Livres audio gratuits de la catégorie '5. XVIIIe siècle' :


ÉGALITÉ selon Voltaire et L’Encyclopédie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 16min | Genre : Philosophie


Égalité

Voltaire, dans l’article Égalité du Dictionnaire philosophique :

« Il est impossible dans notre malheureux globe que les hommes vivant en société ne soient pas divisés en deux classes, l’une de riches qui commandent, l’autre de pauvres qui servent ; & ces deux se subdivisent en mille, & ces mille ont encor des nuances différentes. »

Article Égalité naturelle de L’Encyclopédie :

« L’égalité naturelle ou morale est donc fondée sur la constitution de la nature humaine commune à tous les hommes, qui naissent, croissent, subsistent, & meurent de la même maniere.
Puisque la nature humaine se trouve la même dans tous les hommes, il est clair que selon le droit naturel, chacun doit estimer & traiter les autres comme autant d’êtres qui lui sont naturellement égaux, c’est-à-dire qui sont hommes aussi bien que lui. »

+ « Le malheur est la véritable égalité » (Victor Hugo, Actes et paroles)

Illustration : Égalité (1793-1794).

Égalité (Dictionnaire philosophique).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 308 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

L’ENCYCLOPÉDIE – Lecteur et Lecteur

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Philosophie


Adalbert von Rössler - Horace (1922)

L’article Lecteur de L’Encyclopédie définit celui que nous sommes et le lecteur « professionnel » du temps des Grecs et des Romains.

I

« Nous lisons un ouvrage, & nous n’en jugeons que par le plus ou le moins de rapport qu’il peut avoir avec nos façons de penser. Nous offre t-il des idées conformes aux nôtres, nous les aimons & nous les adoptons aussi-tôt ; c’est-là l’origine de notre complaisance pour tout ce que nous approuvons en général. Un ambitieux, par exemple, plein de ses projets & de ses espérances, n’a qu’à trouver dans un livre des idées qui retracent avec un éloge de pareilles images, il goûte infiniment ce livre qui le flatte. »

II
« Atticus ne mangeoit jamais chez lui en famille, ou avec des étrangers, que son lecteur n’eût quelque chose de beau, d’agréable & d’intéressant à lire à la compagnie ; de sorte, dit Cornelius Népos, qu’on trouvoit toujours à sa table le plaisir de l’esprit réuni à celui de la bonne chere. Les historiens, les orateurs, & sur-tout les poëtes étoient les livres de choix pendant le repas, chez les Romains comme chez les Grecs. »

Illustration : Adalbert von Rössler, Horace (1922).

Lecteur et Lecteur.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 670 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIDEROT, Denis – Essai sur la peinture (1766)

Donneuse de voix : Domi | Durée : 2h 48min | Genre : Essais


Denis Diderot

« Rendre la vertu aimable, le vice odieux, le ridicule saillant, voilà le projet de tout honnête homme qui prend la plume, le pinceau ou le ciseau. » Diderot, Essais sur la peinture (1766).

Diderot, à la demande de l’un de ses amis qui dirigeait le journal La Correspondance littéraire, commence des chroniques sur les expositions organisées tous les deux ans par l’Académie royale de peinture et de sculpture. Ces Salons, qui ne sont au départ que de simples jugements critiques d’un amateur éclairé, se transforment au fil des ans en analyses pointues et considérations philosophiques sur l’idée du Beau, le rôle du peintre et de son œuvre. Ils se doublent parfois d’écrits plus théoriques : l’Essai sur la peinture accompagne le Salon de 1765. (D’après la BNF)

> Écouter un extrait : Chapitre 01 : Dessin.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 790 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VOLTAIRE – Relation de la mort du Chevalier de La Barre

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 52min | Genre : Essais


Chevalier de La Barre

La triste « affaire du Chevalier de La Barre » est ici traitée avec tout le talent de plume et les convictions de Voltaire.

Avertissement des éditeurs :

« Nous nous permettrons quelques réflexions sur l’horrible événement d’Abbeville, qui, sans les courageuses réclamations de M. de Voltaire et de quelques hommes de lettres, eût couvert d’opprobre la nation française aux yeux de tous ceux des peuples de l’Europe qui ont secoué le joug des superstitions monacales.
[...]
Il n’existe point en France de loi qui prononce la peine de mort contre aucune des actions imputées au chevalier de La Barre.
[...]
D’ailleurs la loi porte : « et autres actes scandaleux et séditieux », et non pas, scandaleux ou séditieux.
[...]
Il est donc trop vrai que le chevalier de La Barre a péri sur un échafaud parce que les juges n’ont pas entendu la différence d’une particule disjonctive à une particule conjonctive. »

Citation :
« On a voulu faire périr, par un supplice réservé aux empoisonneurs et aux parricides, des enfants accusés d’avoir chanté d’anciennes chansons blasphématoires, et cela même a fait prononcer plus de cent mille blasphèmes. Vous ne sauriez croire, monsieur, combien cet événement rend notre religion catholique romaine exécrable à tous les étrangers. Les juges disent que la politique les a forcés à en user ainsi. Quelle politique imbécile et barbare ! Ah ! monsieur, quel crime horrible contre la justice de prononcer un jugement par politique, surtout un jugement de mort ! et encore de quelle mort ! » Voltaire

Illustration : Le Chevalier de la Barre, à Paris, au pied du Sacré-cœur de Montmartre (1906).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Avertissement.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 499 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VOLTAIRE – Dictionnaire philosophique : Corps – Matière

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 17min | Genre : Philosophie


Le chaos suivant les poètes anciens (1729)

L’article Âme du Dictionnaire philosophique de Voltaire engageait à lire les articles Corps et Matière que voici.

Corps :

« De même que nous ne savons ce que c’est qu’un esprit, nous ignorons ce que c’est qu’un corps : nous voyons quelques propriétés, mais quel est ce sujet en qui ces propriétés résident ? il n’y a que des corps, disaient Démocrite & Épicure ; il n’y a point de corps, disaient les disciples de Zénon d’Élée. »

Matière :

« Cet être presque inconnu qu’on nomme matière, est-il éternel ? Toute l’antiquité l’a cru. A-t-il par lui-même la force active ? Plusieurs philosophes l’ont pensé. Ceux qui le nient sont-ils en droit de le nier ? »

Illustration : Le chaos suivant les poètes anciens (1729).

Corps.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 789 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ALEMBERT, (d’) – Discours préliminaire de l’Encyclopédie (Première Partie)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 50min | Genre : Discours


Benoît-Louis Prevost - Frontispice de L'Encyclopédie (1772)

Jean le Rond d’Alembert écrivit le Discours préliminaire de l’Encyclopédie, ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des Métiers (1751-1772).

« L’Ouvrage dont nous donnons aujourd’hui le premier volume, a deux objets : comme Encyclopédie, il doit exposer autant qu’il est possible, l’ordre & l’enchaînement des connoissances humaines : comme Dictionnaire raisonné des Sciences, des Arts & des Métiers, il doit contenir sur chaque Science & sur chaque Art, soit libéral, soit méchanique, les principes généraux qui en sont la base, & les détails les plus essentiels, qui en font le corps & la substance. Ces deux points de vûe, d’Encyclopédie & de Dictionnaire raisonné, formeront donc le plan & la division de notre Discours préliminaire. »

La lecture de ce texte philosophique, assez ardu parfois, vous sera présentée en deux parties.

« Le premier pas que nous ayons à faire dans cette recherche, est d’examiner, qu’on nous permette ce terme, la généalogie & la filiation de nos connoissances, les causes qui ont dû les faire naître, & les caracteres qui les distinguent ; en un mot, de remonter jusqu’à l’origine & à la génération de nos idées. Indépendamment des secours que nous tirerons de cet examen pour l’énumération encyclopédique des Sciences & des Arts, il ne sauroit être déplacé à la tête d’un ouvrage tel que celui-ci.
On peut diviser toutes nos connoissances en directes & en réfléchies. Les directes sont celles que nous recevons immédiatement sans aucune opération de notre volonté ; qui trouvant ouvertes, si on peut parler ainsi, toutes les portes de notre ame, y entrent sans résistance & sans effort. Les connoissances réfléchies sont celles que l’esprit acquiert en opérant sur les directes, en les unissant & en les combinant.
Toutes nos connoissances directes se réduisent à celles que nous recevons par les sens ; d’où il s’ensuitToutes nos connoissances directes se réduisent à celles que nous recevons par les sens ; d’où il s’ensuit que c’est à nos sensations que nous devons toutes nos idées. »

Illustration : Benoît-Louis Prevost, Frontispice de L’Encyclopédie (1772).

Discours préliminaire de l’Encyclopédie (Première Partie).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 104 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BERNARDIN DE SAINT-PIERRE – La Chaumière indienne

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 44min | Genre : Nouvelles


La Chaumière indienne

Bernardin de Saint-Pierre fait suivre son Paul et Virginie de 1787 de La Chaumière indienne en 1790.

Un docteur anglais envoyé en mission en Inde se propose « de demander au pandect indien par quel moyen on peut trouver la vérité ; car si c’est avec la raison, comme j’ai tâché de le faire jusqu’à présent, la raison varie chez tous les hommes : je dois lui demander aussi où il faut chercher la vérité ; car si c’est dans les livres, ils se contredisent tous : et enfin, s’il faut communiquer la vérité aux hommes, car, dès qu’on la leur fait connaître, on se brouille avec eux. Si le brahme de Jagrenat peut me les résoudre, j’aurai la clef de toutes les sciences, et, ce qui vaut encore mieux, je vivrai en paix avec tout le monde. »

Réponses nulles du Brahme, inepties de cette religion barbare qui jette hors la loi les parias qui refusent Vishnu… et ce sont la rencontre, les conversations et l’amitié avec un de ces « parias » qui vont permettre au docteur anglais de se faire une idée de la vraie Sagesse. On n’est pas loin du « Il faut cultiver son jardin » qui conclut Candide (Version 1, Version 2) en 1757.

Illustration : La Chaumière indienne, par Jacques-Louis-Jules David (1850).

La Chaumière indienne.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 281 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BURNEY, Fanny – Evelina, ou L’Histoire de l’entrée d’une jeune dame dans le monde (Tome 02, Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 6h 52min | Genre : Romans


Fanny Burney

Début du tome II : « Lettre XLIX.

M. Villars à Évelina.

Berry-Hill.

Moi, désapprouver, ma chère Évelina, quand vous remplissez si bien votre devoir ! Non, mon enfant, j’en suis bien éloigné ; le trait d’humanité que vous me rapportez fait l’éloge de votre cœur, et je rougirois de vous reconnoître pour ma fille si vous étiez moins sensible. En attendant, il n’est pas juste que vous souffriez par vos libéralités : acceptez le billet ci-joint comme une marque de mon approbation, et comme une preuve du desir que j’ai d’appuyer vos bonnes intentions.
Ô ma chère Evelina ! si ma fortune égaloit votre inclination à faire du bien, avec quelle joie je la sacrifierois à soulager, par vos mains, l’honnête homme indigent ! mais ne regrettons pas les bornes que nous prescrivent nos facultés ; il suffit que nos bienfaits soient proportionnés à nos moyens ; la différence du plus au moins ne sauroit être d’un grand poids dans la balance de la justice. »

Traduction anonyme (1797).

Accéder à la première partie…

> Écouter un extrait : Lettre 49.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 496 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour 5. XVIIIe siècle :