour cette superbe lecture !

  8. c.dousset le 15 décembre 2016

    Merci à vous, Paruline,Ishtar, Josette, Marie-Jo, Sigrid, Angèle pour vos chaleureux commentaires.Etre comparé à cet immense auteur rend encore plus humble!
    Au plaisir de vous retrouver entre d’autres pages.

  9. Christian Dousset le 31 décembre 2016

    A toutes celles et à tous ceux qui ont prêté une oreille à mes petites déambulations vocales, je souhaite une très heureuse année 2017, dans un monde plus humain et plus solidaire.

  10. josette le 31 décembre 2016

    Merci pour ces bbons voeux,très belle année 2017 ,pleine de joies,excellente santé et merveilleuses rencontres littéraires.

  11. MOLET le 2 janvier 2017

    Merci pour cette lecture très vivante. Votre diction est superbe, très agréable à suivre

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.