Livres audio gratuits de la catégorie '3. XVIe siècle' :


MONTAIGNE, Michel (de) – Sur le pédantisme (Essais I, 24)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Essais


Pédants

Sur le pédantisme (Livre I, Chapitre 24) est riche en suggestions. En voici quelques-unes qui peuvent donner envie d’écouter les autres :

« Mais j’en suis encore à me demander comment il se fait qu’un esprit riche de la connaissance de tant de choses n’en devienne pas plus vif et plus éveillé, et qu’un esprit grossier et vulgaire puisse faire siens, sans en être amélioré, les discours et les jugements des meilleurs esprits que le monde ait portés. [...] Je dirais volontiers que le travail de l’esprit s’étouffe par trop d’étude et de connaissances, comme les plantes qui ont trop d’humidité et les lampes trop d’huile ; et que, encombré et prisonnier d’une trop grande diversité de choses, il ne parvient plus à s’en dépêtrer, et demeure courbé et accroupi sous ce fardeau. [...] Mis à l’épreuve de l’action, les philosophes en ont parfois acquis une telle hauteur de vues, qu’il semblait bien que leur cœur et leur âme se soient étonnamment nourris et enrichis par la compréhension intime des choses. Mais certains d’entre eux, voyant le gouvernement politique occupé par des incapables, s’en sont éloignés… Nous ne cherchons qu’à remplir la mémoire, et laissons l’intelligence et la conscience vides. [...] Nous ne sommes, je crois, savants que de la science du présent ; non de celle du passé, aussi peu que de celle du futur. [...] Nous prenons en dépôt les opinions et le savoir des autres, et c’est tout – alors qu’il faudrait qu’elles deviennent les nôtres. »

Traduction en français moderne de Guy de Pernon.

Sur le pédantisme.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 030 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RABELAIS, François – Gargantua

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 5h 42min | Genre : Romans


Rabelais Francois

2ème roman de Rabelais : après le fils (Pantagruel), le père !

Le roman présente l’éducation de Gargantua, la guerre picrocholine et la fameuse abbaye de Thélème, 3 thèmes où l’humanisme profond de Rabelais apparaît : c’est un vrai plaidoyer pour une culture humaniste, pour la paix et pour la liberté.

Roman plein de verve, d’une écriture souvent crue, et même scatologique diront certains, mais tellement drôle !

> Écouter un extrait : Prologue.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 60 072 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MONTAIGNE, Michel (de) – Sur les chevaux (Essais I, 48)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Essais


Cheval romain

L’Essai 48 du Livre I Sur les chevaux est une promenade, à bride abattue (si l’on peut dire), de Montaigne, en une cinquantaine de paragraphes, parmi des anecdotes récentes ou anciennes concernant les chevaux, depuis :
« On dit de César, et aussi du grand Pompée, qu’entre autres remarquables qualités, ils étaient de très bons cavaliers. De César on dit qu’en sa jeunesse, monté à cru et sans bride, il faisait prendre le galop à sa monture en gardant les mains derrière son dos. »

jusqu’à :
« J’ai vu un homme laisser galoper son cheval étant debout sur la selle, la jeter à terre, et en repassant, la réinstaller et s’y rasseoir, tout cela à bride abattue. Ayant passé par-dessus un chapeau, il l’atteignait par derrière avec les flèches de son arc ; il ramassait ce qu’il voulait à terre, tout en gardant un pied à l’étrier. Il faisait encore d’autres tours semblables, et en tirait de quoi vivre. »

en passant par :
« Quand je suis à cheval, je n’en descends pas volontiers, car c’est la position dans la quelle je me trouve le mieux, que je sois en bonne santé ou malade. Platon la recommande pour la santé ; Pline dit aussi qu’elle est salutaire pour l’estomac et les articulations. »

Traduction en français moderne de Guy de Pernon.

Sur les chevaux.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 235 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RABELAIS, François – Pantagruel

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 4h 42min | Genre : Romans


François Rabelais

Pantagruel est le premier livre de François Rabelais dont le titre complet est « Les horribles et épouvantables faits et prouesses du très renommé Pantagruel Roi des Dipsodes, fils du Grand Géant Gargantua », publié en 1532, sous le pseudonyme Alcofribas Nasier (anagramme de François Rabelais).

Dès 1533 le roman est condamné par la Sorbonne comme livre obscène ; au XXème siècle, les fameux Lagarde et Michard le qualifiaient de « roman naïf et maladroit ».

Roman des aventures aussi joyeuses que fantasques, aux multiples références savantes et populaires, qui servent une pensée profondément humaniste et moderne.

Et gare à vous, lecteur ! « en cas que vous ne croyez fermement tout ce que ie vous racompteray en ceste presente chronicque » (Prologue de l’auteur.)
Texte lu dans sa version authentique à peine modernisée.

> Écouter un extrait : Prologue de l’auteur.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 20 596 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SECOND, Jean – Le Livre des baisers (Poèmes, Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Poésie


Jean Second.gif

Orateur, peintre, graveur et sculpteur, Jean Second (1511-1536) fut aussi un poète érotique néerlandais très prolifique dont l’œuvre la plus connue est Le Livre des baisers, souvent inspiré de Catulle et imité par les Ronsard, Baif et Du Bellay.
Le thème du baiser amoureux est l’unique sujet de 19 poèmes ; liés au désir ou au délire et unions des âmes, les baisers sont voluptueux, légers et rapides, folâtres, innombrables, cruelles morsures, tendres et languissants ou ardents.

Les Basia de Second sont écrits en vers latins, comme les poèmes de Catulle ou de Tibulle ; ils ont été plusieurs fois traduits en français et pour les douze présentés, nous avons choisi la traduction en vers de Pierre-François Tissot (1768-1854).

> Écouter un extrait : Baiser premier.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 398 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MONTAIGNE, Michel (de) – Cinq Essais « militaires » (Essais I, 5, 6, 14, 45, 47)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Essais


François Dubois - Le Massacre de la Saint-Barthélémy

Ces cinq Essais du Livre I traitent de problèmes militaires de l’antiquité rapprochés de combats contemporains de Montaigne (1533-1592) qui connut, toute sa vie, les guerres de religion, série de huit conflits de 1562 à 1598, qui ont ravagé le royaume de France et où se sont opposés catholiques et protestants.

Leurs titres :

- Le chef d’une place assiégée doit-il sortir pour parlementer ? (Chapitre 5)
- L’heure des pourparlers est dangereuse (Chapitre 6)
- On est puni de s’obstiner à défendre une place forte contre toute raison (Chapitre 14)
- Sur la bataille de Dreux (Chapitre 45)
- Sur l’incertitude de notre jugement (Chapitre 47)

Contrairement à ses habitudes, dans ces chapitres, Montaigne donne très rarement son avis sur les personnages ou les événements. Voici une exception :

« Mais je m’étonne de l’étendue que Xénophon donne à ces privilèges, par les propos et par les divers exploits de son « parfait empereur », lui, auteur d’une telle importance, à la fois grand Capitaine et philosophe qui fut parmi les premiers disciples de Socrate. Et je ne souscris pas en tout et partout à ce qu’il considère comme permis. »

Traduction en français moderne de Guy de Pernon.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 663 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MONTAIGNE, Michel (de) – Trois Essais du Livre premier (Essais I, 18, 34, 52)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Essais


Registres

Trois nouveaux Essais du Livre I :

Choses qui manquent dans nos usages (I, 34) :
« Feu mon père, homme dont le jugement était très sûr, pour quelqu’un qui n’avait que l’aide de son expérience et de ses qualités naturelles, m’a dit autrefois qu’il aurait voulu faire en sorte que dans chaque ville il y eût un endroit prévu pour cela et bien indiqué, où ceux qui auraient besoin de quelque chose puissent se rendre et faire enregistrer leur demande auprès d’un employé dont ce serait la tâche. »

Sur la parcimonie des Anciens (I, 52) :
« Scipion Émilien, après deux triomphes et le consulat, alla en ambassade avec sept serviteurs seulement. On prétend qu’Homère n’en eut jamais qu’un seul, et Platon trois. Quant à Zénon, chef de l’école « stoïque », il n’en avait aucun. »

Il ne faut juger de notre (bon)heur qu’après la mort (I, 18) :
« Pour juger de la vie d’autrui, je regarde toujours comment s’en est passé la fin. Et l’un des principaux soucis que j’ai de la mienne, c’est qu’elle se passe bien, c’est-à-dire tranquillement et sans bruit. »

Traduction en français moderne de Guy de Pernon.

> Écouter un extrait : Choses qui manquent dans nos usages.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 011 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SHAKESPEARE, William – Vénus et Adonis (Poème)

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 1h 13min | Genre : Poésie


Francisco de Goya - Vénus et Adonis

Vénus et Adonis, poème narratif composé de 199 strophes de 6 vers chacune, est une œuvre de jeunesse de Shakespeare, publiée en 1593. De nombreuses rééditions du vivant du poète-dramaturge témoignent de la popularité d’un texte dont l’érotisme délicat n’exclut pas l’humour. Elle sera suivie un an plus tard du Viol de Lucrèce, œuvre plus longue, mais aussi sérieuse et austère. Vénus et Adonis reprend en le modifiant un ancien mythe déjà exploité par Ovide dans ses Métamorphoses.
La déesse Vénus s’éprend de la beauté d’un jeune mortel et souhaite d’emblée consommer cet amour. Mais Adonis, plaidant son manque d’intérêt et son immaturité, repousse avec mépris les assauts importuns de la déesse, car il dédaigne l’amour, qu’il assimile à la luxure. Il lui préfère l’excitation de la chasse au sanglier, dont la seule mention glace d’effroi la déesse. Elle tente de le persuader d’y renoncer, mais en vain. Le lendemain, la chasse a lieu, et comme Vénus l’avait prévu, l’adolescent est tué par le sanglier. Alors qu’elle se lamente sur le corps sans vie, elle est surprise de le voir de se dissoudre dans l’air et de voir une anémone naître de son sang répandu sur l’herbe.
L’aspect comique du poème naît de l’inversion des rôles traditionnels. Par son agressivité sexuelle, voire sa brutalité, Vénus est une parodie du mâle dominateur, tandis que le timide Adonis tient le rôle en principe dévolu à la femme, peu encline à se laisser conquérir.
Les procédés de rhétorique et les images recherchées, en particulier dans les longs plaidoyers de Vénus en faveur de l’amour, dont les Elisabéthains étaient si friands, paraissent artificiels au lecteur moderne, qui sera en revanche sensible aux nombreuses et pittoresques vignettes de la vie rurale au XVIe siècle, et au charme des animaux, petits et grands, qui évoluent dans la campagne anglaise.

Traduction : François Guizot (1787-1874).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 15 347 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour 3. XVIe siècle :