Livres audio gratuits de la catégorie '3. XVIe siècle' :


MONTAIGNE, Michel (de) – L’Histoire de Spurina (Essais II, 33)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Essais


Julius Caesar

Le titre L’Histoire de Spurina n’a que très peu à voir avec le contenu de cet Essai (Livre II, Chapitre 33). Voici l’histoire dans son intégralité : « Spurina jeune homme de la Toscane, estant doüé d’une singuliere beauté, & si excessive, que les yeux plus continents, ne pouvoient en souffrir l’esclat continemment, ne se contentant point de laisser sans secours tant de fiévre & de feu, qu’il alloit attisant par tout, entra en furieux despit contre soy-mesmes, & contre ces riches presens, que nature luy avoit faits : comme si on se devoit prendre à eux, de la faute d’autruy : & détailla, & troubla à force de playes, qu’il se fit à escient, & de cicatrices, la parfaicte proportion & ordonnance que nature avoit si curieusement observée en son visage. »
Le vrai sujet traité est la lutte entre la sensualité des hommes et leurs actions, avec l’exemple de César présent dans tout l’essai :
« Le seul exemple de Julius Cæsar, peut suffire à nous montrer la disparité de ces appetits : car jamais homme ne fut plus addonné aux plaisirs amoureux. »

L’Histoire de Spurina.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 157 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MONTAIGNE, Michel (de) – Divers Événements de même conseil (Essais I, 23)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Essais


Corneille - Cinna

Dans l’Essai Divers Événements de même conseil (Livre I, Chapitre 23), Montaigne illustre par divers exemples la réponse à la question : Que doit faire un souverain devant la menace d’un complot dont il a été averti ? Pardonner ou châtier ?
Corneille, cinquante ans plus tard, en préparant Cinna, ou La Clémence d’Auguste avait dû lire ces lignes :
« L’Empereur Auguste estant en la Gaule, reçeut certain avertissement d’une conjuration que luy brassoit L. Cinna, il delibera de s’en venger ; et manda pour cet effect au lendemain le conseil de ses amis : mais la nuict d’entredeux il la passa avec grande inquietude, considerant qu’il avoit à faire mourir un jeune homme de bonne maison, et neveu du grand Pompeius : et produisoit en se pleignant plusieurs divers discours. Quoy donq, faisoit-il, sera-il dict que je demeureray en crainte et en alarme, et que je lairray mon meurtrier se pourmener cependant à son ayse ? S’en ira-il quitte, ayant assailly ma teste, que j’ay sauvée de tant de guerres civiles, de tant de batailles, par mer et par terre ? et apres avoir estably la paix universelle du monde, sera-il absouz, ayant deliberé non de me meurtrir seulement, mais de me sacrifier ? Car la conjuration estoit faicte de le tuer, comme il feroit quelque sacrifice. »

Divers Événements de même conseil.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 064 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MONTAIGNE, Michel (de) – De la colère (Essais II, 31)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Essais


Jacques Callot - La Colère

De la colère, Livre II, Chapitre 31, est lu dans le texte original des Essais et est parfois exprimé avec des mots qui ont aujourd’hui disparu… Dans cette nouvelle « farcissure » abondent anecdotes antiques et réflexions personnelles de Montaigne :
« Quand je me courrouce, c’est le plus vifvement, mais aussi le plus briefvement, et secretement que je puis : je me pers bien en vistesse, et en violence, mais non pas en trouble : si que j’aille jettant à l’abandon, et sans choix, toute sorte de parolles injurieuses, et que je ne regarde d’assoir pertinemment mes pointes, où j’estime qu’elles blessent le plus : car je n’y employe communement, que la langue. »
« Aristote dit, que la colere sert par fois d’armes à la vertu et à la vaillance. Cela est vray-semblable : toutesfois ceux qui y contredisent, respondent plaisamment, que c’est un’arme de nouvel usage : car nous remuons les autres armes, ceste cy nous remue : nostre main ne la guide pas, c’est elle qui guide nostre main : elle nous tient, nous ne la tenons pas. »

De la colère.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 554 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MONTAIGNE, Michel (de) – De l’usage de se vêtir (Essais I, 35)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 10min | Genre : Essais


Chef amérindien

Quelques anecdotes légendaires ou historiques pour illustrer le thème : De l’usage de se vêtir (Livre I, Essai 35).

« Je devisoy en cette saison frilleuse, si la façon d’aller tout nud de ces nations dernierement trouvees, est une façon forcee par la chaude temperature de l’air, comme nous disons des Indiens, et des Mores, ou si c’est l’originelle des hommes. [...] Entre ma façon d’estre vestu, et celle du païsan de mon païs, je trouve bien plus de distance, qu’il n’y a de sa façon, à celle d’un homme, qui n’est vestu que de sa peau. »

Illustration : Chef amériendien, du Livre des costumes de Christoph Weiditz (1530).

De l’usage de se vêtir.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 16 006 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MONTAIGNE, Michel (de) – De fuir les voluptés au prix de la vie (Essais I, 32)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 5min | Genre : Essais


Montaigne livre premier

Essais, Livre I, Chapitre 32 :

« J’avais bien veu convenir en cecy la pluspart des anciennes opinions : Qu’il est heure de mourir lors qu’il y a plus de mal que de bien à vivre : & que de conserver nostre vie à nostre tourment & incommodité, c’est choquer les regles mesmes de nature. [...]
Mais de pousser le mespris de la mort jusques à tel degré, que de l’employer pour se distraire des honneurs, richesses, grandeurs, & autres faveurs & biens que nous appellons de la fortune : comme si la raison n’avoit pas assez affaire à nous persuader de les abandonner, sans y adjouster cette nouvelle recharge, je ne l’avois veu ny commander, ny pratiquer. »

Réflexions de Montaigne sur l’euthanasie et le suicide.

De fuir les voluptés au prix de la vie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 622 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

WU, Cheng’en – La Pérégrination vers l’Ouest : La Légende du roi des dragons

Donneur de voix : Ahikar | Durée : 1h 11min | Genre : Romans


Xiyou ji

Wu Cheng’en 吳承恩 (1506 env.-1582) est un écrivain chinois de la dynastie Ming. Homme fin et intelligent, d’une très grande érudition, ses écrits furent nombreux et s’étendirent à des domaines variés. Il jouit en son temps d’une très grande renommée, ce qui ne l’empêcha pas toutefois de mourir dans le dénuement et sans descendants : ses manuscrits furent ainsi dispersés et perdus. Il aura fallu attendre le vingtième siècle, et tout le génie de Lu Xun pour que la paternité du Voyage en Occident (西遊記 ; pinyin : Xī Yóujì) lui soit rendue.

Avec La Pérégrination vers l’Ouest ou Le Voyage en Occident, nous touchons à la quintessence du roman chinois. Le Voyage en Occident est à la Chine ce que Don Quichotte est à l’Espagne ou Gargantua à la France.

Le thème du Voyage en Occident est la quête des soutras en Inde par le moine bouddhiste Xuanzang au VIIème siècle. A partir de ce fait historique l’auteur imagine un récit haut en couleur. Xuanzang aura pour escorte le fameux Sun Wukong (le singe égal au ciel), ainsi que Zhu Bajie (Porcet) et Sha Wujing (Sablet).

L’épisode ici traduit par Théodore Pavie (Livre deuxième, chapitre IX dans l’édition de La Pléiade) narre tout d’abord la rencontre d’un bûcheron et d’un pêcheur, suivi par l’épisode très fameux où le calcul d’un devin pousse le roi des dragons à la faute.

Pour ma part, j’ai toujours trouvé la construction de cet épisode extraordinaire, avec quelque chose d’éminemment moderne. Partagerez-vous mon avis ? …

N.B. Pour la rédaction de cette notice, j’ai utilisé principalement l’ouvrage Brève histoire du roman chinois de Lu Xun, chapitres XVII et XVIII, traduit par Charles Bisotto (Gallimard, 1993).

Traduction : Théodore Pavie (1811-1896), éditée en 1839 chez B. Duprat (Paris).

Illustration : Le moine Xuanzang, Sun Wukong, Zhu Bajie et Sha Wujing (Galerie couverte du Palais d’été à Pékin).

Musique : pipa, instrument traditionnel chinois (Freesound.org)

Lien utile…

La Légende du roi des dragons.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 13 810 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ÉRASME – L’Amitié

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 37min | Genre : Essais


Cornelis van Haarlem - La Chute de l'homme (détail)

Ne nous y trompons pas : le colloque L’Amitié d’Érasme(1467-1536) n’a rien à voir avec l’amitié selon Cicéron, Sénèque ou son presque contemporain Montaigne (1533-1592). Il s’agit, surtout, de l’attirance ou de la répulsion qu’éprouvent des animaux à l’égard d’autres animaux et de l’homme ou même des plantes à l’égard d’autres plantes.

Exemples curieux reposant sur des légendes ou sur des certitudes ?

« Je me suis souvent demandé de quel dieu a pris conseil la nature en développant chez tous les êtres des amitiés et des inimitiés secrètes et sans motifs apparents. [...] C’est une chose étonnante que chaque animal connaisse tout de suite son ennemi, même sans l’avoir jamais vu ; qu’il sache pourquoi on l’attaque, par où il peut être blessé et comment il doit se défendre, quand cette faculté a été refusée à l’homme qui ne redouterait pas même le basilic s’il n’était averti ou instruit par le mal. [...] La vigne, qui a coutume de tout embrasser de ses vrilles, fuit le chou seul, et, comme si elle le sentait, elle se tourne du côté opposé. Qui avertit la vigne que son ennemi est auprès d’elle ? car le suc du chou est contraire au vin, et c’est pour cela qu’on en prend contre l’ivresse. »

Traduction : Victor Develay (1828-189?).

L’Amitié.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 239 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SHAKESPEARE, William – Roméo et Juliette

Donneuse de voix : Christine Treille | Durée : 3h 39min | Genre : Théâtre


Dicksee F B - Romeo et Juliette

« Car jamais aventure ne fut plus douloureuse que celle de Roméo et Juliette… »
Shakespeare dans cette tragédie inspirée par une série d’histoires d’amour tragiques remontant à l’Antiquité met en scène avec beaucoup de sensibilité mais aussi d’humour les déboires des célèbres amants de Vérone qui
« Vont en deux heures être exposés sur notre scène.
Si vous daignez nous écouter patiemment,
Notre zèle s’efforcera de corriger notre insuffisance… »

Traduction : François-Victor Hugo (1828-1873).

> Écouter un extrait : Acte 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 65 864 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour 3. XVIe siècle :